Accueil Choisir mes études Après le bac

Que faire après un bac professionnel ?

publication : 3 mars 2017
Dotés d'une qualification et d'un diplôme, la majorité des bacheliers professionnels choisissent d'entrer sur le marché de l'emploi. Pour autant, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir poursuivre des études dans l'enseignement supérieur pour acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Certaines formations leur sont plus particulièrement adaptées.

Après le bac professionnelle (article MEN)

Plusieurs poursuites d'études sont possibles après le bac professionnel et certaines sont plus adaptées aux profils de ces bacheliers. Ainsi, certains d'entre eux optent pour une formation en un an, soit pour obtenir une compétence supplémentaire avec un diplôme (MC-Mention complémentaire), soit pour se doter d'une spécialisation (FCIL-Formation complémentaire d'initiative locale) correspondant aux besoins des entreprises locales.

La poursuite d'études en BTS (brevet de technicien supérieur) ou en BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) est également dans la continuité logique d'une formation en bac professionnel. Ces diplômes se préparent en 2 ans, en lycée ou en alternance (contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation) et permettent d'acquérir des connaissances théoriques et pratiques. Pour optimiser ses chances de réussite, il est vivement conseillé de demander un BTS ou un BTSA correspondant à la formation suivie au lycée. Depuis la rentrée scolaire 2016, pour accompagner cette montée en compétences des élèves issus de bac professionnel, 2 000 places sont créées par an en sections de techniciens supérieurs et ce, pendant 5 ans. De quoi faciliter la poursuite d'études des titulaires d'un bac professionnel puisque ces nouvelles places leur sont réservées.

Pour découvrir l'organisation des études en BTS, les différentes spécialités de ce diplôme et échanger avec des représentants des lycées et CFA publics des académies de Créteil, Paris et Versailles, un espace " parcours BTS " a été créé au sein du salon de l'Étudiant qui aura lieu à Paris, au Parc des expositions de la porte de Versailles, du 10 au 12 mars 2017.

En cas d'échec au bac, il faut s'accrocher !

En cas d'échec au bac, les jeunes en bac professionnel (comme ceux de terminale des séries générales et technologiques) ont le droit de préparer à nouveau ce diplôme dans le même établissement où ils ont suivi leur formation, tout en conservant le bénéfice de leurs notes supérieures ou égales à 10. Ils bénéficient ainsi d'une réinscription automatique dans leur établissement d'origine et pourront concentrer leurs efforts sur les matières où ils ont moins bien réussi. Pour les élèves boursiers, ils conservent les mêmes droits.

Et cela vaut vraiment le coup de s'accrocher car l'obtention du bac professionnel donne aux jeunes 4,5 fois plus de chances de trouver un emploi que s'ils sortaient non diplômés du système éducatif.

 

 

 

 

 

 

Imprimer

Les publications de l'onisep

  • études
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels