Accueil Choisir mes études Après le bac Conseils et stratégies d'études Quelle reconnaissance pour les diplômes du supérieur ?

Sommaire du dossier

Reconnaissance des diplômes

Les titres répertoriés au RNCP

publication : 27 avril 2015
Le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) évalue les titres et certificats d'école qui mènent à un métier.

Le RNCP certifie uniquement les titres qui mènent à un métier.

Quelles formations sont certifiées au RNCP ?

Pour les formations qui ne bénéficient pas d'une reconnaissance par l'État (diplôme ou certificats d'écoles, CQP...), la certification RNCP est la seule garantie donnée aux étudiants et aux futurs recruteurs de leur adaptation à l'évolution des qualifications et de l'organisation du travail.

Le répertoire national en recense plus de 4 000.

Parmi les 7 710 titres inscrits au RNCP, on compte également des diplômes certifiés de droit. Ils sont issus de formations sous tutelle du ministère de l'Agriculture, de la DGAS (Direction générale des affaires sociales), du ministère de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (licence, BTS: brevet de technicien supérieur En 2 ans après le bac. Diplôme à finalité professionnelle dans un domaine de métiers. Il peut souvent être suivi en apprentissage et permet la poursuite d'études. BTS , master...), du ministère de l'Emploi, du ministère de la Jeunesse et des sports, du ministère de la Santé et des titres d'ingénieur.

La reconnaissance RNCP a le mérite de traduire des programmes de formation en termes de compétences. Un argument qui peut faire la différence pour les recruteurs qui ont parfois du mal à s'y retrouver dans les intitulés et les programmes de ces diplômes.

La certification est accordée pour une durée précise, de 1 à 5 ans, après examen d'un dossier de candidature.

Ces fiches sont consultables sur le site du Répertoire et détaillent les éléments de compétence acquis, les secteurs d'activité ou types d'emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, le pourcentage de formateurs issus du monde professionnel, les conditions d'inscription à la certification...

ATTENTION. Il n'existe pas d'équivalence de droit entre deux titres certifiés. L'inscription au RNCP  ne suffit pas à donner une équivalence de niveau avec un diplôme de l'Éducation nationale, d'autres ministères ou des diplômes étrangers. En effet, l'enregistrement au RNCP  garantit le niveau de la qualification professionnelle mais pas son niveau académique. Elle ne permet donc pas forcément la poursuite d'études.

 

À retenir

  • La Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) évalue des compétences acquises en regard des besoins du marché du travail, et non la qualité des formations.
  • La Commission a mis en place une échelle de niveaux qui permet aux entreprises de positionner les titres dans la hiérarchie des emplois.
  • Ces niveaux sont pris en compte pour les concours de la fonction publique, mais pas forcément dans le cadre de poursuites d'études.

Le principe de la certification RNCP

Différents types d'établissements, reconnus ou non par l'État, proposent des formations inscrites au RNCP . La Commission certifie uniquement les titres qui mènent à un métier. Les formations sanctionnant la maîtrise d'une langue ou d'un logiciel, par exemple, ne sont pas enregistrées.

Cette démarche (qui remplace l'ancienne procédure "d'homologation des titres et diplômes") permet de situer l'insertion professionnelle sur une échelle de 5 niveaux.

  • Niveau I : niveau bac+5 et plus (master, titre d'ingénieur...), fonction cadre.
  • Niveau II : niveau bac+3/4 (licence, M1...), fonction agent de maitrise.
  • Niveau III : niveau bac+2 (BTS, DUT...), fonction technicien supérieur.
  • Niveau IV : niveau bac, fonction technicien.
  • Niveau V : niveau CAP (2 ans après la classe de 3eme), fonction ouvrier ou employé.

Les certifications de qualification professionnelle sont classées dans le RNCP selon ces 5 niveaux et par domaine d'activité.

Chaque fiche précise les modalités d'accès à la formation, les éléments de compétences acquises, le secteur d'activité et l'emploi occupé après la formation. Accéder à l'annuaire des fiches formation RNCP .

L'inscription d'un titre ou diplôme au RNCP fait suite à l'étude d'un dossier très complet sur la formation par une commission placée sous l'autorité du ministre en charge de la Formation professionnelle.

En savoir plus sur les critères d'attribution des titres RNCP

La Commission se prononce sur la base de l'examen des 4 grands critères suivants :

  • l'opportunité de la formation par rapport aux besoins de compétences dans le champ professionnel visé (implication le cas échéant de professionnels du secteur concerné dans la création de la certification) ;
  • les informations relatives à l'insertion professionnelle des étudiants pour au minimum les 3 dernières promotions ;
  • la cohérence entre la compétence acquise et le niveau de qualification visé ;
  • la mise en place de la procédure de validation des acquis de l'expérience (VAE) selon la réglementation en vigueur.
Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

An Error Occurred: Internal Server Error

Oops! An Error Occurred

The server returned a "500 Internal Server Error".

Something is broken. Please let us know what you were doing when this error occurred. We will fix it as soon as possible. Sorry for any inconvenience caused.