Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Conseils et stratégies d'études L'alternance dans l'enseignement supérieur

Sommaire du dossier

L'alternance dans l'enseignement supérieur

L'apprentissage à l'université

Publication : 29 août 2018
L’apprentissage a acquis ses lettres de noblesse auprès des étudiants qui le voient comme un dispositif intéressant financièrement et professionnellement. Que ce soit pour préparer un DUT, une licence professionnelle ou master professionnel, l'université développe de plus en plus cette modalité d'enseignement.

L'apprentissage à l'université

Définir son projet au préalable

L’apprentissage est une formule réservée aux jeunes qui ont une idée précise sur leur projet professionnel. Pour ceux qui ne sont pas encore fixés, il est préférable de multiplier les stages en formation initiale pour découvrir différents métiers et secteurs d'activités. Plus rares que les cursus à temps plein, les formations universitaires en apprentissage doivent être pensées bien en amont.

Attention : un recrutement n’est jamais garanti. L’étudiant doit avant tout trouver un employeur avec qui il doit signer un contrat d’apprentissage. Pour ce faire, il dispose de 6 mois : - 3 mois/ +3 mois à partir de la date de la rentrée universitaire.

Signer un contrat en alternance

Contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation, les deux co-existent parfois dans la même université.

Le contrat d'apprentissage permet aux jeunes de 16 à 29 ans révolus de préparer un diplôme de l'enseignement supérieur reconnu par l’État : DUT, licence professionnelle, master professionnel. La formation en apprentissage permet de poursuivre des études tout en étant salarié. Elle fonctionne sur la complémentarité entre l'enseignement théorique et l'application concrète en entreprise. La formation est dispensée à l’université (pour la partie théorique) et en entreprise (pour la partie professionnelle)

Le contrat de professionnalisation permet de suivre en alternance un cursus du supérieur tout en étant salarié d'une entreprise. Il s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus, qui souhaitent compléter leur formation tout en s'insérant dans la vie active, ainsi qu'aux demandeurs d'emploi de 26 ans et plus. La personne en contrat de professionnalisation a le double statut de stagiaire de la formation professionnelle continue et d'étudiant. Elle obtient le même diplôme que les étudiants en formation initiale. Les formations diplômantes proposées dans le cadre du contrat de professionnalisation accueillent habituellement un public mixte : stagiaire en contrat de professionnalisation, étudiant en formation initiale, personnes en reprise d'études.

Dans tous les cas, l'une ou l'autre des deux formules séduit les recruteurs.

À chaque fac son offre de formation

A l'université, le développement de l'apprentissage varie selon les régions. Certaines académies progressent plus vite que d'autres comme La Réunion, Guyane, Montpellier, Grenoble, Nantes et Versailles. Au niveau des universités, même constat. Certaines d'entre elles comme Cergy-Pontoise et Marne-la-Vallée ont particulièrement développé leur offre de formation en alternance.

Les formations en apprentissage concernent essentiellement les filières : DUT/ licence pro/master pro dans les domaines de la culture, du social, de l'animation, de l'informatique, de l'industrie et l'électronique.

Zoom sur les CFA

Le CFA assure un suivi individualisé, et le soutien à la recherche de contrat pour ses apprenants. Il développe une formation spécifique pour ses maîtres d’apprentissages, garantit la cohérence formation/métier à l’Université et met en place des actions transverses pédagogiques et administratives pour les apprentis et les équipes de formation. Il est en lien étroit avec le Conseil Régional qui constitue l'un de ses partenaires privilégiés. Certains CFA ont signé des partenariats avec des universités (CFA sup 2000, CFA afia, centre des apprentis de l'Université de Bordeaux...)

Un retour possible en formation à plein temps

Dans les universités, quand une filière est proposée en apprentissage, dans la plupart des cas, elle est également proposée en formation initiale (c'est-à-dire en temps plein), ce qui permet à l’étudiant qui ne trouve pas de maître d’apprentissage, ou à celui à qui la formation en alternance ne convient pas, de se reporter sur une formule plus classique.

La base de la formation étant strictement identique à celle dispensée pour la formation initiale, la qualité du diplôme est garantie au niveau national. Le rythme est néanmoins très soutenu et il faut pouvoir assumer deux casquettes : celle de l’étudiant et celle de salarié en entreprise, avec les contraintes qui en découlent (emploi du temps chargé, objectifs à atteindre, déplacements, responsabilités).

Imprimer

Les publications de l'Onisep

Université, bien choisir sa licence, collection Dossiers
Université, bien choisir sa licence
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels