Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Principaux domaines d'études Les licences d'art

Etudier l’art à la fac

Publication : 26 février 2013
Arts plastiques, arts du spectacle, études audiovisuelles et cinématographiques… en licence, les mentions artistiques attirent de nombreux bacheliers. Attention : théoriques, ces formations doivent s’accompagner d’une pratique personnelle, ou porter un projet professionnel.

Etudier l’art à la fac

La théorie avant tout

Basée sur une approche théorique, l’université n’est ni une école d’art, ni une école de musique ou d’art dramatique...

En licence (3 ans après le bac), l’objectif est d’apporter une culture artistique, des repères sur les arts, d’aborder l’analyse critique…

En arts plastiques et appliqués, des options permettent de s’initier à d’autres formes d’art (cinéma, théâtre) ou de découvrir d’autres enseignements associés aux arts plastiques (la communication, la médiation culturelle).

Des formations pour tous ?

En théorie, l’université est ouverte à tous les bacheliers. Dans les faits, certaines universités, par manque de place, accueillent en priorité les bacheliers de leur académie.

D’autres exigent des pré-requis en matière de pratique artistique, dès la L1 (voir l’encadré).

En master, l’accès en M1 s’effectue de droit pour les étudiants titulaires de la licence du même domaine ou proche.

En M2, préparez-vous à une sélection plus ou moins sévère, sur dossier et entretien.

Rester à l’université pour faire quoi ?

Les étudiants qui souhaitent rester à l’université peuvent intégrer une licence pro (en 1 an après un bac + 2). Ces formations orientent surtout vers le design graphique, la communication visuelle, le management de projet artistique, etc.

Autre voie possible : frapper aux portes des écoles supérieures d’art, qui proposent des entrées à bac + 2 ou + 3, sur concours ou sur dossier.

Enfin, une poursuite d’études en master ouvre la voie de l’enseignement ou d’une spécialisation dans l’un des nombreux champs des arts (médiateur culturel, producteur de spectacles…).

Musique et danse : quelles formations à la fac ?

Théorique, la filière forme d’abord aux métiers de l’enseignement et à la recherche. Proposée par une vingtaine d’universités, la licence mention musique et musicologie permet d’acquérir une culture musicale, à compléter par une formation pratique en conservatoire ou en école. Certaines universités proposent toutefois des parcours en partenariat avec un CRR (conservatoire à rayonnement régional).

D’une manière générale, ces licences exigent une pratique musicale, personnelle ou dans le cadre d’un conservatoire. Certaines universités organisent une épreuve instrumentale libre, à laquelle s’ajoutent des tests et un entretien.

Autre possibilité pour la musique, préparer un diplôme universitaire de musicien intervenant en milieu scolaire ( DUMI (diplôme universitaire de musicien intervenant en milieu scolaire) : permet de concevoir des actions d'éducation musicale avec les enseignants de l'école primaire. Théorique et pratique, la formation (2 ans) est accessible aux titulaires d'un bac + 2. DUMI ). Par ailleurs, une poursuite d’études en master permet de se spécialiser, ou, pour la musique, de présenter les concours de recrutement des professeurs de collèges et lycée (CAPES, agrégation). En danse, une poignée d’universités proposent une licence, (Lille 3, Paris 8 Nice, Strasbourg...). Là encore, niveau de pratique confirmé attendu.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne