Accueil Choisir mes études Après le bac Principaux domaines d'études Les écoles d'art

Sommaire du dossier

Les écoles d'art

Inscriptions en art : mode d'emploi

publication : 22 mars 2017
Manaa, prépa artistique, BTS design, conservatoire, licence ou école d'art : ces formations imposent des modalités d'accès particulières au futur bachelier. Où et quand postuler ? Quelles sont les démarches à effectuer ? Réponses.

Inscriptions en art : mode d'emploi

Quelles formations sur APB ?

Le portail d’inscription www.admission-postbac.fr permet de poser sa candidature dans la plupart des formations supérieures en art. À condition qu’elles soient dispensées dans le public ou le privé sous contrat. Sont gérées par APB (admission post-bac) : procédure d'affectation informatisée, qui attribue une place à un étudiant dans un établissement supérieur. APB  : les licences ; les (classes préparatoires aux grandes écoles) ; les BTS (brevet de technicien supérieur) : en 2 ans après le bac. Diplôme à finalité professionnelle dans un domaine de métiers. Il peut souvent être suivi en apprentissage et permet la poursuite d'études. BTS (brevets de techniciens supérieurs) ; les DMA (diplômes des métiers d’art) ; les MANAA : mise à niveau en arts appliqués. 1 année d'études destiné aux bacheliers hors STD2A souhaitant poursuivre en BTS (graphisme, mode, produit, etc.) ou en DMA. Elle prévoit, en plus des cours généraux, des cours en histoire de l'art, en dessin, en volume. MANAA (classes de mise à niveau en arts appliqués) ou Manma (aux métiers d’arts) ; quelques écoles supérieures d’art publiques (ENSA Bourges, ESAD Orléans, ESA Nord-Pas-de-Calais, ESA Annecy, ESADHaR, ESBA TALM Tours, Angers, Le Mans, ESAD Paris-Cergy).

Quel est le calendrier à suivre ?

Les formations gérées par APB proposent un calendrier similaire d’une année à l’autre. Le portail ouvre dès décembre et donne accès à l’offre (diplômes, établissements). Il permet une recherche par type de formation, par lieu d’enseignement (ville, département…), par modalité d’études (en apprentissage). Du 20 janvier au 20 mars, l’élève saisit ses vœux et constitue son dossier (bulletins scolaires, lettre de motivation, travaux artistiques personnels…) qu’il adresse à chacun des établissements convoités. Lorsque la formation prévoit des tests de niveau (en musique, en danse dans les universités où la capacité d’accueil en licence est limitée), des épreuves (dessin…), ou un entretien avec un jury (dans les ESAA, par exemple), le candidat est convoqué au printemps. Les réponses des établissements lui parviennent via APB entre début-juin et mi-juillet (3 phases). L’inscription administrative auprès de l’établissement choisi s’effectue une fois les résultats du bac connus.

Suis-je limité dans mes choix ?

APB permet aux élèves de terminale et aux bacheliers de s’inscrire simultanément dans plusieurs formations. Dans la limite maximale de 24 candidatures, chacune d’elle combinant une formation, un établissement, une modalité d’études. Une formation correspond à une mention de licence (arts ; arts du spectacle ; arts plastiques ; musicologie ; histoire de l’art), à un type de CPGE (prépa arts & design ; prépa lettres), à une spécialité /et option parfois de diplôme (DMA arts graphiques option illustration ; BTS design de mode option mode) par exemple, et à une modalité d'études : en apprentissage ou sous statut scolaire, quand le choix se présente (l’apprentissage est rare en art). Le candidat peut émettre 12 vœux par type de formation (MANAA ; BTS-DMA ; licence ; CPGE ; école d'art).

Quelles formations hors-APB ?

Année préparatoire artistique, conservatoires de musique, de danse, d’art dramatique (CRR, CRD et CNS), la plupart des écoles nationales supérieures d’art (Ensad, Ensba, ENSCI), la majorité des écoles des beaux-arts, écoles privées … ces formations artistiques organisent leur recrutement hors APB. Tout comme les lycées privés hors contrat qui préparent au BTS du design, à certains DMA, ou qui proposent une mise à niveau artistique. Il faut les contacter chacun directement. En général, leurs sites internet proposent un formulaire d’inscription à remplir, indiquent les modalités de sélection (sur dossier scolaire et/ou artistique, sur épreuves, sur entretien, sur audition) et le calendrier à suivre (date limite de candidature, dates des écrits, des oraux, des résultats).

À quel moment m’inscrire ?

Pour les formations hors APB, les inscriptions démarrent parfois tôt dans l’année. À l’ENSCI, l’Ensad et l’Ensba, elles s’effectuent en ligne en décembre-janvier, avec un dépôt des dossiers de candidature fin février-début mars. Dans les autres écoles d’art (publiques ou privées), les inscriptions se déroulent de janvier à mars. Les écrits d’admissibilité ont lieu généralement en avril, et les oraux d’admission, en mai. Les résultats sont connus courant juin.  Une 2de session peut être organisée en septembre dans certaines écoles. Pour la prépa artistique, les candidatures se font jusqu’à juin selon les établissements. Noter que dans le privé, la procédure d’inscription se termine quand le quota de places est atteint. S’inscrire le plus tôt possible !

Postuler sur APB et hors-APB, c’est possible ?

C’est même conseillé. Les formations en art étant sélectives, il peut être judicieux de multiplier les candidatures dans différents cursus, afin d’augmenter ses chances d’admission. Il n’est pas rare pour un lycéen de déposer des dossiers en BTS et en licence, et en parallèle de s’inscrire dans une prépa artistique ou à des concours d’entrée (lire les témoignages ci-dessous). D’autant plus, s’il ne sait pas quelle filière lui conviendra davantage qu’une autre. Rien de commun entre les études au lycée, en école et à l’université ! Les portes ouvertes sont à ce titre une bonne occasion de découvrir les établissements, de parler avec des étudiants... Quoi qu’il en soit, une grande disponibilité est nécessaire pour constituer ses dossiers de candidature, se présenter aux épreuves des différents concours, puis aux entretiens. Or, l’année de terminale est d’abord consacrée à la préparation du bac. Autre élément à prendre en compte, les reproductions de travaux personnels (photos, croquis, maquettes...), engagent des frais, ainsi que leur envoi par courrier aux établissements. Sans parler des déplacements sur place.

Et quand on est déjà bachelier ?

Pour les formations hors-APB, cela ne change rien. Aucune limite d’âge n’est imposée, excepté à l’entrée des grandes écoles. Quant à APB, la procédure d’inscription n’est pas réservée aux élèves de terminale mais il n'est pas possible de participer à la procédure au-delà de 26 ans. Seule condition pour obtenir un numéro d’inscription ou récupérer celui de terminale, justifier son parcours depuis le bac… Un candidat qui a commencé des études supérieures avant de changer de projet d’orientation, qui a passé une année à l’étranger, fait des petits boulots dans le secteur culturel ou qui s’est engagé dans un projet artistique (film, spectacle, création…) peut reprendre une formation, et même tirer profit de ses expériences.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • études
  • métiers
  • Les études d'art, collection Dossiers
    Les études d'art
    Les études d'art
    collection Dossiers
    parution en avril 2016
    Pour découvrir les différents univers de la création et choisir sa formation artistique post-bac
  • Les métiers du design, collection Parcours
    Les métiers du design
    Les métiers du design
    collection Parcours
    parution en mai 2016
    Ce numéro fait le point sur les formations spécifiques au design. Avec près de 30 métiers présentés, un zoom sur l'emploi et un guide pratique
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels