Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Principaux domaines d'études Les études médicales

Dossier : Les études médicales

La PACES : organisation de la 1re année des études de santé

Publication : 18 décembre 2018
Jusqu'en 2020, la PACES (1re année commune aux études de santé) donne accès aux études médicales et à certaines filières du paramédical. Prérequis, programme, rythme : le point sur cette année sanctionnée par un concours très sélectif.

Etudes de santé : se réorienter en fin de PACES

Tampon-Ref2

Les modalités d’accès aux études de santé changeront en septembre 2020.

La PACES et le numerus clausus seront supprimés. Les dispositifs qui les remplaceront sont en cours d’élaboration.

Les informations ci-dessous seront régulièrement mises à jour.

Inscription et prérequis

L'inscription en PACES s'effectue via la plateforme d'inscription dans le supérieur Parcoursup.

C’est avec un bac S obtenu avec une mention qu’on a le plus de chances de réussir en PACES. Les bacheliers doivent en effet avoir de solides connaissances et compétences scientifiques, c'est-à-dire des capacités d'analyse et d'abstraction et une bonne maîtrise des méthodes expérimentales.

Autre incontournable : la force de travail, c'est-à-dire de bonnes capacités d'apprentissage et de la volonté pour tenir le rythme dense de cette année de concours.

Enfin, des qualités humaines d'empathie, de bienveillance et d'écoute sont indispensables pour exercer les métiers auxquels préparent les études de santé.

Un programme volumineux

L’année de PACES se déroule à l'université, avec des cours magistraux en amphithéâtre rassemblant plusieurs centaines d’étudiants et des enseignements dirigés réalisés en plus petits groupes.

Le programme est composé de sciences "fondamentales" (biologie, physique, chimie, pharmacologie, etc.), de sciences médicales (anatomie, histologie, embryologie, physiologie, etc.) et de sciences humaines et sociales (histoire de la médecine, psychologie médicale, éthique, etc.). L’approche est théorique et nécessite beaucoup d'apprentissage par cœur.

À côté des enseignements à la fac qui occupent 25 à 30 heures par semaine, les étudiants doivent fournir un important travail personnel pour assimiler l'ensemble des connaissances.

Nombreux sont les étudiants à suivre en plus une prépa privée ou le tutorat de l’université.

Une première sélection à la fin du 1er semestre

Le nombre de places par filière pour être admis en 2e année est fixé chaque année par un arrêté ministériel : c’est le numerus clausus. Ces places sont ensuite réparties sur les différentes universités. 

À la fin du 1er semestre, en décembre ou janvier, les universités organisent la première partie du concours, sur 1 ou 2 jours. Les épreuves, reposant essentiellement sur des QCM (questionnaires à choix multiples), portent sur les acquis du 1er semestre. Ces épreuves donnent lieu à un classement des étudiants :

  • les 85% les mieux classés peuvent poursuivre l’année de PACES. Ils doivent se positionner sur le ou les concours qu’ils présenteront à la fin du 2d semestre : dentaire, médecine, pharmacie, sage-femme et/ou masso-kinésithérapie. La majorité des cours reste commune, l’autre est spécialisée en fonction de la ou des filières du concours que l'on a choisi de présenter.
  • les 0 à 15% les moins bien classés (selon les universités) doivent obligatoirement se réorienter vers d'autres formations.

Admission en 2e année, redoublement ou réorientation

À la fin du 2d semestre, généralement en mai, la deuxième partie du concours mêle épreuves communes et épreuves spécifiques à chaque filière. Le classement au concours de chaque filière dépend des résultats obtenus à la 1re et à la 2e partie du concours. Plusieurs cas de figure sont possibles, en fonction de son classement :

  • si l'étudiant est classé en rang utile dans l’une des filières, c'est-à-dire dans le numerus clausus, il peut poursuivre en 2e année de cette filière ;
  • si l'étudiant a plus de 10/20 mais n'est pas classé en rang utile ("reçu collé"), il peut alors redoubler ou se réorienter vers une autre filière universitaire en candidatant pour intégrer directement la 2e année ;
  • si l'étudiant a moins de 10/20, il peut redoubler. S'il choisit de se réorienter, il n'aura pas d'équivalences pour intégrer une 2e année d'une autre formation universitaire ;
  • si l'étudiant est classé au-delà d'un rang compris entre 2,5 et 3 fois le numerus clausus pour l'ensemble des filières qu'il a présentées, il n'est pas autorisé à redoubler et est obligatoirement réorienté vers une autre formation. Certaines universités n'appliquent pas cette réorientation forcée, se renseigner auprès de son établissement.

Au total, seul 1 étudiant sur 3 passe en 2e année d’études de santé après 1 ou 2 années de PACES. Une proportion qui peut être encore plus faible selon la filière visée et l'université.

Vidéo : témoignages d'étudiantes et d'étudiants en PACES

 

PACES et admission en écoles paramédicales

Les instituts de formation en masso-kinésithérapie mais aussi certaines écoles d’ergothérapeutes, de pédicures-podologues, de techniciens de laboratoire médical ou de psychomotriciens recrutent via la PACES.

Chaque établissement fixe des quotas de places en fonction du profil. Là où certains sélectionnent leurs candidats uniquement par la PACES, d'autres admettent aussi des étudiants de L1 sciences ou conservent une sélection via un concours post-bac. Se renseigner auprès des écoles.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

Les métiers du paramédical, collection Parcours
Les métiers du paramédical
Université, bien choisir sa licence, collection Dossiers
Université, bien choisir sa licence
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne