Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Découvrir le monde professionnel

TPE/PME : travailler dans une entreprise à taille humaine

publication : 25 avril 2016
Quand on pense univers professionnel, ce sont des images de grands buildings et de bureaux anonymes qui viennent en tête… Pourtant, cette réalité ne concerne que 0,2% des entreprises en France. Vous avez donc de grandes chances de faire votre carrière dans une petite structure. Le point sur les avantages et les inconvénients de ces entreprises.

TPE/PME : travailler dans une entreprise à taille humaine 4

TPE/ PME :  Les avantages des petites structures

→ Un bon relationnel 

Le fait d’évoluer dans des structures de petites tailles permet souvent de développer des rapports plus humains et plus cordiaux avec tous les collègues, et même avec le patron. Chacun peut proposer des choses et être écouté. Les savoirs se transmettent entre professionnels. Travailler dans une ambiance familiale, c'est assez rassurant surtout quand on débute.

→ Davantage d’autonomie 

Dans une petite entreprise, il faut pouvoir compter sur tout le monde. Quand un jeune commence sa carrière, le professionnel enseigne les savoirs les premiers temps mais la nouvelle recrue doit rapidement les retenir. Et parfois, quand le temps manque, se débrouiller tout seul est impératif. C’est donc une école de l’indépendance. Avec ses bons côtés, puisqu’il est très vite possible de gérer son travail, son temps et de prendre des initiatives.

→ Une certaine polyvalence requise

Qui dit petite structure dit aussi polyvalence. Fabriquer, accueillir le client, s’occuper de la compta… Dans l’artisanat, par exemple, le pro est un homme-orchestre et l’apprenti ou le jeune diplômé qui est à ses côtés découvre, lui aussi, la variété des tâches de ces métiers. De quoi faire de multiples choses dans une même journée. Ce qui permet aussi d’avoir une vision d’ensemble du fonctionnement de l’entreprise.

→ Un travail de proximité 

Les PME et TPE sont implantées dans tout le territoire. Un ancrage local qui permet une relation particulière aux clients, puisque l’on vit et travaille au même endroit. Et c’est aussi un contact direct, sans intermédiaire – donc plus chaleureux – avec la clientèle.

→ Souplesse et réactivité 

Avec une hiérarchie moins lourde, les petites entreprises peuvent être plus réactives, notamment car il y a moins de personnes qui doivent valider les prises de décision. Une souplesse d’adaptation et une certaine liberté qui peuvent séduire !

Entreprises à taille humaine : être conscient des contraintes

→ Encaisser  la pression 

L’équipe est plus restreinte, chaque employé a donc, mécaniquement, plus de responsabilités sur les épaules. La pression est donc différente de celle des grandes entreprises mais réelle puisque les actes de chacun ont des répercussions importantes.

→ Savoir faire aussi bien, avec moins de moyens

Les ressources d’une petite entreprise ne peuvent pas concurrencer celles des grands groupes, et ce tant en termes de matériel, de capitaux ou de ressources humaines. Ce qui risque de restreindre les possibilités de formation mais aussi le salaire.

LEXIQUE

PME pour Petite et Moyenne Entreprise. Une PME est une structure employant de 10 à 250 salariés.

TPE pour Très Petite Entreprise. Appelée aussi micro-entreprise, elles forment une sous-catégorie de PME. Elle est constituée des entreprises de moins de 10 personnes

Entreprise artisanale. Règlementairement, elle est constituée de 1 à 11 personnes. Ce sont donc quasiment toujours de petites structures. Mais il existe des exceptions. En effet, 4 % des entreprises artisanales bénéficient de ce qu’on appelle "le droit de suite" - c’est-à-dire qu’elles peuvent en conserver le titre, sous certaines conditions.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels