Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Enseignement d'exploration

Langues et cultures de l'Antiquité : Grec

publication : 21 mars 2017
À raison de 3h par semaine, le grec choisi comme second enseignement d'exploration en classe de seconde, permet d'opter pour une matière très littéraire qui fait appel au raisonnement logique.

Le Grec : une matière très littéraire qui fait appel au raisonnement logique

Les langues et cultures de l’Antiquité mettent en perspective les représentations du monde proposées quotidiennement dans notre société de la communication. S’initier au grec permet d’acquérir les fondements linguistiques et culturels des cultures française et européenne.

Des compétences transférables

Autour de l’exploration du système linguistique grec, l’enseignement fait appel à des attitudes intellectuelles, transférables dans de nombreux autres contextes (analyse, mise en perspective, induction, déduction...). Il s’agit d’élargir des compétences linguistiques et langagières en français et en langues vivantes étrangères.

Une mise en perspective des langues

L’enseignement privilégie une approche synthétique, appuyée sur les déclinaisons, les conjugaisons, la syntaxe et le lexique. Dans une démarche de comparaison des langues, les élèves proposent une production personnelle ou collective (exploration de ressources liées au patrimoine local, recherche documentaire).

Des thèmes culturels

L’Antiquité est abordée en six thèmes :

  • le monde romain - Mare nostrum (Rome et la Gaule, Rome et l’Afrique du Nord) ;
  • les figures héroïques et historiques (Héraclès, Alexandre, César) ;
  • la rhétorique : l’orateur et la puissance de la parole (apprentissage de la rhétorique, parole et liberté) ;
  • les formes romanesques grecques ;
  • les interrogations philosophiques (choix de vie et construction de soi) ;
  • les interrogations scientifiques (médecine).

 

Paroles d'élève

Camille, Thibault, Alexis, élèves de 2nde : "un véritable plaisir"

"L’étude du grec nous incite à être plus modestes. C’est une langue exigeante, on doit tout relativiser. Cela demande d’être très pointilleux, il faut persévérer et travailler méthodiquement. C’est souvent difficile au niveau de l’orthographe, il faut beaucoup de rigueur, mais cela crée une gymnastique intellectuelle qui nous sert dans l’apprentissage d’autres matières.

Apprendre des mots nouveaux est d’ailleurs un véritable plaisir. Nous apprenons parfois des textes par cœur et paradoxalement sans trop d’efforts, car c’est une langue très belle, très esthétique, tous les mots sonnent bien. Ces exercices nous permettent aussi d’avoir une mémoire bien entraînée.

L’étude du grec a un impact sur notre vie quotidienne. Nous voyons de manière différente ce qui nous entoure. Le grec est une matière très littéraire qui fait appel au raisonnement logique. On apprend à analyser, à conduire un raisonnement, à planifier, à éviter les erreurs d’interprétation et de jugement. La traduction se rapproche d’un problème de maths.

C’est aussi un apport pour d’autres disciplines : en histoire, nous avons étudié l’apogée d’Athènes. En médecine, 80% du vocabulaire est grec."

Paroles de professeur

Nathalie Lemaire, professeur ede lettres classiques : "une langue d'une grande beauté"

"Le grec est une langue d’exigence. Il faut apprendre les déclinaisons et les conjugaisons, se former à l’analyse grammaticale. Au départ il faut être persévérant, dépasser cet aspect fastidieux. Les élèves travaillent souvent en binômes. Il y a peu de devoirs, mais l’apprentissage implique une part importante de travail personnel en cours et donc une bonne capacité de concentration. Il faut être particulièrement rigoureux et méthodique. Les élèves savent que, s’ils jouent le jeu, ces exigences sont contrebalancées par un grand plaisir. Ils acquièrent une grande autonomie. Ils échangent beaucoup, posent des questions, sont très actifs dans leur apprentissage et gagnent ainsi en maturité.

Les activités pendant le cours sont variées : par exemple, à partir de recherches sur différents sites Internet, ils rédigent des synthèses sur un thème. Ils découvrent d’eux-mêmes progressivement les règles morphologiques et les faits de langue.

L’écriture a aussi un côté ludique et séduisant : il faut décrypter des lettres nouvelles puis, avec un peu d’expérience, partir à la quête du sens qui passe par une analyse minutieuse de la phrase. De plus, le grec est une langue d’une grande beauté, très musicale.

L’étude des textes permet de découvrir la mythologie, d’analyser des faits de société et de civilisation, de comprendre le fonctionnement de nos institutions et d’apprécier la plupart de nos grands écrivains nourris de cette tradition."

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels