Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Au lycée, au CFA Au lycée général et technologique

Au programme du bac sciences et technologie de laboratoire (STL)

Publication : 12 février 2014
Moins théorique que le bac S, le bac STL forme des scientifiques rompus à la démarche expérimentale. Manipuler, observer, s’interroger, déduire… cette série s’adresse à des élèves intéressés par les manipulations autour de questions scientifiques d’actualité.

Au programme du bac sciences et technologie de laboratoire (STL)

Spécificité du bac STL : les nombreuses heures en laboratoire et l’initiation au travail en mode projet. Pendant 2 ans, on apprend à doser, à classifier et à effectuer des mesures en utilisant des appareils sophistiqués, toujours dans cette idée de faire émerger des concepts généraux à partir de phénomènes expérimentaux.

STL : Les enseignements de tronc commun

Avec pour objectif d’acquérir une culture scientifique large, les cours en maths, physique-chimie, chimie-biochimie-sciences du vivant occupent une part importante de l’emploi du temps : 11 h en 1re et 12 h en terminale, dont un tiers sous forme de TP (4 h en 1re et en terminale).

Maths : le programme met l’accent sur les statistiques, les probabilités, les fonctions. En revanche, il n’y a pas de géométrie comme dans la série S. En arrivant en 1re, l’élève doit maîtriser les notions de calcul algébrique, l’utilisation des logiciels mathématiques et des calculatrices graphiques, et être à l’aise avec l’outil informatique. Il doit aussi s’attendre a beaucoup de travail à la maison.

Physique-chimie : l’enseignement est construit autour de quatre thèmes : l’habitat ; le vêtement et le revêtement ; le transport ; la santé. De nombreux TP (expériences, analyses de documents…) permettent d’acquérir les savoirs de base dans les domaines de l’énergie, de la matière et de l’information.

Chimie-biochimie-sciences du vivant : dans la suite logique du cours de sciences de la vie et de la Terre de 2de, l’enseignement donne une connaissance assez vaste de la biologie et de la biochimie. Théorique et expérimental, il présente le fonctionnement des systèmes vivants à différentes échelles : organisation (de la molécule à l’écosystème) ; échanges de matière, d’énergie et d’informations ; génétique.

Français, histoire-géographie, philosophie, langues vivantes : pour chacune de ces matières, l’objectif est aussi d’apprendre, grâce à des exercices, des devoirs à la maison ou en classe, à maîtriser son argumentation et à bien s’exprimer. Des qualités utiles notamment pour rédiger des comptes rendus de laboratoire. Les enseignants s’appuient pour cela sur des documents adaptés à la filière : en histoire par exemple, le thème "Vivre et mourir du 19e siècle aux années 60" sera abordé à travers des textes sur la pénicilline.

Orienté sur l’acquisition d’un vocabulaire technique, l’anglais constitue une matière importante car beaucoup de textes scientifiques sont en anglais non traduits.

Bac STL : Et n’oublions pas…

  • 1 h par semaine d’enseignement technologique en anglais pendant les 2 ans, matière à ne pas négliger car elle peut apporter des points supplémentaires au bac ;
  • 2 h en mesure et instrumentation, uniquement l’année de 1re : travail sur différents instruments de mesure permettant de comprendre le fonctionnement de l’appareillage, d’évaluer des incertitudes et d’aborder le contrôle qualité.

 

STL : Les enseignements de spécialité

Chaque spécialité comporte un volume de 6 h hebdomadaires en 1re et de 10 h en terminale.

Spécialité "biotechnologies" : En 1re,le programme porte sur l’observation des cellules et des micro-organismes, sur les techniques de caractérisation et de dosage des molécules biologiques. Les apprentissages se font à partir des domaines de la santé (analyses médicales et traitements), de l’agro-alimentaire et de l’environnement (protection et dépollution). L'année du bac, les enseignements sont centrés sur l’éthique, l’analyse microbiologique, les virus, les bactéries, les cellules, la génétique, etc.

Les cours comportent beaucoup de TP (4 h en 1re, 6 h en terminale) qui prennent la forme de manipulations individuelles. Les élèves sont confrontés à une problématique (exemple : d’après votre prélèvement, est-ce que le patient est atteint par telle bactérie ?), qu’ils doivent résoudre en mettant en place des analyses pour arriver à une conclusion.

Spécialité "sciences physiques et chimiques de laboratoire" (SPCL) : essentiellement expérimentale, cette spécialité permet d’acquérir la démarche scientifique propre aux activités du chercheur, de l’ingénieur ou du technicien. Elle comporte 3 modules en 1re (image ; chimie et développement durable ; ouverture vers le monde de la recherche ou de l’industrie par l’intermédiaire de visites, stages) et 3 l'année du bac (ondes ; chimie et développement durable ; systèmes et procédés - thermodynamique, énergie électrique, traitement du signal, contrôle et régulation, matériaux). Elle s’articule souvent autour de l’étude de cas concrets pris dans la réalité (industrie, habitat…).

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels