Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études

L'année préparatoire aux écoles d'art

Publication : 10 septembre 2018
Ensad, Ensba, Ensci, écoles des beaux-arts... Les écoles supérieures d'art publiques sont particulièrement sélectives. Pour franchir le barrage du concours, nombre de bacheliers font une année préparatoire. Gros plan sur deux sortes de "prépa artistique" publiques qui s'avèrent souvent efficaces.

La prépa artistique pour aider à franchir le barrage du concours

Où faire son année préparatoire artistique ?

Il existe deux types de classes préparatoires publiques installées soit dans des lycées, soit dans des écoles d’art. Sélectives, elles enregistrent un taux de réussite aux concours de 95 % pour leurs élèves.

Une vingtaine de classes préparatoires publiques sont proposées en écoles d'art, dont 19 font partie de l'Appea (Association nationale des classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d'art). Ces prépas, réputées et sélectives, ont toutes signé une charte de qualité de l'enseignement, validée par le ministère de la Culture.

10 CPES-CAAP (classes préparatoires aux études supérieurs-classes d’approfondissement en arts plastiques) sont proposés en lycée public, et une autre en lycée privé sous contrat. Conventionnées avec des départements arts à l’université, elles permettent d’accéder au statut étudiant et de valider le niveau L1 de licence, utile pour élargir les poursuites d’études et sécuriser le parcours des étudiants. Elles offrent l’accès aux services du CROUS de l’académie d’implantation.

Les prépas artistiques privées sont quant à elles nombreuses, et disparates en termes de qualité. Il en existe une cinquantaine. Certaines sont reconnues, d'autres privées sous contrat ou hors contrat. Avant de s'y engager, il est nécessaire de vérifier les cours dispensés et les taux de réussite aux concours des écoles. Parmi les plus cotées, l'Atelier de Sèvres ou encore Prép'art (Paris, Toulouse).

À savoir : au sein de sa classe préparatoire Via Ferrata, l'ENSBA Paris accueille une vingtaine de lycéens issus de la diversité sociale, géographique et culturelle de la région Ile-de France.

Qui peut s'inscrire en prépa artistique ?

L'année préparatoire aux écoles d'art est accessible aux bacheliers (généraux, technologiques et professionnels, avec ou sans option art). Dans quelques classes privées, les élèves ayant obtenu le "niveau bac", c'est-à-dire une moyenne de 8/20 à l'examen, peuvent être admis.

Pour les préparations en école d’art, les élèves de terminale doivent s'inscrire directement auprès de l'établissement choisi. Pour les CPES-CAAP, les élèves s'inscrivent sur le portail Parcoursup.

Pour ces deux types de préparations publiques, l’admission se fait ensuite sur entretien de motivation, sur présentation d'un dossier de travaux artistiques personnels même succinct (croquis, photos...). La sélection s'opère en général en mai ou juin (voire en septembre). En moyenne 10 à 20 % des candidats sont admis.

Les promotions comptent de 15 à 35 élèves pour les préparations dans les écoles d’art, de 25 à 30 étudiants pour les CPES-CAAP

Un programme calé sur les concours

Sur 8 mois de formation intense (25 à 35 heures de cours par semaine), les élèves développent leur créativité et acquièrent une méthodologie.

Partout, les langages plastiques sont à l'honneur : dessin d'analyse, perspective, couleur... Au menu également, le volume, la peinture, la photo, la vidéo... pour élargir la palette des pratiques artistiques. Le travail en atelier est au cœur de la formation.

Autre pilier : l'histoire de l'art, avec des cours sur les périodes et les styles, l'étude et le commentaire d’œuvres d'art, des visites de musées, des rencontres avec des créateurs... pour se former le regard et intégrer des références culturelles.

Dans les CPES-CAAP, s'y ajoutent des cours de culture générale (liens entre art et littérature, art et philosophique, art et sciences), ainsi qu’un enseignement d’anglais le plus intégré possible aux autres cours afin de faciliter la mobilité internationale.

Des bilans avec les enseignants permettent aux élèves de faire évoluer leur technique et de constituer leur dossier de travaux artistiques personnels (book). La prépa permet également de bien cibler les écoles à présenter. Dans les CPES-CAAP, les acquis et compétences des élèves sont évalués périodiquement afin qu'ils obtiennent les ECTS permettant l’acquisition de la L1.

Combien ça coûte ?

Les frais de formation en année préparatoire aux écoles d'art sont très variables. Ils vont de 250 € à 1000 € l'année dans les classes publiques en écoles d’art. Dans le privé, ils vont de 5000 € à 8000 € l'année.

Les CPES-CAAP sont gratuites, mais les élèves doivent acquitté les frais d'inscription en licence (170 €) auprès de l’université conventionnée, ce qui leur permet d’accéder au statut étudiant.

 

La prépa artistique c'est quoi ?

Il ne faut pas confondre... La prépa artistique avec les prépas ENS Art & design

La "prépa artistique" propose une formation sur 1 an calée sur le programme des concours d'entrée dans les écoles supérieures d'art.

Les classes préparatoires arts & design, organisées sur 2 ans, visent l'entrée à l'ENS Paris-Saclay dans la section design (8 places par an).

 

Liste des CPES-CAAP

Établissements

Académies

Fontenay-sous-Bois (lycée P. Picasso)

Créteil

Gagny (lycée G. Eiffel)

Créteil

Sartène (lycée G. Clémenceau)

Corse

Bourges (lycée A. Fournier)

Orléans-Tours

Valbonne (lycée S. Veil)

Nice

Lyon (lycée L. et A. Lumière)

Lyon

Reims (lycée Colbert)

Reims

Montgeron (lycée R. Parks)

Versailles

Challans (lycée Notre-Dame - privé)

Nantes

Brive-la-Gaillarde (lycée D’Arsonval)

Limoges

Lyon (lycée St Louis-St Bruno - privé)

Lyon

 

Imprimer

Les publications de l'Onisep

* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels