Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Étudier en Europe Pays d'Europe Étudier en Suisse

Sommaire du dossier

Étudier en Suisse

Suisse : vie étudiante

Publication : 21 mai 2019
La Suisse séduit grâce à ses cantons francophones. Certains établissements peuvent compter jusqu'à 20 % de Français. Ce pays attire nombre d'étudiants étrangers, dont beaucoup viennent y apprendre le français.

Suisse principale

Budget

Le niveau de vie est équivalent à celui des grandes capitales européennes, donc globalement élevé. Le bureau des étudiants de l’université de Genève propose de calculer son budget en ligne sur le site de l’université. Il évalue à un coût moyen de 1 730 euros le budget mensuel d’un étudiant.

Logement

Se loger en Suisse est onéreux et peut être difficile dans certaines grandes villes. Les villes les plus chères sont Genève et Zurich.

À priori, dans chaque établissement, un service logement centralise les informations utiles ainsi que les offres. N'hésitez pas à le contacter le plus tôt possible. Certains établissements qui ont des campus peuvent proposer des chambres dans de petits immeubles divisés en appartements de 4 ou 5 chambres avec salle de bains, toilettes et cuisine en commun. Comptez environ de 520 à 600, voire 700 FS par mois.

Quelques sites pour des petites annonces de logements : homegate ; zannonces ; anibis ; immostree.

Taxe de séjour

Tous les étudiants étrangers titulaires du permis B doivent payer une taxe de séjour.

Les étudiants sous locataires ou habitant le même appartement que le logeur paient un montant de 37 FS/mois. Ils peuvent cependant être exonérés de cette taxe s'ils sont boursiers ou s'ils ont un petit job. Dans les foyers d'étudiants le montant de cette taxe est identique. Ce montant, qui peut être inclus ou non dans le loyer, est à payer soit par l'intermédiaire du logeur ou de la gérance, soit directement à la commune.

Emplois pour étudiants

Les étudiants ressortissants de l’Union européenne peuvent obtenir un permis de travail dès le début des études (15 heures par semaine pendant les périodes de cours ; temps plein autorisé durant les vacances universitaires, mais au maximum 3 mois par an). Les salaires sont assez élevés.

Vous pouvez faire des recherches auprès du service emploi de votre établissement qui centralise les offres ou consulter le Portail étudiant suisse.

Sécurité sociale et assurances

Avant de partir, munissez-vous de votre carte européenne de sécurité sociale et d’une assurance complémentaire. Renseignez-vous auprès de votre propre mutuelle ; pensez à l’assurance responsabilité civile.

En cas de séjour supérieur à 3 mois, il est en principe obligatoire d’avoir une assurance maladie suisse. Il faut se renseigner auprès de la sécurité sociale suisse et en France auprès de la Caisse nationale d’assurance maladie.

Aides financières

Les bourses Erasmus + sont réservées uniquement aux étudiants en programme d’échanges. Quelques exceptions dans les domaines artistiques seulement, existent. Ne pas trop compter sur des bourses du gouvernement suisse pour des étudiants de pays occidentaux.

Des filières intéressantes dans le pays

La Suisse est réputée pour ses formations dans le domaine des relations internationales et l'interprétariat, les hautes écoles spécialisées, notamment celle du paysage, ainsi que certains MBA.

7 grandes écoles suisses se classent parmi les 200 meilleurs établissements du monde (classements de Shanghai et du Times). Citons l'université de Zurich et, pour les francophones, l’université de Genève et l’École polytechnique de Lausanne.

Les études de médecine en Suisse sont quasi inaccessibles pour les Français, étant donné les quotas.

Pour ce qui concerne les études paramédicales (infirmier ou kinésithérapeute), les procédures de sélection sont les mêmes que pour les ressortissants suisses.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels