Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Principaux domaines d'études Les écoles de la Défense

Sommaire du dossier

Les écoles de la Défense

La marine nationale

publication : 31 août 2015
Avec le niveau de la classe de 3e, il est possible de devenir mousse ou matelot de la flotte pour exercer un métier d'opérateur. Du bac à bac+3 sont recrutés les officiers mariniers. De bac+3 à bac+5, on peut accéder directement au grande d'officier.

La marine nationale

Les admissions dans la marine nationale

Accès sans diplôme requis

Formation de quartiers-maîtres et de matelots de flotte, pour les candidats âgés de plus de 16 ans et de moins de 18 ans, de niveau 3e ou 2nde. Sélection sur tests. Il faut être physiquement et médicalement apte et savoir nager.

Formation de volontaire équipage pour les candidats âgés de plus de 17 ans et de moins de 26 ans, de niveau 3e à bac +2.

Accès post-bac

Formation de pilote de l'aéronavale (officier sous contrat) pour les candidats bacheliers âgés de 18 à moins de 25 ans. Sélection sur épreuves. Des bons niveaux en anglais et en mathématiques sont requis.

Formation de volontaire équipage pour les candidats âgés de plus de 17 ans et de moins de 26 ans, de niveau 3e à bac +2.

Formation d'officier marinier (au grade de sous-officier), pour les candidats âgés de plus 18 ans à moins de 25 ans, de bac à bac + 3. Sélections sur épreuves.

Il faut avoir effectué la journée défense et citoyenneté, être physiquement et médicalement apte et savoir nager.

Accès à bac + 2 et plus

Formation de volontaire officier aspirant pour les candidats âgés de plus de 17 ans jusqu'à moins de 26 ans, titulaires d'un bac + 2 à bac + 5.

Il faut avoir effectué la journée défense et citoyenneté, être physiquement et médicalement apte et savoir nager.

Formation d'officier et d'officier pilote de l'aéronavale. Sélection sur concours pour les candidats issus de classes préparatoires scientifiques MP, PC ou PSI : épreuves du concours centrale supélec et épreuves sportives communes aux écoles militaires (courses, natations, grimper de corde).

Ou sur concours dédié aux candidats titulaires d'un bac + 4. Ou concours sur titre pour les titulaires d'un bac + 5.

A noter : 6 lycées militaires (La Flèche, Aix-en-Provence, Saint-Cyr-l’École, Brest, Saint-Ismier et Autun) proposent des prépas, sur le modèle des civils, qui comprennent en plus une formation spécifique aux concours des grandes écoles de la Défense (culture militaire et éducation physique et sportive).

A bac + 3 : formations d'officier sous contrat opérations navales et d'officier sous contrat état major. Sélection sur concours.

Les écoles de la marine nationale

L'École des mousses de la marine nationale forme des quartiers-maîtres et des matelots de flotte. En un an, la formation est militaire, sportive, de sécurité, et bien-sûr maritime. Elle consolide aussi les acquis scolaires.

L'École de maistrance de Brest forme des officiers mariniers, qui ont un statut de sous-officiers. Les élèves reçoivent une formation de 16 semaines, militaire, maritime (comprenant des embarquements sur des bâtiments de la marine) et sportive (particulièrement physique pour les futurs marins-pompiers), ainsi qu'un enseignement en sciences humaines et en management, ou en sciences (pour les futurs spécialistes en énergie nucléaire).

Les élèves intègrent ensuite une école de spécialité pour une formation de 5 à 10 mois, sanctionnée par le brevet d'aptitude technique (BAT), selon le métier choisi (opération navale, mécanique, administration...).

Les officiers sont formés au sein de l'École navale (EN) de Brest. Les officiers qui se destinent à faire carrière sont recrutés sur concours à l'issue d'une classe prépa scientifique. Accès en 2e année après validation des 2 premières années d'une école d'ingénieurs partenaire de l'EN (Télécom Bretagne, École centrale Nantes, Supélec, Arts et Métiers ParisTech, Ensta Bretagne, Isae-Supaéro); en 3e année pour les étudiants de l'École Polytechnique. Elle comprend une formation maritime, humaine et militaire (de commandement) et scientifique (mécanique, acoustique sous-marine, énergétique...) et délivre un titre d'ingénieur. L'affectation des officiers dépend de la spécialité choisie (énergie propulsion, nucléaire ou aéronautique, opérations sous-marines...). Les officiers sous contrat sont recrutés avec un niveau bac (pilote) à bac + 3 (commandement ou spécialiste).

La formation n'exige de frais d'inscription. Les élèves sont fonctionnaires et stagiaires et perçoivent une solde (un salaire).

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • Les métiers de la défense, collection Parcours
    Les métiers de la défense
    Les métiers de la défense
    collection Parcours
    parution en janvier 2016
    Armée de terre, marine nationale, armée de l'air... un numéro pour bien s'informer sur les métiers, les formations et les recrutements
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels