Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Étudier en Europe Partir comme volontaire

Sommaire du dossier

Partir comme volontaire

Le volontariat international en entreprise ou en administration

Publication : 26 avril 2019
Vous avez l'esprit d'initiative, vous êtes fortement motivé par une expérience professionnelle à l'étranger avant de vous lancer dans une carrière internationale ? Alors le volontariat vous conviendra.

Partir comme volontaire (principale)

Le volontariat international, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de missions professionnelles à l'étranger sous tutelle de l'Ambassade de France. Ces missions sont ouvertes à tous, du titulaire d'un diplôme professionnel au diplôme de master. Elles peuvent s'effectuer dans des entreprises françaises installées à l’étranger, dans des structures françaises relevant du ministère des Affaires étrangères ou du ministère de l'Économie, ou dans des structures publiques étrangères agréées. Ces missions peuvent durer de 6 à 24 mois.

À qui ça s’adresse ?

Ce volontariat est destiné à des étudiants ou de jeunes diplômés, âgés de 18 à 28 ans. Il constitue un véritable atout pour une future recherche d'emploi dans le domaine de l'international.

On distingue :

  • le VIE : volontariat international en entreprise, où le volontaire effectue sa mission en entreprise dans un poste commercial, technique ou scientifique. C'est souvent l'opportunité de commencer une carrière tournée vers l'international.
  • le VIA : volontariat international en administration, où le volontaire effectue sa mission dans un consulat ou une ambassade, un service de coopération culturelle, un institut culturel ou une alliance française, un service scientifique et technique ou un autre organisme parapublic.

Comment postuler ?

  • Les candidats à un VIE peuvent démarcher eux-mêmes les entreprises ou consulter les offres sur le site du Civi (centre d'information sur le volontariat international). La gestion de ces VIE est faite par Ubifrance.
  • Les candidats à un VIA doivent répondre aux postes offerts et diffusés exclusivement sur le site du Civi. La gestion des VIA est effectuée par le ministère des Affaires étrangères.

Quelle rémunération pour le volontaire ?

Le volontaire international perçoit une indemnité forfaitaire mensuelle, sans distinction de niveau d'études, et variable selon le pays. Ses frais de voyage international et de transport de bagages sont pris en charge et une indemnité de logement lui est attribuée. Cette rémunération est exonérée des charges sociales et de l'impôt sur le revenu.

Le volontaire bénéficie par ailleurs d’une assurance, y compris pendant les périodes de congés, qui couvre les frais médicaux et chirurgicaux, l'assistance rapatriement et la responsabilité civile.

Quelques chiffres

  • La durée moyenne d’une mission de VIE est de 17 mois. Plus de 10 500 volontaires en poste actuellement pour le compte de 1965 entreprises.
  • 7 % des missions s’adressent à des BAC + 2, et notamment des secteurs comme le BTP, la logistique, l’informatique, la plasturgie, la restauration. La majorité des offres concernent les diplômés de bac + 3 à bac + 5.
  • 44% des départs concernent l’Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Roumanie, Italie, Espagne, Tchéquie…), 19% l’Asie (Chine, Japon…), 13% l’Amérique du Nord (essentiellement les États-Unis), 12% l’Afrique, 5,5% l’Amérique Latine, 3% le Proche et Moyen-Orient.
  • 30% des volontaires ont trouvé leurs missions sur le site civiweb et 25% en envoyant des candidatures spontanées auprès des entreprises.
  • Plus de 9 volontaires sur 10 trouvent un emploi à la fin de leur mission.

Le volontariat de solidarité internationale (VSI)

De nombreuses ONG (organisations non gouvernementales) font appel à des volontaires pour partir dans un pays en voie de développement pour une action humanitaire ou une mission de coopération au développement. Les 3 principaux domaines sont le social et l'enfance, l'enseignement et la formation, la santé, la nutrition et l'appareillage. 

Le travail n'est pas rémunéré, mais le volontaire reçoit une indemnité de subsistance et des avantages en nature (prise en charge du transport, du logement, et de la nourriture). Il bénéficie également d'une couverture sociale.

Pour partir, il faut signer un contrat d'engagement auprès d'une association internationale reconnue par le ministère des Affaires étrangères et remplir une mission d'intérêt général, pouvant aller de 1 à 6 ans, dans un pays non industrialisé.

Mieux vaut avoir déjà une qualification professionnelle, être en bonne santé physique et psychologique pour se porter candidat.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels