Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Au lycée, au CFA Au lycée général et technologique Les bacs technologiques

Sommaire du dossier

Les bacs technologiques

Le bac STHR (sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration)

Publication : 12 octobre 2018
Le bac STHR est conçu pour des élèves attirés par les métiers de l'hôtellerie et de la restauration. Les enseignements se répartissent en trois pôles : gestion hôtelière, restauration et services.

Bac STHR

Pour qui ?

L'admission en classe de 1re de la série STHR (sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration) se fait après une 2de spécifique. Elle est aussi possible, avec une remise à niveau les premières semaines, après une 2de générale et technologique, une 2de ou une 1re professionnelle, ou un CAP.

Au programme

Les enseignements généraux incluent des cours de mathématiques, de français, d'histoire-géographie, de langues vivantes et de philosophie en terminale. Présent dans tous les bacs technologiques, ce socle commun permet une éventuelle réorientation à la fin de la classe de 2de.

À côté des cours généraux (14 heures en 1re et 13 heures en terminale), les enseignements propres à cette série de bac sont abordés de manière progressive (10 heures par semaine en 2de, puis 18 heures en 1re et terminale).

Les enseignements technologiques portent sur l'économie et la gestion hôtelière, les sciences et technologies culinaires, les sciences et technologies des services. Des séances concrètes sont l’occasion de productions et d’analyses par les élèves (en atelier culinaire, en restaurant et/ou hôtel d’application), de témoignages de professionnels du secteur, d'applications numériques (vidéos, jeux sérieux, etc.). S’y ajoutent un enseignement scientifique alimentation-environnement, un enseignement optionnel de LV3 et un accompagnement personnalisé.

Un projet est réalisé en terminale et un stage de 4 semaines est effectué en 1re. 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Bon à savoir

Élaborer son parcours de formation et d’orientation

En collaboration avec le psychologue de l'Éducation nationale et votre professeur principal, un tuteur (enseignant, enseignant documentaliste ou conseiller principal d’éducation) peut vous accompagner, de la 2de à la terminale, pour vous guider dans vos choix de formation.

Se remettre à niveau

Des stages de remise à niveau peuvent vous être proposés, dans le cadre d'une discipline, sur recommandation du conseil de classe. Ils vous permettront de consolider vos compétences et d’améliorer vos méthodes de travail.

Choisir une nouvelle orientation

Si vous souhaitez choisir une nouvelle orientation en cours ou en fin d’année de 2de ou de 1re, des stages passerelles vous permettront d’acquérir les connaissances indispensables dans les disciplines que vous n’avez pas étudiées dans votre série ou voie d’origine. Assurés par des enseignants, ces stages peuvent être proposés aux élèves volontaires spécialement motivés, sur recommandation du conseil de classe. Dans tous les cas, il convient de vous renseigner auprès de votre établissement sur les possibilités offertes.

Poursuites d'études et insertion

L’un des objectifs de la série STHR est de développer une base culturelle technologique forte pour favoriser la poursuite d’études supérieures, notamment dans le BTS phare du secteur.

Le bac STHR prépare aux études supérieures du domaine hôtelier, mais aussi de la gestion ou du tourisme. Le BTS management en hôtellerie-restauration, en 2 ans, propose 3 options : A) management d'unité de restauration, B) management d'unité de production culinaire, C) management d'unité d’hébergement. Quelques bacheliers optent pour un DUT ( gestion administrative et commerciale des organisationsgestion logistique et transport ; techniques de commercialisation…), préparé également en 2 ans.

Pour entrer dans la vie active encore plus rapidement, il est possible de préparer, en 1 an, une MC (mention complémentaire)  accueil-réceptionorganisateur de réceptions ; sommellerie ou une FCIL (formation complémentaire d’initiative locale) autour de l’hôtellerie et du tourisme.

Les écoles privées (en 2 ou 3 ans après le bac) sont nombreuses, mais coûteuses.

Quant à l’université, elle propose de nombreuses licences professionnelles (en 1 an après un bac + 2) en hôtellerie-restauration. Leur atout : délivrer un complément de formation en matière de management, de reprise d’une PME, d’ouverture à l’international…

Perspectives professionnelles

Les débouchés se situent dans la restauration (traditionnelle ou collective), dans l’hébergement (réception, service d'étage), dans l'armée (dans les restaurants pour les officiers et sous-officiers), mais aussi dans l’agroalimentaire.

La gestion hôtelière requiert un diplôme de niveau bac + 4 / + 5 (école de commerce ou master).

Imprimer

Les publications de l'Onisep

Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration, collection Parcours
Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels