Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Les écoles d'agronomie

Écoles d'agronomie : une spécialisation progressive

Publication : 18 septembre 2019
L'objectif de la formation des écoles d'agronomie est d'acquérir une compétence polyvalente en agronomie avant d'orienter son parcours vers un domaine d'expertise. Un choix de spécialité qui dépend de son profil et de son projet professionnel.

Ecole d’agronomie : une spécialisation progressive

Un socle scientifique pluridisciplinaire

La 1re partie des études est consacrée à l'acquisition d'un tronc commun de connaissances scientifiques (mathématiques, physique-chimie, biologie, sciences du végétal, sciences de l'animal, etc.) et économiques.

S'y ajoute l'apprentissage des outils de l'ingénieur (statistiques, informatique, modélisation, etc.) et des compétences en conduite de projet, en gestion d'équipe et des ressources, etc.

Les étudiants ont l'occasion de mettre leurs connaissances à l'épreuve du terrain en réalisant des projets et des stages en situation professionnelle, en exploitation agricole, en laboratoire, en entreprise, etc. La plupart des écoles proposent de suivre tout ou partie du cursus par la voie de l'apprentissage et ainsi d’alterner périodes en cours et périodes en entreprise.

Des spécialisation variées

Si toutes les écoles proposent une filière complète en agronomie, à partir de la 2e ou de la 3e année, les étudiants choisissent des modules optionnels ou des dominantes de spécialisation correspondant à leur projet professionnel. C'est dans ce domaine qu'ils effectueront leur stage de fin d'études.

L'éventail des spécialisations offertes est large. Parmi les orientations "classiques" qui sont proposées dans la plupart des écoles : amélioration des plantes, protection des plantes, agroécologie, biotechnologies, productions animales, management de l'entreprise agricole, gestion des territoires ruraux, environnement, agroalimentaire, agroéquipement, etc.

Certaines écoles proposent des spécialisations plus ciblées : par exemple, sciences halieutiques et aquacoles à AgroCampus Ouest, viticulture-œnologie à Montpellier SupAgro et Bordeaux Sciences Agro, gestion forestière ressources forestières et filière bois à AgroParisTech, agir sur les territoires (une dominante mêlant agronomie et savoirs en science sociales) à AgroSup Dijon.

 

Avoir une approche métier

"Dès la 1re année, l'école propose une aide à l'orientation. Les enseignants présentent aux étudiants les contenus des différentes spécialisations. Pendant la journée des métiers, des employeurs et d'anciens diplômés échangent sur leurs parcours professionnels lors de tables rondes. Le forum Agro'N job leur permet de rencontrer des professionnels du secteur et de trouver des offres de stages. Un module d'accompagnement personnalisé du projet professionnel est également proposé, sous forme de travaux dirigés et de tutorat. Après 3 semestres de tronc commun, les étudiants choisissent une pré-spécialisation, par exemple "gestion intégrée des agrosystèmes et des paysages". Cette orientation est affinée en dernière année dans le cadre d'une option de la spécialisation, par exemple, "agroécologie et gestion des ressources". C'est bien le choix d'un métier qui incite l'étudiant à s'engager dans telle ou telle option et non l'inverse."

Michel Le Hénaff, directeur des études de Bordeaux Sciences Agro

Vient de paraître