Accueil > Choisir mes études > Au lycée, au CFA > Au lycée professionnel et au CFA

Entrer en LP ou CFA, pour quel objectif ?

Publication : juin 2013
Après la 3e, choisir la voie pro, c'est préparer un diplôme (bac professionnel, CAP...) et apprendre un métier, en passant progressivement de l'école au monde du travail. Mais également avoir la possibilité de poursuivre des études vers un niveau supérieur.

lycéenne dans un atelier

On y apprend les techniques et les gestes professionnels à l’aide d’outils et de matériels spécifiques.

À lire aussi

Sur Onisep.fr

Sites :

Services en ligne :

Voie pro : quels diplômes ?

Les deux principaux diplômes de la voie professionnelle, accessibles après la classe de 3e sont :

  • le CAP/CAPA (certificat d’aptitude professionnelle/agricole), qui forme en 2 ans à des spécialités dans les secteurs de l’industrie, du commerce, des services, ou agricoles
  • le baccalauréat professionnel, qui se prépare en 3 ans, de la 2de professionnelle à la terminale professionnelle.

Où ça se passe ?

Les diplômes professionnels peuvent tous se préparer en lycée professionnel (ou en établissement d'enseignement agricole), ou dans un CFA (centre de formation d’apprentis) par la voie de l'apprentissage.

Un point commun : acquérir des connaissances, des compétences et des savoir-faire dans un domaine professionnel, validés par un diplôme, et passer de la formation à l'emploi.

Témoignage : Gwenaëlle, apprentie bac pro commercialisation et services en restauration

La pratique en atelier ou en entreprise

Les journées de classe sont organisées différemment du collège. Pour cela, une partie de la formation se déroule en atelier, en laboratoire ou en salle informatique (au lycée ou au CFA) pour y apprendre les techniques et les gestes professionnels à l’aide d’outils et de matériels spécifiques.

L'autre partie (de durée variable) se passe en entreprise pour se confronter à des situations professionnelles en conditions réelles, découvrir le fonctionnement d’une entreprise...

Les enseignements généraux

Élève ou apprenti, dans les deux cas, des enseignements généraux (français, maths, histoire-géo, langue étrangère…) sont au programme. Mais ils sont vus sous un jour nouveau : plus concrets et davantage en relation avec l’entreprise et ses métiers.

Un travail d’équipe

La voie professionnelle privilégie le travail en petits groupes et en équipes, notamment en atelier, pour favoriser l’autonomie et rendre les relations avec les enseignants plus simples et plus directes. Des projets collectifs (sportifs, artistiques, à caractère professionnel…) liés aux centres d’intérêt des jeunes permettent également ce travail à plusieurs.

L'entretien personnalisé d'orientation

Dès l'entrée en 2de professionnelle ou en 1re année de CAP, les élèves bénéficient, autant que possible avec leurs parents, d'un entretien personnalisé d'orientation. Son but : les aider à atteindre leurs objectifs et repérer au plus vite leurs éventuelles difficultés.

Obtenir son diplôme en voie pro

Quelle que soit la filière, il est indispensable d’aller jusqu’au bout de la formation pour obtenir le diplôme qui est un vrai passeport pour l’emploi ! Les évaluations s’effectuent par des CCF (contrôles en cours de formation) et/ou en fin de cursus. Elles prennent en compte la formation en entreprise. Pour réussir l’examen, la moyenne à l’ensemble des épreuves d’enseignements généraux, technologique et professionnels est exigée. Et une fois diplômé ? Poursuite d’études ou insertion professionnelle, les deux chemins sont possibles.

Pourquoi pas l'apprentissage ?

Du CAP au diplôme d'ingénieur, tous les diplômes peuvent se préparer en apprentissage. Le principe : suivre une formation alternée entre un CFA et une entreprise. Le rythme est très souvent : 1 semaine en CFA et 2 semaines chez l'employeur. Voir notre dossier sur l' apprentissage.

Certains secteurs sont plus ouverts aux apprentis préparant un CAP. D'autres recherchent plutôt des bacheliers pro préparant un BTS, par exemple. Renseignez-vous auprès des chambres de commerce et d'industrie, des chambres d'agriculture, des chambres de métiers et de l'artisanat et aussi sur le site du ministère de l'éducation nationale.

 

Témoignage d’élèves : le bac pro après le collège, qu’est-ce qui change ?













Qu'est devenu le BEP ?

Depuis 2009, le brevet d'études professionnelles (BEP) est devenu une certification intermédiaire du cursus bac pro en 3 ans. C'est-à-dire que sa préparation est intégrée dans la formation du bac pro. Sa présentation est obligatoire pour les scolaires, facultative pour les apprentis. Les épreuves sont majoritairement évaluées en contrôle en cours de formation (CCF).

En cas d'échec, il est possible de conserver le bénéfice de certaines unités pendant 5 ans, puis de repasser le BEP pour compléter ses unités.

Le BEP reste un diplôme national de niveau V inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Haut de page

Recherche géolocalisée

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=438299&categorypath=/2/337922/337924/434218/