Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Les bacs technologiques

Le bac STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)

Publication : 3 juin 2019
Préparé dans les lycées agricoles, le bac STAV s’adresse aux élèves intéressés par l’agriculture, mais aussi par l’aménagement des espaces, la protection des milieux naturels et l’agroalimentaire.

STAV

Pour qui ?

Le bac STAV (sous tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) s’adresse aux élèves attirés par la biologie, l’écologie, l’agriculture, l’environnement, l’agroalimentaire et les services. Il est proposé uniquement dans les lycées agricoles.

Au programme

Spécificités de la série

  • Une large part est accordée à l’approche environnementale : aménagement de l’espace rural, production, transformation des produits, dimension sanitaire de l’alimentation.
  • Le bac STAV propose un ensemble d’enseignements communs similaires aux autres séries de bac techno, avec 2 enseignements spécifiques : les technologies de l’information et du multimédia et l’éducation socioculturelle.
  • Les élèves suivent des enseignements de spécialité propres à la série.
  • Les matières générales sont les mêmes dans toutes les séries : français (en 1re), enseignement moral et civique, histoire-géographie, mathématiques, langues vivantes, éducation physique et sportive et philosophie (en terminale).
  • Tous les élèves bénéficient d’un accompagnement personnalisé (soutien et approfondissement scolaires) et d’un accompagnement au choix de l’orientation (62 heures annuelles).
  • Un ou deux enseignements optionnels validés en contrôle continu.

Les spécialités

Domaines technologiques pouvant être proposés en 1re et en terminale : aménagement ; production ; agroéquipements ; services ; transformation.

Poursuite d'études et insertion

Le bac STAV permet de poursuivre des études dans les domaines de l’agriculture, de l’agroalimentaire, du service en milieu rural…

BTSA, BTS et DUT. De nombreuses spécialités de BTSA sont proposées : agronomie ; aménagements paysagers ; analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole ; aquaculture ; génie des équipements agricoles; gestion et maîtrise de l’eau… D'autres BTS et DUT sont aussi possibles, par exemple en biologie. Ces différents diplômes permettent de s’insérer professionnellement ou de continuer des études.

CSA (certificats de spécialisation agricoles). Préparés en quelques mois, souvent en apprentissage, ils forment à la conduite d’un élevage, d’une exploitation agricole, d’un aménagement paysager, etc.

Les écoles spécialisées et les écoles d’ingénieurs. Quelques bacheliers STAV optent pour une école spécialisée (par exemple en tourisme rural). D’autres postulent dans les écoles d’ingénieurs en agriculture ou en agronomie qui recrutent ces profils. Il faut prévoir une solide sélection à l’entrée et s’engager pour 5 ans d’études.

Les classes préparatoires. Les classes prépa TB (technologie et biologie) accueillent des bacheliers STAV pour les préparer à l’entrée dans certaines écoles d’ingénieurs et écoles vétérinaires.

L’université. Une année de mise à niveau peut être envisagée avant l’entrée en 1re année de licence. Il est aussi possible de préparer une licence professionnelle ou une licence après un bac + 2.

Perspectives professionnelles

Les débouchés varient en fonction de la filière d’études choisie : exploitant agricole, contrôleur laitier, conseiller en chambre d’agriculture, technicien ou concepteur paysagiste, technicien ou ingénieur forestier, etc.

Dans l’agroalimentaire, des postes de chef de fabrication, de contrôleur qualité et de commercial sont à prendre.

Dans l’environnement, c'est le traitement de l’eau et des déchets qui offre le plus de débouchés.

Autres métiers : technicien d'aménagements paysagers, chargé de gestion des espaces verts ou de développement local.

Vient de paraître