Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
  • Accueil
  • Choisir mes études
  • Ma 1re année en...
Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami
Ma 1re année
BTS Europlastics et composites

BTS Europlastics 2019

BTS Europlastics et composites
Europlastics et composites

BTS_europlastics_ composites_02bandeau

Jimmy a choisi de préparer un BTS Plasturgie, qui forme des spécialistes des processus de fabrication de pièces plastiques. Un diplôme original, qui offre de bons débouchés, dans un secteur qui recrute. Voilà comment le jeune homme qualifie ce BTS, qu'il prépare aux lycées publics de Chauny, site Gambetta. Il revient pour nous sur sa 1re année de formation.

Pourquoi avoir choisi ce BTS ?

"Je l'ai découvert en terminale, grâce à mes professeurs. On utilise beaucoup d'objets en plastique mais on ne sait pas comment ils sont fabriqués. J'ai trouvé cette formation originale et très intéressante. Savoir qu'il y a des débouchés dans ce secteur et à ce niveau d'études, a aussi beaucoup compté dans mon choix d'orientation".

À quoi ressemble une semaine de cours ?

"En BTS, il y a environ 30 heures de cours par semaine, dont 20 heures de sciences et technologies industrielles. Le matin est plutôt réservé aux matières générales. L'après-midi, nous sommes à l'atelier, sur les machines pour apprendre à produire les pièces et changer les moules. Nous étudions aussi la conception des pièces avec des logiciels spécialisés. Nous travaillons sur de vrais projets industriels".

Un exemple de projet ?

"Le "finger kit", un doigt robotisé à monter et démonter, utilisé en cours de technologie dans les collèges. Nous avons dû concevoir le moule d'un socle de rangement pour que chaque élément du kit soit placé au bon endroit, avec une contrainte à respecter : le couvercle du socle devait être transparent. Nous avons travaillé en binôme et chaque groupe a présenté son projet au "client". Nous avons fabriqué le moule pour réaliser la pièce en thermoformage".

Qu'est-ce qui vous plaît le plus ?

"C'est le côté production qui m'intéresse le plus. Je suis toujours étonné de découvrir tout ce que l'on peut produire avec une machine. Les titulaires de bacs technos ou généraux sont un peu déstabilisés, au début, en atelier, mais les professeurs nous aident et une fois qu'on a compris le système, c'est assez simple. L'an prochain, j'ai choisi de préparer l'option Pilotage et optimisation de la production".

Avez-vous rencontré des difficultés ?

Titulaire d'un bac STL, Jimmy n'a pas rencontré de difficultés particulières dans les matières générales. "En BTS, les étudiants sont issus de bacs différents. Les professeurs reprennent les bases pour mettre tout le monde au même niveau. Les enseignements généraux : physique-chimie, mathématiques, anglais… sont appliqués à la plasturgie. Par exemple, en chimie, nous étudions les molécules qui composent les différentes matières plastiques. J'ai plus de difficultés avec la partie conception de pièces qui demande une très bonne vision dans l'espace".

Et le stage ?

Jimmy n'a pas eu à chercher d'entreprise d'accueil. Une usine d'embouteillement d'eau, qui cherchait un étudiant en plasturgie avec un profil de chimiste, a contacté directement le lycée. "Au service qualité, j'ai été amené à manipuler plusieurs machines pour mesurer différents paramètres : taux de cristallisation, température de fusion, viscosité du plastique utilisé". Le stage s'est si bien déroulé, que Jimmy a été embauché en CDD pendant le mois d'Août.

Quel est le rythme de travail ?

"En première année, il n'y a pas beaucoup de travail personnel à fournir, si l'on est attentif en classe. J'ai du temps libre pour mes compétitions de tir à l'arc ! En 2e année, je pense que le rythme va s'accélérer. Nous devrons réaliser un projet industriel en groupe, proposé par une entreprise et présenté aux épreuves du BTS".

Et après le BTS ?

Je rentre dans la vie active !

À lire aussi

Info plus

Haut de page

Mon orientation en ligne