Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Témoignage : être saisonnier pour voyager

publication : 14 juin 2017
Pratique et accessible, les jeunes optent souvent pour l'emploi saisonnier pour voyager en France et à l'étranger. Ce fut le cas de Brice qui a choisi d'être saisonnier pendant deux ans, alternant les saisons entre la France et la Nouvelle Calédonie.

Brice Bombardier

Pourquoi avoir choisi d'être saisonnier ?

"J'ai choisi de travailler dans la restauration comme saisonnier car c'est un secteur où il y aura toujours besoin de personnel et cela permet de travailler partout et rapidement. Cela correspond à mon caractère. J'ai alterné les périodes entre la Nouvelle Calédonie et la France pendant deux ans : de mai à novembre en France dans un bar à Biscarrosse et des vendanges en Champagne puis de novembre à avril à Nouméa dans un restaurant au bord de l'eau. J'ai fait quatre fois l'aller/retour en alternant entre les postes. J'ai aussi visité la Nouvelle Calédonie étant serveur/barman dans différents endroits."

Quels sont les principaux avantages à être saisonnier ?

"C'est une façon de travailler passionnante qui permet de voyager, de découvrir des endroits sympas et de s'épanouir grâce aux rencontres. Le contact humain est permanent et enrichissant. De plus, la restauration offre très souvent un cadre de travail original, au sein d'une équipe active et intéressée. Ces postes demandent une grande ouverture d'esprit, une gestion de la pression et une adaptation rapide mais permettent aussi de s'épanouir et de s'investir pleinement au sein d'une équipe. Pour moi, ça a été une expérience excitante et j'ai mes meilleurs souvenirs. Ça m'a permis de voyager, de découvrir un max de personnes et de lieux mais surtout, ça apprend le métier très rapidement."

Quels sont les aspects les plus contraignants du travail saisonnier ?

"Je dirai les conditions de travail : un bar ou un restaurant saisonnier fait son chiffre sur quelques mois. Cela implique une concentration à tout moment du service et une bonne aptitude physique. Les horaires sont très contraignants et ne permettent généralement pas trop de sorties. En gros, il faut se dire qu'on va bosser pendant cinq mois au moment où les clients sont en vacances. C'est aussi beaucoup d'heures travaillées parfois sous pression. Le travail saisonner nécessite particulièrement du professionnalisme et de la flexibilité car il faut s'adapter vite à chaque établissement. Il faut aimer, moi c'est un style de vie qui m'a beaucoup apporté !"

Et côté rémunération ?

"C'est un des points les plus positifs : comme on travaille beaucoup d'heures, notamment avec des horaires de soir, de week-end, de nuit, plus les pourboires et avantages, ça peut rapporter gros. Sans oublier les primes de fin de contrat (indemnités et congés payés). On peut aussi économiser beaucoup avec l'hébergement : beaucoup de saisonniers choisissent une solution pas chère, voire collective car elle est temporaire et moins onéreuse."

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration, collection Parcours
    Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration
    Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration
    collection Parcours
    parution en octobre 2014
    Un grand choix de formations, des métiers pour tous les goûts avec de bonnes perspectives d'emploi
    Les métiers du tourisme, collection Parcours
    Les métiers du tourisme
    Les métiers du tourisme
    collection Parcours
    parution en novembre 2015
    Un point complet sur les cursus adaptés au secteur du tourisme. Avec les différents métiers répertoriés en 4 domaines
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr