Accueil Choisir mes études Après le bac Organisation des études supérieures Les licences Sciences, technologie ou santé

Licence de mathématiques : cap sur 1001 secteurs !

publication : 20 mars 2017
Les licences de mathématiques proposent un vaste choix de spécialisations. À la clé : l'enseignement et la recherche, mais aussi l'ingénierie dans de nombreux secteurs d'activité : l'industrie, la banque et l'assurance, la médecine... D'où la nécessité de réfléchir à son projet professionnel, clé de la réussite dans ces cursus aux côtés des compétences en abstraction, logique...

Licence de mathématiques : cap sur 1001 secteurs !

Quel accès en licence mathématique ?

En L1 : priorité aux bacheliers S. Éventuellement des bacheliers ES ayant suivi l'enseignement de spécialité mathématiques en terminale. Quelques universités proposent une remise à niveau scientifique, notamment pour les bacheliers ES ou techno.

En L2 ou L3 : entrée possible, sur dossier, après un cursus en CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) scientifique.

Témoignage : s'orienter selon un projet

"S'il est fortement recommandé d'avoir un bac scientifique pour entreprendre notre licence, les titulaires du bac ES spécialité mathématiques ayant un très bon niveau en maths peuvent aussi y prétendre, notamment en choisissant la spécialisation mathématiques-économie à partir du semestre 4. Cette spécialisation permet une poursuite d'études en master d'économie dédié à la finance ou la gestion, ou en master mathématiques orienté vers les statistiques appliquées.

Par ailleurs, les cursus master en ingénierie (CMI) en mathématiques du réseau FIGURE, filière d'excellence adossée à la licence et au master de mathématiques, permettent aux diplômés d'exercer des fonctions d'ingénieurs dans différents secteurs où l'expertise mathématique est indispensable.

C'est pourquoi nous invitons les étudiants en L1 et en L2 à construire leur parcours à partir de leurs compétences, mais aussi en fonction d'un projet professionnel. Pour cela, il leur faut consulter sur les sites des universités les fiches formations des licences pro et des masters qui mentionnent les débouchés, s'informer auprès de leur enseignant référent et auprès du service orientation de l'université..."

Chakib Bennis, coresponsable de la licence mathématiques de l'université de Lorraine

 

Au programme de la licence de maths

Un portail commun

Les universités proposent en général une L1, voire une L2, sous la forme d'un portail pluridisciplinaire abordant : les sciences exactes (maths, physique, mécanique...) ; les outils transversaux indispensables à la pratique des mathématiques appliquées, notamment l'informatique ; des ouvertures vers d'autres disciplines, entre autres vers les sciences humaines et sociales (économie par exemple), la communication (dont l'anglais)... À la clé : un solide socle de connaissances dans l'ensemble des disciplines scientifiques et un temps de réflexion supplémentaire pour mûrir son orientation.

Au cœur des mathématiques

En L1 et en L2, sont abordées les notions de base en algèbre (algèbre linéaire, arithmétique...), en géométrie (notamment affine et vectorielle), en analyse (étude des fonctions, calcul différentiel...), en probabilité (calcul des probabilités, statistiques....).

Sont également prévus des modules d'analyse ou de compréhension des différents outils mathématiques (apprendre à rédiger des démonstrations, à faire des raisonnements logiques) et des unités de découverte des grands domaines d'application des mathématiques, comme les statistiques, les finances, la cryptographie...

Témoignage : associer la théorie et la pratique

"À l'université, il y a les cours magistraux en amphithéâtre où les étudiants découvrent des nouvelles notions théoriques. Viennent ensuite les TD (travaux dirigés) regroupant une vingtaine d'étudiants, où l'on met en pratique ces nouvelles notions : exercices d'application qui requièrent la participation active des étudiants, devoirs à la maison donnés par le professeur... C'est en TD que l'on apprend concrètement à construire et à rédiger une démonstration mathématique synthétique et rigoureuse.

Les cours magistraux et les TD sont indissociables. Dans certaines licences à faible effectif, des universités ont fait le choix de supprimer en L1 les cours en amphithéâtre : elles proposent à leur place des cours - TD intégrés où les étudiants voient le même professeur en cours et en TD, avec des effectifs de 30 à 35 étudiants, comme au lycée."

Rachi Regbaoui, responsable du parcours mathématiques de la licence mathématiques de l'université de Brest

 

Les différents parcours de L3

De nombreux parcours sont proposés en mathématiques, en général à partir de la L3, à choisir en fonction de son parcours antérieur et de son projet professionnel. Signalons notamment les parcours suivants :

  • mathématiques fondamentales : parcours le plus conceptuel permettant d'intégrer un master dans l'un des nombreux domaines d'application des mathématiques, de se présenter aux concours d'entrée dans les écoles d'ingénieurs et/ou dans les écoles spécialisées en actuariat et en statistique ou de poursuivre en recherche via un master puis un doctorat (bac+8).
  • mathématiques et découverte des applications dans de nombreux domaines : la météo (prévisions météorologiques et climatiques), la téléphonie mobile (allocation des fréquences, gestion des appels), Internet (conception des protocoles de communication, prévisions de l'évolution des réseaux), la production d'énergie (optimisation de la distribution d'électricité...), la banque et la finance (évaluation du risque crédit...), l'assurance (l'actuariat), l'imagerie (médicale notamment)... ;
  • parcours bi disciplinaire associant mathématiques et un autre domaine, notamment mathématiques et informatique. Ces spécialisations sont exigeantes compte tenu de l'importance des programmes et de l'emploi du temps ;
  • parcours enseignement qui anticipe la préparation aux concours de recrutement des professeurs, au niveau master ;
  • préparation aux concours d'entrée dans les écoles d'ingénieurs et/ou dans les écoles spécialisées en actuariat et en statistique.

Témoignage : licence de maths, pas que pour l'enseignement !

"On pense souvent que les études de mathématiques à l'université mènent uniquement à l'enseignement et à la recherche. Si cela constitue un débouché important, les connaissances acquises en licence de maths sont aussi applicables à d'autres domaines, notamment dans les services et l'industrie. L'analyse numérique est un créneau particulièrement porteur. Elle consiste en l'étude d'équations mathématiques modélisant des phénomènes physiques par la mise en œuvre d'algorithmes et de simulations sur ordinateur. Elle est utilisée aussi bien dans la prévision des ressources des nappes phréatiques que pour l'imagerie médicale ou l'ingénierie pétrolière. Plus globalement, la licence de maths développe les capacités d'abstraction et le raisonnement logique des étudiants, ce qui en fait des profils très recherchés dans divers domaines."

Anne Pichon, coresponsable de la licence mathématiques de l'université d'Aix-Marseille

 

Et après ?

Après la L2, il est possible de rejoindre l'une des nombreuses  licences professionnelles à dominante mathématiques, principalement tournées vers l'ingénierie statistique.

Après la L3, la plupart des étudiants poursuivent en master de mathématiques, à choisir en fonction de son parcours antérieur et de son projet professionnel : probabilités et statistiques (ingénierie statistique, actuariat, ingénierie financière, biostatistiques...) ; modélisation et simulation de phénomènes complexes dans différents domaines scientifiques (mécanique, physique, imagerie médicale...) ; cryptologie et sécurité informatique.

Inscription en master MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) pour ceux qui veulent préparer les concours de recrutement dans la spécialité.

Pour devenir enseignant-chercheur à l'université ou chercheur, il faut préparer une thèse conduisant au doctorat (bac+ 8).

Les titulaires d'une L2 ou d'une L3 peuvent intégrer une école d'ingénieurs (en 1re année du cycle ingénieur), via les admissions parallèles. Le recrutement s'effectue sur concours commun, le plus souvent, ou sur titre (présentation des diplômes et entretien). Dans certaines universités, il est possible de suivre un parcours préparatoire à l'entrée en école d'ingénieurs dès la L1.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • études
  • métiers
  • Après le bac, collection Dossiers
    Après le bac
    Après le bac
    collection Dossiers
    parution en décembre 2016
    Toutes les filières de formation : BTS, DUT, licences, prépas, écoles. Des formations répertoriées par domaines
    Ecoles d'ingénieurs, collection Dossiers
    Ecoles d'ingénieurs
    Ecoles d'ingénieurs
    collection Dossiers
    parution en novembre 2016
    Pour bien choisir son école : concours, écoles, études, débouchés
  • Les métiers de la statistique, collection Zoom sur les métiers
    Les métiers de la statistique
    Les métiers de la statistique
    collection Zoom sur les métiers
    parution en juin 2011
    Les métiers de la banque, de la finance et de l'assurance, collection Parcours
    Les métiers de la banque, de la finance et de l'assurance
    Les métiers de la banque, de la finance et de l'assurance
    collection Parcours
    parution en juillet 2016
    Ce numéro présente 27 métiers clés, les cursus correspondants et les perspectives d'emploi.
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels