Accueil > Choisir mes études > Après le bac > Que faire après le bac ?

Que faire après le bac TMD ?

Techniques de la danse et de la musique

Publication : septembre 2014
Pour les interprètes, la voie royale reste le conservatoire. La formation mêle technique et pratique. Pour les autres, l’université propose quelques cursus adaptés à l’enseignement de la musique, à la gestion et à l’animation culturelle.

Un professeur de danse et son élève à l'académie de danse

Pour faire carrière comme artiste-interprète, seuls les conservatoires font référence.

À lire aussi

Conservatoires

En musique et en danse, ce sont les conservatoires qui font référence. Deux cursus coexistent, l’un au niveau national, l’autre régional.

Les conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse (CNSMD) de Paris et de Lyon forment des professionnels de très haut niveau. Accès sur concours sélectif.

Plus nombreux et donc plus accessibles, les conservatoires à rayonnement régional (CRR) et départemental (CRD) permettent de préparer un diplôme national d’orientation professionnelle (DNOP) musique ou danse, amené à remplacer progressivement le diplôme d'études musicales (DEM), avec la possibilité de poursuivre, dans certains CRR, par un diplôme national supérieur professionnel (DNSP) musicien ou danseur.

Certains conservatoires assurent la préparation au certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique ou de danse, ainsi qu’aux diplômes d’État (DE) de professeur de musique ou de danse.

A savoir : seuls les meilleurs instrumentistes, danseurs et chorégraphes ont une chance d'intégrer les orchestres symphoniques ou les compagnies de ballet.

Université

L’université prépare aux métiers de l’enseignement, de l’animation culturelle ou de la gestion de l’art. Pas aux carrières d’artiste-interprète !

Les licences (bac + 3) et les masters (bac + 5) proposant des parcours musique ou danse relèvent en général du domaine des arts ou de la musicologie.

Souvent organisés en liaison avec un conservatoire, ils attirent un grand nombre d’étudiants.

Il est important de se renseigner sur les conditions d’inscription et les programmes d’études.

Danse

Rares sont les licences mention arts qui proposent un parcours danse. Citons les universités Bordeaux 3, Nice, Paris 8 et  Lille 3 (musique et danse).

  • Nice exige un niveau attesté par le conservatoire régional
  • Paris 8 demande un niveau de pratique confirmé en danse classique, contemporaine, hip-hop ou jazz.

Toulouse 2 et Le Creusot proposent des licences pro orientées vers l'ingénierie, et le développement de projets culturels dans les métiers de la danse et des arts du cirque.

Musique

Des licences mention arts comportent des parcours musique et musicologie, musique et arts du spectacle, etc. La formation s'équilibre entre la pratique musicale et des cours plus théoriques sur l’histoire de la musique.

Pour se présenter aux concours de l'enseignement dans la spécialité (CAPES éducation musicale et chant choral, agrégation de musique), il est conseillé de préparer un master métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF) mention 2d degré ou un master de musique.
Autre possibilité : le diplôme universitaire de musicien intervenant (DUMI), en 2 ans, accessible avec une 2e année validée de licence (L2) de musique.

Quelques licences professionnelles (post-bac + 2) en 1 an sont également accessibles.
Selon l'université, l'orientation varie : gestion et développement des structures musicales au Mans, production et dministration de musiques actuelles à Metz,  métiers de la scène lyrique à Nancy.

Haut de page

Recherche géolocalisée

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=437661&categorypath=/2/337922/337925/337926/