Imprimer
Accueil > Choisir mes études > Après le bac > Filières d'études > Les licences générales

Les licences générales à l'université

Les licences d’économie et de gestion

Publication : septembre 2013
Bien connues pour leurs exigences en mathématiques, ces études sont en réalité pluridisciplinaires. Au programme : économie, gestion, statistiques, droit, sociologie…

 

étudiante en économie-gestion

© iStockphoto

Administration économique et sociale (AES)

cours en amphithéâtre

Un peu éloignée des licences d’éco-gestion, la licence AES joue la carte de la pluridisciplinarité. Elle se compose de droit, d’économie, de gestion et de sciences sociales. Avec, à l’appui, de l’informatique, des mathématiques, des statistiques et des langues vivantes. Une large place est faite à la méthodologie.

Les différents parcours de spécialisation permettent un grand choix d’orientation, souvent liés à la fonction publique :

  •  administration générale et territoriale
  • développement social
  • administration et gestion des entreprises
  • ressources humaines
  • commerce et affaires internationales
  • sciences économiques et sociales. Ce parcours est adapté à ceux qui veulent enseigner car il prépare aux concours du professorat, accessibles en master : agrégation, CAPES et CAPET.

>>>En savoir +

 

Économie

des graphiques colorés

Conçue pour des débutants en économie, cette licence demande cependant de bonnes capacités d’abstraction. Elle aborde le fonctionnement d’une économie (macroéconomie), le comportement des acteurs économiques (microéconomie) et les problèmes économiques contemporains. L’acquisition des outils de l’économiste (mathématiques, statistiques, informatique) représente une part importante du programme.

Possibilité de bifurquer vers une licence de gestion après la 2e année de licence.

 

 

La licence d’économie permet différentes spécialisations :

  • analyse économique
  •  finance
  • modélisation économique
  •  économie et sciences sociales. Ce parcours est adapté à ceux qui veulent enseigner car il prépare aux concours du professorat, accessibles en master : CAPES.

>>>En savoir +

 

Gestion

une main avec un stylo entoure des chiffres

Tournée vers le monde professionnel, cette licence offre deux parcours principaux :

  •  Généraliste, la filière gestion prépare au management d’entreprise. C’est la plus répandue. Elle est très présente dans les IAE.
  •   Plus spécialisée, la filière comptable prépare aux masters de comptabilité, contrôle de gestion, audit, et sert de passerelle vers la filière de l’expertise comptable. 

Particularité de ces licences : l’accès se fait souvent avec un niveau bac + 2 (pour les étudiants venant d’une 2e année de licence, DUT, BTS, classes prépa).

Sélection commune à une trentaine d’IAE ou sur concours propre à une université (épreuves de  marketing-vente ; administration des affaires, management ou comptabilité-contrôle-audit).

>>>En savoir +

ATTENTION AUX NOMS !

Les licences d’économie et de gestion sont difficiles à différencier car elles sont souvent regroupées sous un même intitulé de "licence économie, gestion". 

Or, il existe bien 3 sortes de licences ou "mentions" : économie, gestion –toutes deux décrites ici – mais aussi éco-gestion, mêlant à égalité les 2 disciplines.
C’est là qu’il faut être particulièrement attentif aux termes et s’intéresser à la notion de "parcours", plus caractérisé au sein de chaque mention.

Par exemple, la licence "mention économie, gestion" de l’université de Paris-Sud propose 3 parcours spécifiques : économie appliquée, gestion des entreprises ou comptabilité. Cette "spécialisation" se fait en 3e année et prépare pour la suite des études. Les 2 premières années sont composées du même tronc commun pour tous les étudiants.

Haut de page

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=437731&categorypath=/2/337922/337925/337927/433751/