Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Organisation des études supérieures Les licences Sciences, technologie ou santé

Licence d'informatique : les bases pour devenir informaticien

publication : 17 mars 2017
Conception de logiciels, bases de données, informatique industrielle, réseaux, développement Web... c'est cette diversité des domaines d'application de l'informatique que les étudiants vont découvrir en licence à l'université. Mais il faudra au préalable passer par une approche pluridisciplinaire et scientifique pour confirmer ensuite ses choix d'orientation.

La licence d’informatique : les bases pour devenir informaticien

Accès en licence d'informatique

En L1 : principalement les bacheliers S. Éventuellement les bacheliers ES ayant suivi la spécialité mathématiques en terminale et ayant un très bon niveau dans cette discipline. Quelques universités proposent une remise à niveau scientifique pour les bacheliers non scientifiques.

En L2 et L3 (en fonction du dossier) : après un DUT ou un BTS dans le domaine de l'informatique ou après un cursus en prépa scientifique.

Témoignage : beaucoup de rigueur scientifique

"La licence d'informatique débute au sein de notre université par un portail commun associant principalement l'informatique, les mathématiques et la physique. Ce portail s'adresse aux bacheliers scientifiques. Le programme du 1er semestre de la licence équivaut ainsi à une révision et à un renforcement de celui de terminale S en mathématiques en en physique. Autre exemple : on aborde en L1 et en L2 un enseignement théorique en informatique, c'est-à-dire en algorithmique et en programmation, ce qui demande là aussi des prérequis en mathématiques et de la rigueur scientifique. Les autres bacheliers, y compris les bacheliers ES ayant suivi la spécialité mathématiques en terminale et ayant un bon niveau dans cette discipline, auront beaucoup de difficultés à suivre cette formation."

Brahim Derdouri, responsable de la licence d'informatique à l'université de Cergy-Pontoise

Au programme de la licence d'informatique

Un portail scientifique

Les universités font généralement débuter leur licence d'informatique (au 1er semestre ou tout au long de la 1re année) par un portail pluridisciplinaire associant : les sciences exactes (informatique, mathématiques, physique...) ; des ouvertures vers d'autres disciplines, notamment en sciences pour l'ingénieur (mécanique, électronique...), en sciences humaines et sociales (par exemple, en économie et en gestion) et en communication (anglais notamment).

L'étudiant a ainsi la possibilité de tester la mention dans laquelle il s'est inscrit et éventuellement d'en changer. Il acquiert aussi une large culture scientifique avant de se spécialiser en informatique.

Au coeur de l'informatique

Les enseignements en informatique représentent en général plus de la moitié de la licence. Sont principalement abordés les domaines suivants : algorithmique et programmation, systèmes et réseaux (dont architecture), bases de données, technologies Internet, génie logiciel (méthodes de conception et d'analyse de logiciels).

Les mathématiques et les statistiques constituent une composante importante du programme pendant les 3 années de licence.

Formation à la fois scientifique et technique, la part de la pratique (travaux dirigés et travaux pratiques) est généralement aussi importante que la théorie (cours magistraux).

Témoignage : quand informatique rime avec pratique

"En informatique, comme dans le sport, c'est en pratiquant que l'on progresse. Par conséquent, presque toutes les matières de la licence d'informatique comportent des travaux pratiques et des travaux dirigés. Les étudiants conçoivent et programment des logiciels de plus en plus complexes, déploient des réseaux, développent des sites web. Ils apprennent à organiser l'avancée d'un projet sur plusieurs semaines. En dehors des matières théoriques comme la logique et l'algorithmique, il n'y a pas de grosses difficultés conceptuelles. Mais il faut travailler régulièrement et dès le début car on ne revient pas sur les bases une fois passé au niveau de complexité supérieur. Autre clé de la réussite : continuer à programmer hors des cours, quitte à demander aux enseignants des projets supplémentaires pour avancer plus vite."

Serghei Verlan, responsable de la L3 de la licence d'informatique de l'université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

Les parcours possibles

Différents parcours d'études en informatique sont proposés, généralement à partir de la L3, à choisir en fonction de son parcours antérieur et de son projet professionnel. Signalons notamment :

  • informatique générale : parcours d'études le plus transversal permettant la poursuite d'études en master dans de nombreux domaines d'application de l'informatique ;
  • informatique fondamentale : parcours d'études le plus conceptuel permettant notamment une poursuite d'études en master orienté recherche ;
  • parcours dédiés à l'un des domaines d'application de l'informatique : MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises), avec un accès sélectif en L3 ; génie logiciel ; systèmes et réseaux informatiques ; informatique industrielle et leurs systèmes embarqués ; bases de données... Poursuite d'études en master en fonction du domaine d'application choisi en L3 ;
  • parcours bidisciplinaire, voire pluridisciplinaire : notamment biologie et informatique (bio-informatique), mathématiques et informatique, informatique et électronique, informatique et mécanique, informatique et sciences de l'ingénieur, informatique et économie... Poursuite d'études en master en fonction du parcours choisi ; par exemple, le parcours informatique et électronique peut déboucher sur un master 3EA (électronique, électrotechnique et automatique)...

Témoignage : construire son projet professionnel

"Notre université propose quatre parcours en L3 : un parcours transversal CILS (conception et ingénierie des logiciels et des systèmes) ; un parcours plus ciblé vers la bio-informatique ; un parcours MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises)  ; un parcours ASR (architecture des systèmes et des réseaux ). Pour aider les étudiants à construire leur projet professionnel, les responsables pédagogiques de chaque parcours leur présentent les débouchés possibles lors de réunions d'information organisées en L2. Des moments d'échange plus informels sont également proposés avec les enseignants et les étudiants de L3. Et surtout, nous leur proposons en L1 et en L2 un enseignement obligatoire de PPP (projet personnel et professionnel). Ainsi, les étudiants découvrent dans un premier temps les différents métiers et les secteurs d'insertion possibles ; puis, ils sont amenés progressivement à faire une recherche plus affinée en ciblant tel ou tel métier, en soulignant notamment les compétences attendues et la formation nécessaire pour exercer ce métier, ce qui les amène de manière naturelle à un choix de parcours. "

Guillaume Hutzler, responsable de la licence d'informatique à l'université d'Evry-Val-d'Essonne

Et après ?

Licence pro. Après la L2, il est possible de rejoindre, sur dossier, l'une des nombreuses licences professionnelles à dominante informatique. Parmi les spécialisations possibles : l'administration et la sécurité des réseaux informatiques ; l'informatique de gestion et les statistiques décisionnelles ; la programmation des technologies web et multimédia ; le développement d'applications pour les mobiles (tablettes et téléphones portables) ; l'informatique industrielle et les systèmes embarqués dans de nombreux domaines d'activité (aéronautique, automobile, santé...).

Master. Après la L3, la plupart des étudiants poursuivent en master, à choisir en fonction de son parcours antérieur et de son projet professionnel.

Pour préparer les concours de du professorat du secondaire, il faut s'inscrire en master MEEF (métiers de l'enseignement de l'éducation et de la formation).

École d'ingénieurs. Via les admissions parallèles, les titulaires d'une L2 ou d'une L3 peuvent intégrer une école d'ingénieurs (en 1re année du cycle ingénieur), notamment celles spécialisées en informatique. Le recrutement s'effectue sur concours commun, le plus souvent, ou sur titre (dossier et entretien). Dans certaines universités, il est possible de suivre un parcours préparatoire à l'entrée en école d'ingénieurs dès la L1.

 

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • études
  • Les métiers de l'informatique, collection Parcours
    Les métiers de l'informatique
    Les métiers de l'informatique
    collection Parcours
    parution en juillet 2017
    Des métiers aux larges débouchés, répertoriés en quatre domaines. Avec toutes les formations
  • Ecoles d'ingénieurs, collection Dossiers
    Ecoles d'ingénieurs
    Ecoles d'ingénieurs
    collection Dossiers
    parution en novembre 2016
    Pour bien choisir son école : concours, écoles, études, débouchés
    Université, bien choisir sa licence, collection Dossiers
    Université, bien choisir sa licence
    Université, bien choisir sa licence
    collection Dossiers
    parution en mars 2017
    Dans ce dossier : les 45 mentions de licence réparties en quatre domaines d'enseignement, de nombreux éléments sur la vie pratique de l'étudiant/e et ses perspectives d'études
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr