Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Après le bac STI2D

Baptiste : un BTS avant une école d'ingénieurs

Publication : 18 juillet 2017
Baptiste entame sa 3e et dernière année d’études d’ingénieur par alternance à l’Eseo d’Angers, une école spécialisée en électronique. Après son bac STI2D, il a préparé le BTS systèmes numériques au lycée Saint Gab’ à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Partenaire de l’Eseo, ce lycée prépare à l’entrée dans cette école d’ingénieurs, sur dossier, en parallèle du BTS SN. Il a choisi de suivre cette préparation intitulée BTS ingé.

Baptiste, d'un BTS à une école d'ingénieurs en électronique

Ses deux années de BTS ingé

Pourquoi avoir choisi un BTS ?

"J’ai choisi le BTS SN option électronique et communication pour sa pédagogie équilibrée entre théorie et mise en pratique. Il comprend un stage que j’ai effectué en bureau d’études. Cela permet de se positionner au niveau professionnel et de connaître les attentes des entreprises, notamment en termes de capacités d’adaptation et d’autonomie. Ce diplôme me donnait l’assurance d’accéder à un emploi dans mon domaine ou de continuer mes études."

Quel est l’intérêt du parcours BTS ingé ?

"J’ai suivi ce parcours en vue d’intégrer l’école d’ingénieurs Eseo d’Angers. Des cours de physique, de mathématiques et d’anglais s’ajoutent au programme du BTS. La formation se faisant en effectifs réduits, j’ai été bien encadré et préparé à entrer en école. Dans le cadre du partenariat entre le lycée et l’Eseo, l’admission dans cette école s’est faite sur dossier, sans concours. Ce parcours prépare également à l’entrée dans d’autres écoles, hors partenariat."

Ses débuts en école d’ingénieurs

Qu’est-ce qui change par rapport au BTS ?

"Le plus gros changement fut de passer d’une classe de 20 élèves à une promotion de 200 étudiants. Mais on s’entraidait pour réussir. D’autre part, le rythme de travail est plus intensif. En BTS, je me basais sur la compréhension du cours. L’école requiert en plus un travail personnel régulier, le soir à la maison, pour assimiler les cours et travailler les projets."

Y a-t-il des  différences de compétences entre étudiants ?

"La plupart des étudiants était issue d’une classe prépa et de DUT. Ils avaient une approche plus théorique en début d’année. Ils comprenaient mieux « pourquoi » tel appareil pouvait fonctionner, alors que moi je savais « comment » il fonctionnait. J’étais avantagé sur le plan technique, dans la mise en application des connaissances, notamment pour les projets. Car j’en avais déjà réalisés plusieurs en BTS, dont un plus important en fin d’études. Mais le fait de travailler en groupe a permis de partager et d’équilibrer nos compétences."

Son vécu et ses conseils

Comment se déroule votre année d’alternance ?

"Je suis en alternance dans un bureau d'études. En contrat de professionnalisation, je passerai 6 semaines au total en immersion en entreprise, pendant les périodes de vacances scolaires. Et je réaliserai un projet de fin d’études pour le compte de l’entreprise. C’est du concret. Je suis davantage impliqué dans les études, en ayant plus le sentiment d'être un professionnel en formation qu'un étudiant. Ceux qui ne choisissent pas l’alternance effectuent un stage de 6 mois."

Un conseil pour entrer en école d’ingénieurs ?

"Il existe des parcours adaptés à chaque profil. Pour moi qui ai l’esprit pratique, choisir un cursus qui allie théorie et pratique m’a permis de lisser un peu les difficultés. D’autant que j’ai choisi une école d’ingénieurs spécialisée dans mon domaine de prédilection. Ceux qui aiment plutôt résoudre des problèmes théoriques prendront sûrement plus de plaisir à suivre une classe prépa avant d’intégrer une école."

Vient de paraître