Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Conseils et stratégies d'études Réussir en master

Sommaire du dossier

Réussir en master

Master : décrypter l'offre

publication : 31 mars 2017
Dans certaines disciplines, il existe des centaines de masters, recouvrant des dizaines de spécialités, plus ou moins pointues, plus ou moins sélectives... Comment choisir la formation qui correspond le mieux à son projet, et/ou à son parcours ? Comment savoir si un diplôme est apprécié des recruteurs ? Nos conseils pour choisir en connaissance de cause.

Master : décrypter l’offre

Une vaste palette de parcours

"Négociateur trilingue en commerce international", "expertise et médiation culturelle", "droit fiscal des affaires", "énergies renouvelables et systèmes intelligents", "assurance et gestion du risque"... cet échantillon ne fait qu'illustrer la palette de spécialités couvertes en master ! On dénombre actuellement 6000 diplômes, au sein de 250 mentions environ... Il n'est donc pas toujours facile de se repérer pour faire le bon choix. À noter : une réforme vise à réduire le nombre de mentions et d'intitulés, afin de simplifier l'offre.

S'informer, rencontrer, discuter !

Comment savoir s'il existe un master spécialisé sur le domaine de compétences visé ? Comment s'assurer de sa qualité ? "Rien ne vaut un échange direct avec des étudiants du master, qui vont éclairer un futur étudiant sur le contenu de la formation, ce qui est intéressant ou moins dans les cours", explique Jean-Michel Jolion, ancien directeur du comité de suivi du master. Autres conseils ? "Ne pas hésiter à contacter un responsable de formation pour échanger, lui poser des questions, se faire sa propre opinion de ce qui est proposé". Aller sur le site de l'université, et, mieux, de l'UFR lorsqu'il y en a un, permet également d'avoir une idée de ce qui est proposé. "L'étudiant peut aller voir comment les stages sont présentés, s'il y a des témoignages d'anciens...". En résumé : il ne faut surtout pas s'arrêter à un intitulé, mais avoir une démarche active pour découvrir ce qui se cache derrière...

Reconnaissance, débouchés... à ne pas négliger

"À juste titre, les étudiants s'interrogent très souvent sur les débouchés offerts par une formation", constate Jean-Michel Jolion. "Aujourd'hui, les universités travaillent à rendre visible les taux d'insertion, indispensables pour les étudiants, même si toutes n'en ont pas les moyens". De plus en plus d'universités mettent à disposition, sur leur site internet, des enquêtes d'insertion donnant une idée du devenir de leurs diplômés : taux d'insertion, secteurs d'emploi, postes occupées, CDD ou CDI... ces informations servent d'indicateurs et sont toujours utiles. Plus officiel, le site de l'HCERES (Haut conseil de l'évaluation de la recherche de l'enseignement supérieur) note tous les 4 ans les masters. Disponibles sur le site, les rapports d'évaluation de l'HCERES sont accessibles aux étudiants (choisir la rubrique "Publications" sur la page d'accueil). Il est possible d'effectuer une recherche par mot-clé, par zone géographique, notamment, en choisissant "évaluation de masters".

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels