Imprimer
Accueil > Choisir mes études > Après le bac > Domaines d'études

Les écoles spécialisées

Publication : novembre 2012
De nombreux métiers sont accessibles à partir de formations préparées en écoles spécialisées, et sanctionnées par un diplôme d'état reconnu ou non par l'état. Motivation indispensable.

L'essentiel à savoir

L’admission en école spécialisée

Envisager d’intégrer une école spécialisée suppose d’avoir un objectif professionnel. Car, à quelques exceptions près, les "systèmes d’équivalence" avec d’autres filières sont rares.

L’entrée est toujours sélective : au minimum, un examen du dossier et un entretien. La sélectivité dépend des écoles.

Certaines formations, par exemple celles d’infirmier ou de psychomotricien, sont soumises à un "numerus clausus", c’est-à-dire un nombre de places limité.

Une année préparatoire à l’issue de la terminale est souvent utile, pour affronter les concours d’entrée dans les écoles paramédicales, les écoles sociales ou encore les écoles d’art.

Parfois, une expérience préalable constitue un autre critère de sélection (c’est le cas notamment des écoles du secteur social).

Enfin, de nombreuses écoles n’ouvrent leurs portes qu’à des étudiants déjà diplômés (bac + 2, + 3 ou + 4).

L’organisation des études

Contrepartie de frais de scolarité élevés, les étudiants effectuent en général leurs études dans de bonnes conditions matérielles :

Il s’agit de petites promotions, qui bénéficient d’un bon encadrement pédagogique. Les enseignants sont très disponibles et collaborent étroitement avec les élèves.

La plupart de ces écoles sont bien équipées. C’est d’ailleurs un point essentiel à vérifier lorsqu’il s’agit d’une école privée : dans le domaine audiovisuel par exemple, les écoles doivent disposer entre autres de bancs de montage et de caméras.

Une professionnalisation importante : intervention de professionnels, stages.

Enseignements théoriques et pratique professionnelle

Les matières enseignées dans ces écoles, surtout les écoles post-bac, n’ont généralement jamais été abordées auparavant, ou tout du moins pas de manière aussi précise et détaillée. Avant de pouvoir aborder la pratique, les étudiants doivent avoir des connaissances de base dans le secteur concerné.

Ainsi, la 1re année est souvent la plus théorique. Exemple : les écoles d’audiovisuel qui proposent une première année d’études commune à toutes les spécialités.

Dès la 2e année, l’emploi du temps comporte des enseignements plus pratiques. Et les stages font souvent partie intégrante de la formation. Ainsi, dans une école de journalisme, les élèves pourront réaliser un journal de l’école avec l’aide de professionnels. Dans une école de stylisme, il s’agira de mettre sur pied un défilé de mode… Dans les Ifsi (instituts de formation en soins infirmiers), les stages cliniques en milieu hospitalier représentent 50 % de la formation.

Les diplômes des écoles spécialisées

Les diplômes délivrés par l’ensemble des écoles spécialisées sont multiples.

Des écoles, spécialement dans les secteurs du social et du paramédical, délivrent des DE (diplômes d’État) ; certaines professions exercent un contrôle étroit sur les formations de leur secteur (les experts-comptables, par exemple).

De nombreuses écoles délivrent des diplômes spécifiques à leur établissement. D’autres écoles, généralement dans le domaine artistique, dispensent des diplômes sans le moindre agrément, mais leur sérieux est reconnu dans la profession.

Dans des secteurs tels que les arts, l’audiovisuel, le tourisme et le commerce, les écoles privées sont nombreuses et de qualité inégale.

Les publications de l'Onisep

Après le bac (2014)

Après le bac, collection Dossiers

Parution : janvier 2014

Haut de page

Vient de paraître