Sommaire du dossier

Le diplôme national du brevet : consultez notre dossier

Le brevet : comment s'y préparer ?

publication : 14 juin 2017
La classe de 3e se termine par votre premier examen : le brevet. Voici quelques conseils pour bien vous préparer.

Préparer le DNB

→ Règle numéro 1 : réviser tout au long de l'année

"Pour bien réviser, il faut apprendre ses cours dès le début de l'année. Une fois rentré chez vous, vous relisez et, le week-end suivant, vous prévoyez du temps pour faire une petite fiche et vous la mémorisez. Une fiche, ce n'est pas le cours dans son intégralité, mais l'essentiel", explique Patricia B, professeure d'histoire-géographie-enseignement moral et civique à Paris.

→ Organiser ses révisions

Il faut s'y prendre plusieurs semaines à l'avance en comptant le nombre de leçons dans chacune des matières et en établissant un planning précis des révisions. Plus les efforts seront répartis dans le temps, plus le candidat sera serein à l'approche de l'examen. Idéalement, des sessions de brevet blanc devraient être programmées chaque trimestre.

→ Trouver une méthode de travail

Certains élèves ont une mémoire visuelle tandis que d'autres ont une mémoire auditive. Il est donc nécessaire d'adapter la méthode de travail au type de mémoire : "Plus que les fiches, ce qui m'a aidé, c'est de souligner en couleurs les données importantes, puis de les relire encore et encore, en y consacrant 2-3 minutes par page, jusqu'à ce que je les sache par cœur", se rappelle Louison actuellement en seconde à Rennes. Autre possibilité, réviser à voix haute.

→ S'entraîner en situation d'examen

Réviser c'est bien, s'exercer c'est mieux ! La solution la plus simple consiste à demander à un camarade de jouer le rôle de l'examinateur (par exemple pour simuler l'oral). À l'écrit, il est possible de s'exercer sur des sujets proposés lors des précédentes sessions du brevet. Des corrections sont généralement disponibles sur des sites internet spécialisés... Bref, il faut se mettre en situation !

→ S'aménager des pauses

Il n'y a pas que le travail dans la vie ! Pour être en forme, il faut aussi se détendre : prendre l'air, faire un peu d'exercice, aller au ciné... "Les derniers temps, j'étais en mode révision intensive, raconte Clara, élève de seconde à Amiens. Mais j'ai continué la danse et la musique. Par contre, j'ai mis le holà sur les sorties du week-end."

→ À fond la forme

Le sommeil est la clé de la réussite : dormir 8 à 9 heures par nuit, en se couchant de bonne heure, aide à bien mémoriser. Il faut également privilégier une alimentation équilibrée, en oubliant les régimes ou les aliments difficiles à digérer (frites...). "Un examen, c'est comme une compétition sportive, explique Louison, lycéenne. La veille, mes parents m'ont préparé des protéines et des féculents. Et j'ai tenu sans coup de pompe !"

→ Chasser le trac

Quelques mesures de bon sens permettent d'éviter le stress lors du jour J : quelques jours auparavant repérage du trajet vers le centre d'examen, se garder une marge de 30 à 40 minutes pour pallier les imprévus (penser aux grèves...). Préparer à l'avance ses papiers (convocation et carte d'identité) ainsi que son matériel (trousse, règle, piles de la calculatrice...). Prévoir aussi une montre, une bouteille d'eau et une collation (barre de céréales...).

→ Prendre son temps

Le jour J, il ne faut pas se précipiter mais prendre le temps de lire attentivement l'énoncé de l'épreuve avant de répondre aux questions. S'assurer notamment d'avoir bien compris la consigne et ne pas hésiter à la relire deux ou trois fois. Ne jamais rédiger au propre immédiatement : jeter toutes ses idées en vrac sur un brouillon puis les structurer. Attention à l'orthographe et la grammaire (et pas uniquement pendant l'épreuve de français !). Enfin, prendre 15 minutes pour se relire.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels