Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Étudier en Europe Choisir son cadre d'études

Sommaire du dossier

Choisir son cadre d'études

Le programme Erasmus +

Publication : 10 avril 2019
Ce programme pour l’éducation et la formation de la Commission européenne comprend trois actions clés. Destiné aux étudiants, scolaires, apprentis, élèves en décrochage, entre autres, Erasmus + permet d'effectuer un séjour d'études ou un stage en bénéficiant d'une bourse et d’un accompagnement. De quoi faciliter vos démarches et le financement de votre séjour.

Choisir son cadre d'études (principale)

L’agence Erasmus + / Éducation Formation France

L'Agence Erasmus + France / Éducation Formation assure, pour la France, la promotion et la gestion de plusieurs programmes et dispositifs communautaires, notamment Erasmus + sur les volets éducation et formation.

Les pays participants

En tout, 33 pays, les États membres de l'UE, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Turquie et l’ancienne République yougoslave de Macédoine, participent au programme Erasmus +.

Les pays partenaires

Ces pays peuvent participer à certaines actions hors mobilité sous certaines conditions. Ce sont les pays du voisinage européen à l'Est (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie, Ukraine) et au Sud (Algérie, Maroc, Tunisie, Lybie, Egypte, Palestine, Jordanie, Israël, Liban, Syrie), les Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Serbie), la Russie mais plus largement, des pays du monde entier : Amérique, Asie, zone Afrique – Caraïbes.

Erasmus +, enseignement supérieur

Ce programme européen d'échanges étudiants permet une mobilité d'études ou de stage en entreprise.

Il reste également possible de partir comme assistant dans l’enseignement scolaire (école, collège, lycée) sous la forme de stagiaire Erasmus + de l’enseignement supérieur. Pour candidater en tant qu’assistant Erasmus, rapproche-vous de votre établissement d’enseignement supérieur. Les conditions d’aide à la mobilité sont alors les mêmes que pour les autres stagiaires.

Qui peut partir ?

  • Tout étudiant inscrit dans un établissement d'enseignement supérieur (STS, universités, écoles de commerce, d'ingénieurs, écoles d'art, prépas...) signataire de la charte Erasmus. Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre établissement. Lors des échanges, vous restez inscrit dans votre établissement d’origine et êtes exonéré des frais d’inscription de l’établissement d’accueil.
  • La mobilité d'études est possible dès la 2e année d'études supérieures et jusqu'au doctorat.
  • La mobilité de stage en entreprise est possible dès la 1re année d'études.
  • Durée des séjours : de 3 à 12 mois, excepté pour les cursus de type BTS ou DUT dont la durée peut varier de 2 à 12 mois.
  • Sélection sur dossier : niveau de langue, qualité du cursus de formation, et surtout motivation. Les réunions d’information ont lieu en novembre-décembre dans les établissements. Les dossiers sont instruits de décembre à février.
  • L’étudiant remplit un contrat d’étude avant le départ ("learning agreement") qui est signé par les universités d’origine et d’accueil. Ce contrat indique les matières que vous suivrez pendant la mobilité. Pour un stage Erasmus +, il s’agit d’une convention de stage tri-partite.
  • La formation suivie à l'étranger est validée par l’acquisition d’ECTS (sous réserve des résultats aux examens).

Un conseil : le nombre de places étant limité, n'attendez pas le dernier moment pour manifester votre intérêt, l'idéal étant d'entreprendre les premières démarches auprès du service des relations internationales au moins 6 mois à l'avance.

 

Les avantages

  • Les frais d’inscription sont réglés dans l’établissement français, il n’y a pas de frais d’inscription supplémentaires dans l'établissement d'accueil à l’étranger.
  • Une bourse Erasmus + : 150 à 300 euros/mois pour un séjour d'études et de 300 à 450 euros/mois pour un stage (montants variables selon le pays de destination).
  • Possibilité de cumuler avec d'autres aides financières : bourse du CROUS et aide à la mobilité internationale (sur critères sociaux) et/ou des collectivités territoriales, d'organismes caritatifs et parfois de l'établissement d'origine.
  • Les élèves en situation de handicap peuvent bénéficier d’aides supplémentaires pour suppléer à des aménagements, aides techniques ou besoins spécifiques (transport, accompagnant,etc.).

 

Témoignage : Comme au cinéma

Cléo, 20 ans, étudiante en économie-gestion à l’université de Cergy-Pontoise

"J’ai toujours voulu partir dans le cadre d’Erasmus. Après avoir assisté aux réunions d’information organisées par le service des relations internationales, j’ai déposé un dossier qui comprenait notamment deux lettres de motivation, une en français, l’autre en anglais. Je n’ai pas obtenu mon premier choix, Copenhague, mais le deuxième, à savoir Barcelone. J’y ai passé 1 semestre en L3. L’université est une ville à elle seule. Le seul problème, cela a été, à l’arrivée, de choisir des cours en castillan, beaucoup d’enseignements étant dispensés en catalan. L’expérience a été géniale. J'ai rencontré des étudiants du monde entier. Nous étions 14 étudiants de sept nationalités différentes à partager un appartement qui comprenait quatre terrasses. Exactement comme dans le film L’Auberge espagnole !"

Masters conjoints Erasmus Mundus

Ce programme d’études intégrées vise à améliorer la qualité de l'enseignement supérieur européen et à renforcer la compréhension interculturelle. Les masters concernés associent au moins 3 établissements de pays participants et concernent de nombreuses disciplines y compris dans un objectif de recherche. Des étudiants du monde entier y participent.

Retrouvez la liste des masters (site de la Commission européenne en anglais).

Erasmus +, formation professionnelle

Ce programme permet d'effectuer un stage dans une entreprise européenne d'une durée de 2 semaines à 12 mois (convention de stage obligatoire). Il trouve sa place dans le cadre de partenariats avec des centres de formation ou des entreprises à l'étranger et s’inscrit dans l’objectif de voir à l'horizon 2020 au moins 6 % des 18-34 ans diplômés de l'enseignement professionnel initial avoir pu vivre une période de formation à l'étranger.

À savoir : les apprentis peuvent également participer à une mobilité de stage avec Erasmus +. D’une durée de 2 semaines à 12 mois, ils rentrent dans le cadre de la législation du travail dans le pays d’accueil. Au stade expérimental, ce dispositif est destiné à se développer.

Témoignage : D'autres façons de travailler

Thomas, 20 ans, aspirant compagnon mécanicien

"Après un BEP et un bac pro maintenance des équipements industriels en alternance, je suis entré chez les Compagnons pour effectuer mon Tour de France, qui peut se faire dans le monde entier. J’ai passé 1 an à Madrid. Sur place, un ancien compagnon m’a beaucoup aidé, surtout au début car je ne parlais pas du tout la langue. Très vite, j’ai pris des cours d’espagnol et j’ai fini par avoir le déclic. Au début, c’était difficile, mais on apprend à écouter et à voir les choses autrement. Mon patron aussi m’a beaucoup aidé car il a l’habitude de recevoir des jeunes. Il m’a avancé un demi-salaire, ce qui m’a permis de payer la caution de mon appartement. Les standards de travail ne sont pas les mêmes en Espagne, c’est beaucoup moins exigeant qu’ici et les Espagnols ne sont vraiment pas stressés !"

 

Le passeport Europass

Europass est un portefeuille de compétences européen qui permet à des personnes qui souhaitent être mobiles de disposer d’un dossier reconnu dans plus de 35 pays européens. Le dispositif permet, pour les établissements de formation et les employeurs, d’appréhender plus aisément le parcours (études, expériences professionnelles…) d’un candidat.

Ce passeport se présente sous la forme d’un portfolio réunissant cinq documents : CV Europass (disponible dans toutes les langues de l’UE), passeport de langues (en lien avec le cadre européen commun de référence pour les langues), Europass Mobilité (valorise les compétences acquises lors d’une mobilité à l’étranger), supplément au diplôme et supplément au certificat (traduction des qualifications acquises en compétences).

Imprimer

Les publications de l'Onisep

* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels