Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac

Étudiants étrangers : comment s'inscrire à l'université ?

publication : 17 janvier 2017
Près de 200 000 étudiants étrangers fréquentent les universités françaises. Comme eux, vous souhaitez venir dans le cadre d'un programme d'échanges ou en candidature individuelle ? Vous êtes européens ou non-européens ? Vous résidez en France ou à l'étranger ? Selon votre situation, les démarches varient. Explications.

actu_S04_inscriptions_étudiants_étrangers

Programmes d'échanges

Comme vos camarades français en mobilité internationale, pour venir passer 1 semestre ou 1 année en licence dans une université française dans le cadre d'un programme d'échanges (Erasmus +, programme BCI, etc.) ou d'un accord de coopération interuniversitaire, vous devez suivre une procédure en deux temps.

Première étape : candidatez auprès de votre université ou pays d'origine.

Dans un second temps, si votre dossier est accepté, il faut transmettre votre candidature dans l'établissement français désiré. Un niveau de français est généralement exigé, donc à faire certifier.

Comptez 1 année pour effectuer l'ensemble de ces démarches.

Candidats individuels européens

L’inscription se fait en suivant une procédure commune d’accès à l’enseignement supérieur. Renseignez-vous auprès du MESRI (Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation).

En revanche, pour entrer en L2, L3 ou master, vous devez déposer votre candidature directement auprès de l'université qui vous intéresse, aucun visa n'étant nécessaire.

Candidats individuels non-européens

La procédure de demande d'admission individuelle varie selon votre lieu de résidence.

Vous résidez en France. Pour postuler en L1, vous devez remplir un DAP (dossier de demande d'admission préalable) vert, téléchargeable sur le site du ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et le renvoyer au service scolarité de l'université visée, entre le 15 novembre et le 22 janvier précédant l'année universitaire pour laquelle vous présentez votre demande. Vous devrez également passer obligatoirement un test de connaissance du français, sauf si vous en êtes dispensé (ressortissant d’un pays francophone par exemple). Pas besoin de demande préalable, en revanche, pour entrer en L2, L3 ou master ; il faut s'adresser directement à l'université française visée.

Vous résidez dans un pays soumis à la procédure CEF. Votre candidature en L1, L2, L3 ou master passe par le site de Campus France si vous vivez dans l'un des 37 pays relevant de la procédure CEF (Centres pour les études en France). C'est le cas, par exemple, si vous résidez au Vietnam, au Pérou, au Sénégal ou encore au Japon. Cette candidature électronique est ensuite transmise à l'université de votre premier choix. La liste complète des pays relevant de la procédure CEF est consultable sur le site de Campus France. Attention, cette procédure doit être obligatoirement suivie pour l'obtention du visa étudiant.

Vous résidez dans d’autres pays. Si vous faites partie des autres étudiants résidant à l'étranger, vous devez télécharger un DAP blanc, également sur le site du ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et le retourner à l'ambassade de France de votre pays, entre le 15 novembre et le 22 janvier précédant l'année universitaire pour laquelle vous présentez votre demande. Votre candidature sera transmise directement par les services culturels à l'université de votre premier choix. Vous devrez également passer obligatoirement un test de connaissance du français, sauf si vous en êtes dispensé (ressortissant d’un pays francophone par exemple). Pas besoin de DAP en revanche pour entrer en L2, L3 ou master ; il faut candidater directement auprès de l'université souhaitée.

Candidats apatrides ou réfugiés

Vous êtes dispensé de la procédure commune d’accès à l’enseignement supérieur et de la DAP si vous êtes apatride ou réfugié ou bénéficiaire de la protection subsidiaire délivrée par l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Votre candidature se fait alors directement auprès de l’établissement.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels