Accueil Choisir mes études Au lycée, au CFA Au lycée général et technologique Les enseignements d'exploration en seconde

Enseignement d'exploration

Langues et cultures de l'Antiquité : Latin

publication : 17 mai 2013

Cet enseignement d'exploration Latin, à raison de 3h par semaine, permet d'étudier une langue à énigme, très présente dans notre société.

L'enseignement d'exploration Latin permet d'étudier une langue à énigme, très présente dans notre société.

L’étude des langues et cultures de l’Antiquité donne aux élèves des repères favorisant une mise en perspective des représentations du monde proposées dans notre société de la communication. S’initier au latin permet d’acquérir les fondements linguistiques et culturels des cultures française et européenne.

Des compétences transférables

Autour de l’exploration du système linguistique latin, l’enseignement fait appel à des attitudes intellectuelles, transférables dans de nombreux autres contextes (analyse, mise en perspective, induction, déduction...). Il s’agit d’élargir des compétences linguistiques et langagières en français et en langues vivantes étrangères.

Une mise en perspective des langues

L’enseignement d’exploration privilégie une approche synthétique de la langue comme système, en mettant l’accent sur les invariants dans les déclinaisons, les conjugaisons, la syntaxe, le lexique. A travers une démarche de comparaison, il permet aux élèves de découvrir les liens entre le latin et les langues européennes.

Des thèmes culturels

L’Antiquité est abordée à travers six thèmes favorisant une ouverture culturelle :

  • le monde romain - Mare nostrum (Rome et la Gaule, Rome et l’Afrique du Nord),
  • les figures héroïques et historiques (Héraclès, Alexandre, César),
  • la rhétorique : l’orateur et la puissance de la parole (apprentissage de la rhétorique, parole et liberté),
  • les formes romanesques latines,
  • les interrogations philosophiques (choix de vie et construction de soi),
  • les interrogations scientifiques (médecine).

 

Paroles d'élèves

Camille, Thibault, Alexis, élèves de 2nde : un impact sur notre quotidien

L’étude de textes latins nous apporte beaucoup pour l’orthographe, la structure des phrases, la dissertation. De nombreuses références enrichissent notre culture littéraire.
L’étude de l’élégie romaine, par exemple, nous invite à comparer Rimbaud ou Baudelaire avec les poètes latins, qui, dans la poésie dite érotique, privilégient le côté ludique.

Nous travaillons sur l’étymologie, les champs lexicaux. Nous apprenons à utiliser un vocabulaire précis. Nous faisons aussi beaucoup d’analyses de textes. Le latin permet d’avoir une vision d’ensemble de l’histoire littéraire et donne un aperçu des différentes facettes de chaque époque.

L’étude du latin nous tire vers le haut, c’est un grand plaisir. Cela a un impact sur notre vie quotidienne. Nous voyons de manière différente ce qui nous entoure. La maîtrise du vocabulaire permet de mettre du piment dans une conversation. C’est une matière très littéraire qui fait appel au raisonnement logique. On apprend à analyser, à conduire un raisonnement, à planifier, à éviter les pièges.

L’étude d’une langue ancienne peut sembler dissuasive. Avec un peu de recul nous mesurons rapidement les bénéfices.

 

 

Paroles de professeur

Nathalie Lemaire, professeur de lettres classiques : une bulle de bonheur

Le cours de latin est une bulle de bonheur, un moment à part. C’est un retour dans le temps, avec des effets à long terme. On gagne en efficacité, les élèves sont très
concentrés.

Le latin est très présent dans notre société, au niveau des institutions politiques et juridiques, de la littérature. Il aide à comprendre la syntaxe lexicale et morphologique du français. Il permet l’acquisition de compétences intellectuelles : c’est une langue très logique qui demande de la rigueur, de la méthode, de la patience. Ainsi les élèves prennent-ils l’habitude d’analyser et de structurer. Le latin donne des outils pour la dissertation et le commentaire de texte. Il facilite l’apprentissage des langues indo-européennes : l’espagnol, le portugais, l’italien mais aussi l’allemand dont la structure est proche.

Les langues anciennes ont l’image de disciplines austères. Paradoxalement, on se fait plaisir en étant rigoureux. Le latin est une langue à énigme, il faut décrypter, c’est la fin des mots qui compte. C’est aussi une langue d’architecte, de soldat, d’orateur. Les romains avaient le goût du débat intellectuel. Les débats d’argumentation permettent de maîtriser la parole et de structurer ses idées.

A travers l’étude de textes latins, les élèves prennent conscience que les questions fondamentales sont toujours les mêmes : ainsi, Cicéron a écrit un texte traitant de la
manière dont on intègre l’étranger dans la cité.

 

En savoir plus

N’hésitez pas à rencontrer votre professeur principal et le conseiller d’orientation-psychologue, au collège ou au centre d’information et d’orientation.

Retrouvez les coordonnées des établissements proposant cet enseignement d’exploration dans le guide régional "Après la 3e" de votre académie.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Sondage : quels sont vos besoins sur Onisep.fr ?

Merci d'avoir répondu à notre questionnaire.