Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Validation des acquis

S'engager dans une VAE : objectifs possibles et conditions à remplir

publication : 11 octobre 2016
Obtenir un avancement, changer d'emploi, passer un concours... les raisons de s'engager dans une VAE sont multiples. Mais si les conditions d'accès à la VAE sont souples, le projet doit être suffisamment motivant pour tenir la durée de la procédure : au mieux entre 6 mois et un an.

Objectifs et conditions

Pourquoi se lancer dans une VAE ?

La VAE permet de faire reconnaître son expérience avec un diplôme. Or, la culture du diplôme est très importante en France : celui-ci demeure un critère pour l’embauche, pour la rémunération, pour l’avancement hiérarchique. Aussi, à compétences égales, une personne avec le "bon" diplôme sera toujours favorisée. La VAE est donc particulièrement intéressante pour les personnes qui n’ont pas pu obtenir le diplôme envisagé au départ, celles qui ont dû rentrer tôt dans la vie active et qui ont un parcours professionnel qui s’est essentiellement construit "sur le terrain".

Le diplôme obtenu par la VAE peut permettre d'évoluer dans sa carrière : elle peut aider à obtenir une promotion, une augmentation, un poste avec plus de responsabilités ou à l'inverse mettre en adéquation sa certification avec son niveau de responsabilité.

S'engager dans une VAE est très souvent le point de départ d'une réflexion plus globale sur son parcours. Elle peut amener à changer d’emploi ou encore à reprendre ses études, passer un concours, etc. Enfin, à titre personnel, la reconnaissance de ses compétences peut être un vrai moteur.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Pour bénéficier de la VAE, il faut que vous ayez exercé des fonctions en relation directe avec la certification que vous visez et cela pendant au moins une année minimum.

Si les expériences doivent avoir été réalisées dans le même domaine professionnel, en revanche tous les statuts sont acceptés : salarié, non salarié (profession libérale, artisan, commerçant), fonctionnaire, contractuel de la fonction publique, bénévole, volontaire, etc.

L’activité peut avoir été pratiquée en France ou à l’étranger. Elle peut être actuelle ou révolue, continue ou discontinue, être ou avoir été réalisée à temps plein ou à temps partiel. Il existe des modalités de calcul spécifiques selon les secteurs professionnels.

Vous devrez prouver l’existence de votre activité en présentant des bulletins de salaire, des déclarations fiscales ou à l’URSAFF ou encore des attestations signées par vos employeurs.

Attention, la VAE n’est pas une simple conversion d’années de travail en un diplôme : une année d'activité professionnelle équivaut rarement à une année d'enseignement. En revanche, une année d'activité peut vous permettre de "valider" des blocs de compétences du diplôme visé.

Une procédure longue

Le projet de se lancer dans une VAE doit vous motiver. En effet, la procédure est très loin d'être une simple formalité administrative : il faudra remplir un dossier conséquent, détailler vos activités, joindre un certain nombre de justificatifs, préparer votre entretien avec le jury... La procédure peut au mieux prendre 6 mois, le plus souvent elle dure un an voire 18 mois. En effet, l'examen des dossiers ne se fait pas au long cours mais deux fois par an. Idem pour les entretiens avec les jurys.

Si vous êtes en activité, votre investissement personnel sera mis à rude épreuve : il faudra travailler le soir et le week-end pendant quelques semaines au moins. Mais le diplôme en poche à la ligne d'arrivée peut fondamentalement changer votre vie professionnelle !

Imprimer

À lire aussi

Sur le web

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels