Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Organisation des études supérieures Les licences Sciences, technologie ou santé

Licence de sciences de la Terre : les géosciences à l'honneur

publication : 28 novembre 2016
Comprendre la Terre et l'univers, de l'origine de la vie à l'exploration des planètes, des risques sismiques aux problèmes de gestion de l'environnement... tout un programme que les étudiants en licence de géosciences à la fac abordent en combinant acquisition des fondamentaux scientifiques et études de terrain. À la clé, des débouchés variés pour ceux qui poursuivent à bac + 5.

Le programme de ces licences est centré sur la planète Terre.

Quel accès en licence de sciences de la Terre ?

En L1 : bac S fortement recommandé. Mise à niveau en sciences conseillée pour les bacheliers technologiques STL ou STI2D et pour les bacheliers ES spécialité mathématiques ; certains établissements proposent cette mise à niveau en début de formation.

En L2 ou L3 (en fonction du dossier) : après des prépas scientifiques (notamment la prépa biologie, chimie, physique et sciences de la Terre), une L1 ou une L2 scientifique, une PACES (1re année commune aux études de santé), certains DUT ou BTS au cas par cas (DUT mesures physiques, BTS géologie appliquée...).

Témoignage: Un socle scientifique

Le bac S est fortement recommandé pour s'orienter en licence des sciences de la Terre car on y étudie de la physique, de la chimie, des mathématiques et de l'informatique. Ces matières sont indispensables : elles constituent des outils nécessaires aux géosciences et à ses nombreuses applications. Par exemple, il faut maîtriser les concepts de la physique pour aborder la géophysique et interpréter les signaux physiques de la Terre. Les mathématiques sont mobilisées pour acquérir des outils d'analyse et d'interprétation des données récoltées sur le terrain et en laboratoire..."

Pascale Leturmy, responsable de la licence sciences de la Terre et environnement de l'université de Cergy-Pontoise

Au programme de la licence de sciences de la Terre

Un portail scientifique à l'entrée

Les universités proposent généralement une L1, voire une L2, sous la forme d'un portail associant les sciences de la Terre (ou géosciences) et d'autres disciplines scientifiques utilisées comme outils dans les applications géologiques : notamment la physique, la chimie, la biologie, les mathématiques et l'informatique.

Pendant 1 ou 2 semestres, parfois jusqu'à 4, l'étudiant acquiert donc une large culture scientifique et a la possibilité de tester ses préférences avant de s'engager plus avant dans l'une des mentions du portail.

Au coeur des géosciences

Les notions de base en géologie sont abordées : étude de la composition des différentes couches terrestres ainsi que des processus qui façonnent notre planète. Un aperçu des principales applications géologiques est également dispensé : paléontologie (étude des organismes fossiles et leur évolution au cours des temps géologiques) ; minéralogie (étude de la nature, composition et propriétés physiques des minéraux qui composent les roches) ; pétrologie (étude des mécanismes qui président à la genèse et à la transformation des roches) ; hydrologie (étude du cycle de l'eau, c'est-à-dire aux échanges entre l'atmosphère, la surface terrestre et son sous-sol) et hydrogéologie (étude des écoulements des eaux souterraines) ; cartographie...

Formation à la fois scientifique et technique, la part de la pratique (travaux dirigés et pratiques, stages de terrain...) est généralement aussi importante que la théorie abordée en cours magistraux.

Témoignage: De la pratique et du terrain

"La licence dispense des cours magistraux où l'on découvre les notions théoriques liées aux géosciences. Viennent ensuite les TD et les TP, notamment en cartographie, en minéralogie et en sédimentologie, où l'on met en pratique ces notions. Ces exercices d'application requièrent la participation active des étudiants. Le cursus comprend également des travaux de terrain pouvant durer un ou plusieurs jours, en lien avec une application géologique : par exemple, 5 jours de cartographie dans les Corbières, 10 jours d'ateliers et mini-projets autour de la géologie et de l'environnement en région Occitanie..."

Catherine Noiriel, responsable de la licence sciences de la Terre et de l'environnement à l'université Toulouse 3

Les autres disciplines au programme

Sont également enseignées : la physique (ondes, mécanique des fluides et des solides...) et la chimie (organique et minérale), en vue de l'étude des sciences de la Terre (géochimie et géophysique) ; les mathématiques (algèbre, calculs matriciels, statistiques...) ; l'informatique (logiciels d'applications en géologie et système d'information géographique) ; dans une moindre mesure, la biologie (notamment la biologie des populations et des écosystèmes, l'anatomie des organismes...). D'autres matières complémentaires (géographie, climatologie...) sont parfois proposées.

Anglais (notamment scientifique) et construction du projet professionnel et de formation complètent le programme.

Les différentes orientations

Différentes orientations en géosciences sont proposées, soit en L3, soit en M1, à choisir en fonction de son projet professionnel. Signalons notamment :

  • les parcours dédiés aux géosciences fondamentales : cursus les plus conceptuels, ils couvrent la plupart des champs des sciences de la Terre : minéralogie, volcanologie, géochimie, géophysique, sédimentologie, paléontologie...
  • les parcours en géologie appliquée : formations progressives à la géophysique et aux différentes méthodes (sismiques, magnétiques, électromagnétiques...) pouvant trouver une application dans différents domaines d'activité. Quelques exemples : la prospection et l'exploitation pétrolière et minière ; la géologie appliquée au génie civil (reconnaissance des sols en vue d'une construction immobilière) ; les métiers de l'environnement (traitement des sols pollués, gestion des décharges et des déchets...) ; l'hydrogéologie (traitement, distribution, assainissement et épuration des eaux...)...
  • le parcours bidisciplinaire sciences de la vie et de la Terre : cursus d'études le plus adapté pour les étudiants qui visent le professorat des écoles ou dans le secondaire.

Témoignage : Un vaste champ de débouchés

"Les jeunes que nous rencontrons ont souvent une vision réductrice de cette filière. Ils pensent principalement au volcanisme, à la paléontologie... Notre rôle consiste à leur expliquer que tous les géologues ne travaillent pas dans ces domaines, loin de là. En dehors de ces spécialités, bien peu imaginent une carrière d'hydrogéologue dans une collectivité, de géotechnicien ou de géophysicien au sein d'un bureau d'études, pour ne citer que celles-ci. C'est pourquoi nous mettons en place différentes actions d'information sur les débouchés en géosciences : forums, salons d'information... À cela s'ajoutent des enseignements de base en géologie appliquée, ainsi qu'un stage en entreprise en 3e année."

Anne-Véronique Walter-Simonnet, responsable de la licence sciences de la Terre de l'université de Franche-Comté

Et après ?

Licence pro. Après la L2, il est possible de rejoindre (sur dossier) une licence professionnelle en 1 an en sciences de la Terre. Celles-ci sont en général associées à la protection de l'environnement, à la gestion de l'eau, du sol et du sous-sol et au traitement des déchets.

Master. Après la L3, la plupart des étudiants poursuivent en master, à choisir en fonction de leur parcours antérieur et de leur projet professionnel. Par exemple, en hydrogéologie, en pétrologie, en océanographie, en paléontologie, en sédimentologie...

Pour préparer les concours du professorat des écoles ou du secondaire, comme le CAPES sciences de la vie et de la Terre, il faut s'inscrire en master MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation)

École d'ingénieurs. Via les admissions parallèles, les titulaires d'une L2 ou d'une L3 peuvent intégrer une école d'ingénieurs (en 1re année de cycle ingénieur). Le recrutement s'effectue sur concours commun, le plus souvent, ou sur titre (dossier et entretien). Certaines écoles sont spécialisées en sciences de la Terre ou en géologie.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • études
  • Enseignement, éducation et formation, collection Parcours
    Enseignement, éducation et formation
    Enseignement, éducation et formation
    collection Parcours
    parution en novembre 2013
    Réforme des formations, nouveaux concours, focus sur les métiers...
    Les métiers de l'énergie, collection Parcours
    Les métiers de l'énergie
    Les métiers de l'énergie
    collection Parcours
    parution en juin 2016
    Des filières de formation du bac pro au bac + 5. Plus de 30 métiers aux perspectives d'emploi multiples sont présentés.
    Les métiers du bâtiment et des travaux publics, collection Parcours
    Les métiers du bâtiment et des travaux publics
    Les métiers du bâtiment et des travaux publics
    collection Parcours
    parution en mars 2016
    Des formations du CAP au bac + 5. Des métiers aux perspectives d'évolution réelles
  • Bac S, quelles poursuites d'études ?, collection Infosup
    Bac S, quelles poursuites d'études ?
    Bac S, quelles poursuites d'études ?
    collection Infosup
    parution en novembre 2015
    Un numéro pour bien choisir et réussir ses études post-bac
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels