Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Les contrats en faveur des jeunes

Les emplois d’avenir : une seconde chance de se former

publication : 27 octobre 2016
Les emplois d’avenir s’adressent aux jeunes peu ou pas diplômés qui rencontrent des difficultés sur le marché de l’emploi. L’objectif de ce contrat aidé : les faire accéder à une première expérience professionnelle pour s’insérer durablement dans la vie active.

les emplois d'avenir

Pour qui ?

Les emplois d’avenir ciblent en priorité les jeunes de 16 à 25 ans sans diplôme ou seulement titulaires d’un BEP/CAP et qui sont à la recherche d’un emploi.

Ils sont ouverts aussi aux personnes qui ont la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé de moins de 30 ans. 

A titre exceptionnel, des jeunes diplômés jusqu’à bac+3 résidant dans un territoire en difficulté (zone urbaine sensible, zone de revitalisation rurale) peuvent aussi en bénéficier.

Objectifs d’un emploi d’avenir

Les emplois d’avenir apportent aux jeunes une solution d’emploi en leur offrant une vraie première expérience professionnelle d’au moins un an. Ils leur permettent aussi d’être formés pour apprendre un métier.

L’emploi d’avenir est un véritable parcours qui repose sur l’engagement du jeune, de l’employeur et des missions locales qui assurent un accompagnement renforcé. Le jeune doit pouvoir par la suite s'insérer durablement dans la vie active.

Le contrat et la formation

Le jeune bénéficiaire d’un emploi d’avenir signe un CDI (contrat à durée indéterminée) ou un CDD (contrat à durée déterminée) de 1 à 3 ans. Sa durée est temps plein. Le titulaire d’un emploi d’avenir est un salarié à part entière.

Il signe également avec l'employeur et avec la mission locale ou Pôle emploi ou Cap Emploi (pour un travailleur handicapé) qui le suit un document d’engagement. Ce document décrit le poste, les compétences à acquérir et les actions de formation prévues.

Ces actions peuvent être une remise à niveau, l’acquisition de nouvelles compétences ou encore une formation permettant d’accéder à un diplôme reconnu par l’État.

A savoir : l’entreprise doit désigner un tuteur qui accompagnera le jeune sur le terrain et fera le lien avec la mission locale.

Qui recrute des emplois d’avenir ?

Ce sont essentiellement des employeurs du secteur non marchand qui recrutent : associations, mairies, départements, régions, communautés d’agglomérations, hôpitaux, etc.  Certaines entreprises privées peuvent aussi recruter en emplois d’avenir.

Les activités de ces employeurs doivent avoir une utilité sociale et offrir des perspectives de recrutement durables : secteur des services à la personne, du développement durable, du numérique, secteurs social et médico-social, animation socio-culturelle, tourisme.

Exemple de métiers possibles en emploi d’avenir :  aide à domicile auprès de personnes âgées, garde d’enfants, assistant(e) informatique, animateur(trice) socioculturel(le), animateur(trice) de tri sélectif, agent d’entretien et de mise en valeur (parcours de randonnées, parcs et jardins, berges…) 

Et après ?

Le jeune a vocation à rester dans l’entreprise qui l’a recruté. Toutefois, il peut aussi changer d’emploi grâce aux compétences acquises ou encore reprendre une formation en alternance.

Comment trouver un employeur ?

Il faut pour cela contacter la mission locale ou l'agence Pôle emploi la plus proche de votre domicile ou le Cap emploi pour les travailleurs handicapés. Ces structures mettent en contact les jeunes avec les employeurs potentiels.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr