Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Partir en stage à l'étranger : consultez notre dossier

Stage encadré ou hors programme, ce que vous devez savoir

publication : 10 octobre 2017
Qu'il soit réalisé dans le cadre de votre formation ou qu'il soit le fruit d'une initiative personnelle, un stage à l'étranger offrira un vrai coup de pouce à votre CV lorsque vous vous mettrez à la recherche de votre premier emploi.

Partir en stage à l'étranger (principale)

Stage dans le cadre de votre formation

De plus en plus de formations imposent ou encouragent vivement leurs étudiants à effectuer un stage à l'étranger. Il faut dire que les possibilités se sont accrues grâce à la mobilité au sein de l'Union européenne et la signature régulière d'accords bilatéraux avec d'autres pays dans le monde. Aujourd'hui, les partenariats entre établissements et les programmes d'échange pour effectuer des stages sont très nombreux, mais attention, la demande est aussi de plus en plus forte.

Parlez le plus tôt possible de votre projet de stage à l'étranger avec votre responsable de formation ainsi qu'au service de relations internationales et/ou au bureau des stages de votre école ou de votre université. Ils peuvent vous expliquer les programmes possibles en fonction des destinations, les démarches à suivre et le calendrier à respecter pour vous inscrire. Toutefois, même si vous êtes aidé, c'est à vous de trouver une entreprise d'accueil. Sachez également que les places par programme sont souvent limitées.

Le point sur les conventions de stage

  • si le stage est obligatoire dans le cadre de votre formation, une convention tripartite devra être signée entre l'établissement de formation, le stagiaire et l'entreprise, comme pour un stage en France. Elle précise le cadre et les conditions (dates, contenu du stage, gratification éventuelle). La convention permet au stagiaire de conserver son statut d'étudiant, de prétendre aux aides et de garder sa couverture sociale.
  • si le stage est facultatif, il est possible d'obtenir une convention de stage comme pour un stage obligatoire à condition que le stage soit bien reconnu comme faisant partie de la formation et ait un lien avec le diplôme préparé.

À savoir : le programme d'échanges le plus connu, Erasmus +, propose un volet mobilité de stage.

Stage hors cursus

Les stages hors cursus c'est-à-dire en dehors de tout cursus de formation sont interdits en France. Il en va donc théoriquement de même pour les stages effectués à l'étranger. Toutefois, si vous n'avez pas la possibilité de profiter d'une opportunité de stage via votre établissement, vous pouvez toujours partir de votre propre initiative. Mais attention, vous ne pourrez pas obtenir de convention de stage en France.

Si vous décidez de vous lancer en solo, sachez que cette notion de stage ne recouvre pas les mêmes réalités d'un pays à un autre, même en Europe. Il n'existe parfois pas d'équivalent. Il faudra veiller à ce qu'un stage ne soit pas en réalité un emploi déguisé.

Il est important d’avoir un cadre : soit une convention bipartite, entre un jeune et une entreprise soit signer un CDD (contrat de travail à durée déterminée).

De plus, hors cursus, vous ne bénéficierez plus de votre statut d'étudiant et ne pourrez pas non plus prétendre aux aides et bourses possibles associées à ce statut. Il est recommandé de vous renseigner sur la législation en vigueur dans le pays notamment en cas de maladie et d'accident du travail. La plupart du temps, on vous demandera de prendre une assurance complémentaire et une mutuelle.

Pour une première expérience professionnelle à l'étranger, pensez aux alternatives possibles tels que le volontariat international, le service volontaire européen, le programme européen de solidarité, le PVT (programme vacances travail) ou encore à une année de césure.

Stages "clé en main" : soyez vigilant

Des organismes privés proposent des stages à l'étranger "tout inclus" : soyez vigilants, certains sont très sérieux, d'autres...peu scrupuleux. Vérifiez si l'organisme est certifié par l'Afnor (Association Française de Normalisation) ou agréé auprès de l'ONGSSL (Office national de garantie des séjours et stages linguistiques) ou encore par l'Unosel (Union nationale des organisations de séjours éducatifs, linguistiques et de formation en langues). Examinez scrupuleusement les clauses du contrat.

Dans tous les cas : être motivé

Rappelez-vous que le demandeur, c'est vous. C'est donc à vous de tout prévoir. Trouver un stage à l'étranger nécessite toujours du temps, il y a beaucoup de candidats pour peu de postes et les démarches peuvent être longues. Faites un bilan personnel et analysez les points suivants : votre niveau de langue, l'expérience professionnelle que vous voulez acquérir, etc. Renseignez-vous précisément sur les conditions de vie dans le pays où vous voulez partir.

L'ouverture d'esprit et la capacité d'adaptation sont des qualités indispensables, car elles vous permettront de vous intégrer rapidement dans un nouvel environnement et une nouvelle culture.

Enfin, plus vous resterez dans l'entreprise, plus celle-ci sera à même de vous confier des responsabilités, et plus vous ferez des progrès en langue. Un stage d'application de moins de 4 mois/6 mois sera plus difficilement valorisable sur un CV.

Nouveauté sur les conventions de stage

Si vous effectuez un stage ou une période de formation en milieu professionnel à l'étranger, la convention doit désormais comprendre en annexe une fiche d'information présentant la réglementation du pays d'accueil sur les droits et devoirs du stagiaire.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • études
  • Etudier à l'étranger, collection Dossiers
    Etudier à l'étranger
    Etudier à l'étranger
    collection Dossiers
    parution en janvier 2014
    Etudes, stages, missions à l'étranger... Avec près de 40 pays en fiches

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels