Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Principaux domaines d'études Les écoles de la Défense

Sommaire du dossier

Les écoles de la Défense

L'armée de l'air

publication : 17 novembre 2017
Du niveau classe de 3e à bac+5, l'armée de l'air vous propose une formation clés en main. Gratuite et... rémunérée, elle se décompose en une formation initiale, militaire (de 6 à 16 semaines), puis professionnelle.

Armée de l'air

Les admissions dans l'armée de l'air

Après la 3e

Formation militaire technicien de l'armée de l'air. Pour les candidats âgés de moins de 25 ans, de niveau fin de 3e à classe de terminale, ou titulaires d'un CAP ou d'un bac pro. Il faut être physiquement et médicalement apte.

Formation jusqu'au bac, à l'école EETAA (École d'enseignement technique de l'armée de l'air).

Formation CAP Aéronautique option systèmes : entrée en 1ère année pour les candidats de 16 à 18 ans issus de 3ème ou de seconde (concours sur titres - dossier)

Sélection sur épreuves parmi les candidats âgés de 16 à 18 ans, issus d'une classe de 2nde générale et technologique ou professionnelle pour une entrée en 1ère.

Concours sur titre pour les candidats issus d'une classe de 1re scientifique spécialité sciences de l'ingénieur, d'une 1re STI2D spécialité système d'information et numérique pour une entrée en terminale S, SI ou STI2D.

Accès post- bac

Formation de sous-officiers. Sélections sur tests (psychotechniques, sportifs et d'anglais) et entretiens, parmi les candidats âgés de moins de 24 ans.

Formation pilote de l'air (sous contrat) pour les candidats de 17 à moins de 22 ans. Sélections sur épreuves.

Il faut avoir effectué la journée défense et citoyenneté et être physiquement et médicalement apte.

Accès à bac+2 et plus

L'armée de l'air forme des officiers de carrière, qui s'engagent à rester dans l'armée dès le 1er contrat, et des officiers sous contrat, pour une durée de service limitée et renouvelable.

Parmi les officiers de carrière :  des officiers de l'air, navigants (pilotes, entres autres) et non navigants tels les mécaniciens ; et des officiers des bases (contrôleurs de la circulation aérienne, officiers renseignements...). Sélections sur concours à l'issue de classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques : concours communs polytechniques et épreuves sportives communes aux écoles militaires (courses, natations-grimper de corde). Ou sur concours dédié aux titulaires d'une diplôme de niveau bac + 3 (licence) et 22 ans au plus ; ou concours sur titre avec un bac + 5 (master) pour les candidats ayant 25 ans au plus.

Des prépas militaires. 6 lycées militaires (La Flèche, Aix-en-Provence, Saint-Cyr-l'Ecole, Brest, Saint-Ismier et Autun) proposent des prépas, sur le modèle des civils, qui comprennent en plus une formation spécifique aux concours des grandes écoles de la Défense (culture militaire et éducation physique et sportive).

Dans le cadre d'un recrutement sous contrat, l'armée de l'air forme des volontaires aspirants après un bac + 2. Ces militaires sont engagés sous contrat d'un an, pour combler les besoins de l'armée dans une spécialité autre que le combat : ingénieurie aéronautique, informatique, communication, service juridique... Des officiers non navigant et des officiers des bases sont aussi  recrutés et formés sous contrat, avec un bac + 3.

Il faut avoir effectué la journée défense et citoyenneté et être physiquement et médicalement apte. Les exigences d'aptitude physique aux fonctions de pilote sont particulièrement élevées.

Les écoles de l'armée de l'air

Passer le bac

L'EETA (école d'enseignement technique de l'armée de l'air) de Saintes prépare au bac S (option sciences de l'ingénieur - SI), STI2D (option systèmes d'information et numérique -SIN) et au bac pro aéronautique(option systèmes ou avionique). La formation est militaire d'une part et suit d'autre part le programme du bac choisi. Après le bac, les élèves intègrent une formation de sous-officiers.

Les élèves de 1re S (option SI) ou de 1re STI2D (option SIN) ont accès à la classe de terminale de l'EETA, sur concours sur titre.

Devenir sous-officier...

L'école qui forme les sous-officiers est l'Efsoaa (École de formation des sous-officiers de l'armée de l'air) de Rochefort. Les élèves suivent une formation militaire de 16 semaines, suivie d'une formation en école professionnelle liée à une  spécialité : en maintenance aéronautique, systèmes d'information et de communication, logistique ou infrastrucure opérationnelle.

... ou officier

Les officiers de carrière (navigants et non navigants) sont formés à l'Eoaa (École des officiers de l'armée de l'air) de Salon-de-Provence. En 3 ans (après une classe préparatoire aux grandes écoles) ou en 1 an (après un concours sur titre, avec un bac + 5), la formation allie les composantes militaire (techniques de combat, de survie, formation au commandement...), aéronautique (pilotage, vol...) et académique (cours personnalisés en fonction du niveau scolaire et du recrutement).

L'Eoaa forme aussi les pilotes de l'air recrutés sous contrat. Ils suivent une formation de 2 ans pour un pilote d'hélicoptère, 3 ans pour un pilote de transport et 4 ans pour un pilote de chasse.

Les formations n'exigent pas de frais d'inscription. Les élèves sont fonctionnaires et stagiaires et perçoivent une solde (un salaire).

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels