Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Soigner son image sur le net : nos 3 commandements

publication : 12 octobre 2016
Au moment de chercher un stage ou un premier emploi, vérifier sa présence sur le web revêt aujourd’hui autant d’importance que de rédiger un bon CV ou bien préparer un entretien d’embauche. Gare aux "traces" négatives qui pourraient pénaliser votre candidature ! Voici trois commandements simples mais incontournables pour éviter tout faux-pas numérique.

réputation numérique

Je réalise une veille sur mon nom

"Tapez sans plus attendre votre nom sur les moteurs de recherche pour prendre connaissance des résultats associés", recommande Marlène Cablé, formatrice spécialisée en identité numérique au sein de l’Ensic (École nationale supérieure des industries chimiques). "Certains élèves tombent des nues quand je leur dis tout ce que j’ai appris sur eux en quelques secondes de navigation : où ils ont passé leurs dernières vacances, quelle pétition ils ont signée il y a 5 ans…"

Une veille s’impose donc, et de façon régulière. En effet, l’identité numérique est mouvante et varie selon les règles obscures des algorithmes : une photo que vous pensiez enfouie dans les tréfonds du web peut ressurgir soudainement et se placer en première page.

Le conseil : faire attention à ce que l’on publie

"Pensez toujours aux conséquences sur votre image auprès d’un futur employeur. Des photos de vous un verre à la main et l’air hagard risquent de nourrir les préjugés d’un recruteur : celui-ci est un fêtard… un CV ou une lettre de motivation mis en ligne sur votre profil internet, rempli de fautes d’orthographe, est également susceptible de vous pénaliser".

Sonia Abache, responsable du sourcing et du suivi de l’activité commerciale au sein de l’agence de travail temporaire Walters People

Je repousse les pages indésirables

Mais alors que faire si certaines "traces" numériques risquent de brouiller votre image ? Pas de panique : l’idée est de les repousser au maximum en postant de nouveaux contenus. "Une grande majorité des recruteurs se contente de consulter la première page de Google", précise Marlène Cablé. "Aussi, lorsqu’on cherche son premier emploi, l’essentiel est que les premiers résultats relèvent du domaine professionnel. Pour cela, je recommande vivement de créer son CV sur des plateformes en ligne pour qu’il bénéficie d’un meilleur référencement, c’est-à-dire pour qu’il apparaisse en premier lorsqu’on tape votre nom dans un moteur de recherche. Pensez aussi aux réseaux sociaux professionnels comme Viadeo ou LinkedIn".

Le conseil : effacer les "traces"

"N’hésitez pas à contacter l’auteur du blog sur lequel vous avez posté il y a plusieurs années ou le webmaster du forum dont vous n’êtes pas très fier… Ils accepteront la plupart du temps de supprimer les commentaires en question".

Marlène Cablé, formatrice spécialisée en identité numérique au sein de l’Ensic

Je paramètre mes comptes sur les réseaux sociaux

Il n’est pas trop tard pour paramétrer la confidentialité de vos réseaux sociaux ! Mieux vaut en effet prendre toutes les précautions pour protéger au maximum votre vie privée sur le net. Par exemple : bloquez l’accès de Facebook au grand public afin de réserver le récit de vos activités à un public proche.

Pensez aussi à sécuriser vos mots de passe afin de vous prémunir contre les esprits malveillants qui pourraient pirater vos comptes et faire des dégâts. Choisissez toujours un mot de passe complexe (lettres et chiffres), créez un mot de passe différent pour chacun de vos comptes et changez-en deux ou trois fois par an.

Le conseil : cloisonner les publics 

"Ne mélangez pas tout ! LinkedIn et Viadeo sont faits pour développer votre réseau professionnel, pas pour partager des souvenirs avec vos amis. Il est important de bien comprendre l’usage des différents réseaux sociaux et de cloisonner les publics".

Marlène Cablé formatrice spécialisée en identité numérique au sein de l’Ensic

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels