Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Les bacs technologiques

Le bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion)

Publication : 3 juin 2019
Forts de leurs connaissances en management, sciences de la gestion, mais aussi économie et droit, les bacheliers STMG peuvent envisager des poursuites d’études diversifiées.

STMG

Pour qui ?

Les élèves intéressés par la réalité du fonctionnement des organisations, les relations au travail, les nouveaux usages du numérique, le marketing, la recherche et la mesure de la performance, l’analyse des décisions et l’impact des stratégies d’entreprise.

Au programme

Spécificités de la série

  • Ce bac aborde les grandes questions de la gestion des organisations, par exemple : le rôle du facteur humain, les différentes approches de la valeur, l’information et la communication, etc.
  • À noter : l'importance de l'enseignement général, pour la maîtrise de l'expression écrite et orale, en français et en langues vivantes étrangères, les apports culturels de l'histoire-géographie et l'appui d'un enseignement adapté de mathématiques.
  • Les élèves suivent des enseignements de spécialité propres à la série : trois en 1re et deux en terminale.
  • Les matières générales sont les mêmes dans toutes les séries : français (en 1re), enseignement moral et civique, histoire-géographie, mathématiques, langues vivantes, éducation physique et sportive et philosophie (en terminale).
  • Les élèves bénéficient d’un accompagnement personnalisé en fonction de leurs besoins et d’un accompagnement à l’orientation qui pourra représenter jusqu'à 54 heures annuelles.
  • Un ou deux enseignements optionnels validés en contrôle continu.
  • Une heure hebdomadaire d’enseignement technologique dispensée dans la langue vivante A.

Les spécialités

Poursuite d'études et insertion

De nombreux bacheliers STMG se tournent vers un BTS ou un DUT en lien avec les spécialités de terminale. Par exemple, après l’enseignement spécifique mercatique, le DUT techniques de commercialisation ou le BTS professions immobilières ; après gestion et finance, le BTS comptabilité et gestion, le BTS banque et le BTS assurance ; après systèmes d’information de gestion, le BTS services informatiques aux organisations option A ou option B ; après ressources humaines et communication, le BTS support à l’action managériale.

Un tiers des bacheliers STMG s’inscrit à l’université en licence droit, AES (administration économique et sociale) ou économie-gestion, par exemple. Attention : l’université nécessite un bon niveau dans les matières générales, de l'autonomie et de bonnes capacités à l'écrit.

Les élèves ayant un bon dossier scolaire peuvent entrer en classe prépa économique et commerciale. L’ option ECT (technologique) leur est réservée, quelle que soit la spécialité suivie en terminale. Elle prépare en 2 ans aux concours d’entrée des écoles supérieures de commerce (3 ans d’études supplémentaires).

Après le bac, il est possible d’entrer directement dans certaines écoles de commerce, de tourisme ou d’hôtellerie, ou encore de préparer un DE (diplôme d’État) dans une école paramédicale ou sociale. Compter 3 à 5 ans d’études.

Perspectives professionnelles

Ces poursuites d’études préparent aux métiers de la finance, du contrôle de gestion, des systèmes d’information, des ressources humaines, du marketing et de la communication.

À bac + 2 : assistant de direction, assistant de gestion en PME-PMI, responsable d’unité commerciale, chargé de clientèle banque, développeur d’applications ou technicien réseau.

À bac + 5 : contrôleur de gestion, chef de produit marketing, analyste financier ou administrateur réseau. Concours de la fonction publique : contrôleur des finances publiques, des douanes ou du travail ; secrétaire administratif ; rédacteur territorial, etc.

Vient de paraître