Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Etudier en Europe Préparer son départ

Sommaire du dossier

Préparer son départ

Les bourses d'études hors programmes d'échanges

publication : 14 avril 2014
Des aides à la mobilité internationale attribuées par le gouvernement sur critères sociaux, des aides territoriales ou privées, ou encore des bourses privées peuvent vous aider à financer votre séjour. Voici quelques pistes...

Préparer son départ (principale)

Les aides gouvernementales

L'aide à la mobilité du ministère de l’enseignement supérieur

  • Public : étudiants boursiers sur critères sociaux effectuant entre 2 et 9 mois d’études à l’étranger dans le cadre de leur cursus universitaire. Au cours de l'ensemble de ses études supérieures, l'étudiant ne pourra pas bénéficier du dispositif d'aide à la mobilité au-delà d'une durée cumulée supérieure à neuf mois.
  • Montant de l'aide : 400 € par mois pour 2013-2014.
  • Formalités : Dossier à retirer auprès du service des relations internationales de son établissement

L'aide à la mobilité nationale et internationale du ministère de la culture

  • Public : étudiants boursiers inscrits, au titre de la formation initiale, dans les dix-huit écoles nationales supérieures d'architecture (ENSA) et deux écoles nationales supérieures d'architecture et de paysage (ENSAP) relevant du ministère chargé de la culture, dont les formations et diplômes sont les suivants : le diplôme d'études en architecture, le diplôme d'Etat d'architecte, le diplôme de paysagiste DPLG.
  • Des aides à la mobilité peuvent également être attribuées à des étudiants non boursiers sous réserve de crédits disponibles.
  • Les aides financières à la mobilité internationale permettent de contribuer aux frais de déplacement et de séjour des étudiants, occasionnés lors de périodes d'études, en Europe ou à l'international, intégrées au cursus.
  • Durée du séjour aidé de l'étudiant à l'étranger : 6 mois maximum
  • Au cours de l'ensemble de ses études supérieures, l'étudiant ne pourra pas bénéficier du dispositif d'aide à la mobilité au-delà d'une durée cumulée supérieure à neuf mois.
  • Formalités : s'informer auprès du service relations internationales de son établissement

Bourses de formation

Les bourses de formation initiale sont destinées aux étudiants de master et doctorat pour une mobilité de 10 mois au maximum au sein du réseau d’établissements membres de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). Ces bourses sont avant tout attribuées dans l'intérêt des institutions universitaires afin de développer leurs ressources scientifiques.
Durée maximale : 3 ans. Plus d’infos sur le site de l'Agence universitaire de la francophonie.

Les aides territoriales

Les conseils généraux et régionaux

Ils allouent des bourses de complément à Erasmus ou des bourses « indépendantes ». Plus d’infos sur leurs sites.

Par ailleurs, les conseils régionaux proposent une aide financière aux étudiants de la région pour un séjour d’études ou un stage à l’étranger : le programme Envoléo, par exemple, destiné aux étudiants et stagiaires originaires de la Région des Pays de la Loire qui partent à l’étranger pour au moins 3 mois. L’aide de 1 000 € peut être doublée pour les étudiants boursiers et les étudiants en situation de handicap.

Les communes

Certaines soutiennent le programme Erasmus et offrent un complément de bourse. La Ville de Paris offre ainsi un complément à hauteur de 160 €/mois pour un séjour d’études de 3 à 12 mois. Plus d’infos sur www.etudiantdeparis.fr.

Les aides privées

Fondation Fyssen

Bourses d’études post-doctorales en éthologie/psychologie, neurobiologie, anthropologie/ethnologie ou paléontologie humaine/archéologie.

Plus d’infos sur le site de la Fondation.

Fondation Bleustein-Blanchet

Vingt bourses de la vocation, de 8000 €, sont attribuées chaque année à des jeunes âgés de 18 à 30 ans ayant des difficultés à réaliser leur vocation. Plus d’infos sur le site de la Fondation.

Fondation Rotary International

Bourses pour des étudiants (bac + 2 au minimum) qui souhaitent effectuer 1 ou 2 années d’études dans l’un des pays où le Rotary Club est représenté. Condition : être parrainé par un membre du club. Plus d’infos sur le site du Rotary.

Fondations des universités

Certaines universités et grandes écoles ont une fondation qui aide les étudiants à financer leur mobilité.

A titre d'exemple, à Clermont-Ferrand, sont accordées des aides financières destinées aux étudiants de master réalisant un séjour d’études hors Europe ou dans une destination européenne n’ouvrant pas droit au statut Erasmus. La fondation de l’université de Corse offre une aide de 1 000 €/mois à des étudiants de master ou de doctorat qui partent en stage dans un pays anglophone.

Renseignez-vous auprès de votre établissement.

Les bourses étrangères

Séjour au Royaume-Uni

Études undergraduate, postgraduate, doctorales : le gouvernement britannique, les administrations décentralisées de l’Écosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord, ainsi que divers organismes britanniques offrent une variété de bourses et autres types d’aides financières. Plus d’infos sur le site du British Council.

Séjour en Allemagne

L’Office allemand d’échanges universitaires (Daad) propose diverses bourses d’études et de recherche aux étudiants français. Des fondations allemandes attribuent également des bourses de longue ou de courte durée. Plus d’infos sur le site de l'Office allemand d'échanges universitaires.

Attention : cette liste n’est pas exhaustive.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • études
  • Etudier à l'étranger, collection Dossiers
    Etudier à l'étranger
    Etudier à l'étranger
    collection Dossiers
    parution en janvier 2014
    Etudes, stages, missions à l'étranger... Avec près de 40 pays en fiches

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels