Accueil Choisir mes études Après le bac Principaux domaines d'études Les écoles d'art

Sommaire du dossier

Dossier : les écoles d'art

Les écoles du patrimoine

publication : 2 novembre 2015
Archives, conservation du patrimoine, restauration d'art... la Culture a ses grandes écoles ! Dans le public, l'Ecole du Louvre, l'Ecole nationale des chartes (ENC) et l'Institut national du patrimoine (INP) dispensent des formations de haut niveau. Accès sur concours de bac à bac+3. Les admis à l'INP ont souvent un bac+4 ou +5.

Référence dans le domaine de l’histoire de l’art, l’école du Louvre forme à la muséologie, à la médiation culturelle, et prépare au concours de conservateur

École du Louvre, INP : un accès dès le bac

Ces 2 grandes écoles " parisiennes " proposent des cursus en 5 ans menant à des carrières prestigieuses dans le secteur de la culture et du patrimoine. Ecole du Louvre et INP pratiquent une sélection à l'entrée. Seul le bac est exigé. Les faibles taux de réussite (autour de 15 % d'admis) incitent nombre de candidats à valider une à trois années d'études supérieures (art, histoire, histoire de l'art, voire sciences pour les futurs restaurateurs) avant de tenter leur chance.

L' École du Louvre propose un 1er cycle (3 ans) avec des enseignements en histoire de l'art, des collections, iconographie, techniques de création..., puis un 2eme cycle (2 ans) comportant cours et stages en muséologie, marché de l'art, médiation culkturelleou métiers du patrimoine. Un 3eme cycle est dédié à la recherche. Une classe prépa au concours de conservateur INP est ouverte sur dossier et entretien à une centaine d'étudiants de niveau bac + 4 (double profil avec parcours histoire de l'art exigé).

Une préparation au concours de restaurateur de l'INP est menée conjointement avec l'université de Paris 10 au sein de la licence histoire de l'art et archéologie.

L' Institut national du patrimoine (INP) forme les restaurateurs du patrimoine habilités à intervenir sur les collections des Musées de France, dans l'une des septs spécialités proposées : arts du feu, arts graphiques, arts textiles, mobilier, peinture, photo, sculpture. 19 places ouvertes au concours 2015-2016 pour 134 candidats. Les 2 premières années, les élèves suivent des cours généraux et pratiques (histoire de l'art, chimie, physique, techniques de restauration...). En 3eme et 4eme années, ils effectuent des stages. En 5eme année, ils rédigent un mémoire.

École des Chartes, un concours post-prépas

L 'ENC (école nationale des chartes), à Paris, forme en un peu plus de 3 ans les futurs archivistes paléographes. Accès sur concours à l'issue des classes prépa littéraires (Chartes ou ENS Ulm). 10 % de réussite. Les 1re et 2eme années proposent des cours d'histoire de l'art, des manuscrits et du livre, de latin, d'archéologie, de paléographie, et des stages (service d'archives, musée, bibliothèque...). La 3eme année est dédiée à la rédaction d'un mémoire. Le diplôme des Chartes permet de passer le concours d'entrée à l 'Enssib pour devenir conservateur des bibliothèques ou celui de l'INP pour devenir conservateur (des archives mais aussi des musées, des monuments historiques et de l'inventaire, selon la spécialité choisie).

Recrutement à bac+3 pour les conservateurs

L' INP forme des conservateurs du patrimoine sur 18 mois faisant alterner des cours (droit, économie du patrimoine, conservation-restauration...) et des stages. Le recrutement est ouvert dans 5 spécialités au choix : archéologie ; archives ; monuments historiques et inventaire ; musées ; patrimoine scientifique, technique et naturel. Les candidats au concours doivent être munis d'une licence. Toutefois, les lauréats ont souvent un niveau bac+4 ou +5, et bon nombre ont suivi une préparation spécifique (celle de l'École du Louvre, ou celle conjointe aux universités Paris 1, Paris 4 et Paris 10). Avec environ 700 candidats pour 40 places, le taux de réussite est inférieur à 5 %.

Gwenaëlle, élève en 4e année à l'École du Louvre à Paris en muséologie, nous parle de sa formation.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels