Accueil Choisir mes études Au lycée, au CFA Au lycée général et technologique Les bacs technologiques

Sommaire du dossier

Dossier : Les bacs technologiques

Le bac TMD (techniques de la musique et de la danse)

publication : 14 juin 2016
Le bac TMD requiert du talent, de l’énergie et de la persévérance. Un cocktail indispensable pour mener de front des études au lycée et au conservatoire.

bac_TMD

Pour qui ?

Accessible après une 2de spécifique, ce bac s’adresse aux instrumentistes et aux danseurs qui souhaitent consacrer beaucoup de temps à leur passion.

Motivation et résistance physique sont de rigueur. Les élèves doivent s’inscrire, en parallèle, dans un conservatoire.

Pour ceux qui n'ont pas obtenu une 2de spécifique, l'accès à la filière TMD est possible en cours d'année de 2de en effectuant une mise à niveau.

Au programme

Des enseignements généraux (français, langue étrangère, philo, histoire de l’art et des civilisations, maths et physique) s’équilibrent avec les enseignements technologiques (étude des principes physiques mis en œuvre dans les instruments, reproduction du son, performances des amplificateurs, dynamique de la danse…).

Les cours de musique ou de danse sont dispensés au lycée et au conservatoire.

Deux enseignements facultatifs (au maximum) au choix dont seuls les points supérieurs à 10/20 seront pris en compte à l’examen du bac.

Bon à savoir

Élaborer son parcours de formation et d’orientation

En collaboration avec le conseiller d’orientation-psychologue et votre professeur principal, un tuteur (enseignant, enseignant documentaliste ou conseiller principal d’éducation) peut vous accompagner, de la 2de à la terminale, pour vous guider dans vos choix de formation.

Se remettre à niveau

Pour éviter les redoublements, des stages de remise à niveau peuvent vous être proposés, sur recommandation du conseil de classe. Ils vous permettront de consolider vos compétences et d’améliorer vos méthodes de travail.

Changer d'orientation

Si vous souhaitez changer d'orientation en cours ou en fin d’année de 2de ou de 1re, des stages passerelles vous permettront d’acquérir les connaissances indispensables dans les disciplines que vous n’avez pas étudiées dans votre série ou voie d’origine.

Assurés par des enseignants, ces stages peuvent être proposés aux élèves volontaires spécialement motivés, sur recommandation du conseil de classe.

Dans tous les cas, il convient de vous renseigner auprès de votre établissement sur les possibilités offertes.

Les options du bac TMD

Poursuites d’études

Le conservatoire

Pour les futurs musiciens-interprètes ou danseurs, la voie royale reste le conservatoire. La formation allie technique et pratique.

Les meilleurs d’entre eux peuvent tenter le concours d’entrée au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris ou de Lyon, très sélectif.

Ceux qui ont obtenu leur diplôme d’études musicales (DEM), diplôme d’études chorégraphiques (DEC) ou diplôme national d’orientation professionnelle ( DNOP: diplôme national d'orientation professionnelle Source: Enseignement 2013 DNOP ) musique ou danse peuvent préparer le diplôme national supérieur professionnel (DNSP) au sein d’un pôle d’enseignement supérieur artistique ou d’une école (3 ans d’études).

Les autres poursuivent au conservatoire régional afin de valider le DNOP/DEM/DEC.

L'université

L’université est accessible aux bacheliers TMD, mais leur bac ne les prépare pas aux études théoriques. Ceux, assez rares, qui s’inscrivent en licence arts du spectacle ou musicologie ont intérêt à continuer en licence pro (1 an) ou en master (2 ans) afin d’acquérir une formation professionnelle. Peu nombreuses, les mentions proposées mènent à l’enseignement, à la médiation culturelle ou à l’administration du spectacle.
De plus en plus d’universités permettent de préparer le DNSP conjointement avec la licence, au sein d’un pôle d’enseignement supérieur artistique ou d’une école.
L’avantage pour les étudiants : ils bénéficient d’une pratique artistique plus solide et peuvent envisager de préparer ensuite le diplôme d’État ou le certificat d’aptitude de professeur de musique ou de danse.

Perspectives professionnelles

Dans les domaines de l’enseignement (professeur, animateur, intervenant…), de la gestion et de la médiation culturelles (gestionnaire de spectacles, administrateur de salle…), du spectacle (pianiste, compositeur, chef d’orchestre, danseur…).

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr