Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Ma 1re année en...

Ma 1re année en école d'ingénieurs en génie urbain

publication : 18 avril 2016
Après 2 ans de classes prépa à Nice, Nathan a décroché sa place dans une école d’ingénieurs spécialisée dans le génie urbain, un centre d’intérêt de longue date. Il nous raconte ses premiers pas à l’EIVP (École des ingénieurs de la Ville de Paris).

Pourquoi avoir choisi une école d’ingénieurs ?

Petit, Nathan dessinait souvent des objets en 3 dimensions. C’est au collège qu’il commence à s’intéresser aux problématiques de la ville. Il effectue donc son stage de 3e dans un cabinet d’architecture. "Comme j’ai toujours aimé les matières scientifiques, j’ai décidé de me diriger plutôt vers l’ingénierie de la construction que l’architecture, centrée sur le dessin et l’imagination." Après son bac S, cap sur une classe prépa PCSI (physique, chimie, sciences de l’ingénieur) puis PC (physique, chimie). Objectif atteint : au bout des 2 ans, Nathan passe les concours et décroche sa place à l’EIVP, qui forme des ingénieurs en génie urbain.

Qu’est-ce qui change par rapport à la prépa ?

Pour mettre à niveau les élèves venant de filières différentes, les mathématiques, l’informatique et la physique étudiées en prépa restent au programme de la 1re année d’école. Mais les futurs ingénieurs découvrent aussi les matières liées au génie urbain : thermique, acoustique, mécanique des milieux continus, sociétés et formes urbaines, développement durable… Ainsi que l’économie, le management et le fonctionnement d’une entreprise. "J’apprécie beaucoup ces nouvelles matières car elles sont plus ancrées dans la réalité. On a notamment la chance d’avoir des projets dès le 1er semestre, sur des sujets réels. Avec mon groupe, on a travaillé sur la récupération et la valorisation de résidus de malte après le brassage de la bière à Paris." Pour cela, les élèves sont en relations avec des acteurs réels : bureaux d’études, entreprises du secteur, Ville de Paris… "Cela nous prépare vraiment à notre futur métier !" s’enthousiasme Nathan.

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Au 1er semestre, Nathan a bien réussi dans les matières liées au génie urbain. Les sciences plus théoriques lui ont posé quelques difficultés. Notamment les probabilités et les statistiques : "Je suis moins attiré par ces matières, plus adaptées aux matheux purs et durs." Autre difficulté : concilier révisions et engagement associatif : "Ce n’est pas toujours facile ! Pendant la semaine de campagne du BDE (bureau des élèves) que je menais, j’ai dû passer 3 partiels. Mais cela valait le coup de m’investir dans cette campagne car j’ai été élu président du BDE. Une expérience très formatrice en termes d’organisation, de relationnel, de management…"

À quel rythme de travail a-t-il fallu s’adapter ?

"Le rythme est beaucoup plus cool qu’en prépa", constate Nathan. 6 heures de cours par jour environ, sauf le jeudi libéré l’après-midi pour les activités extrascolaires, contre 8 heures en prépa. Côté travail personnel aussi, la donne change : "En prépa, on travaille tous les soirs, on ne fait que ça. En école, on a plus le temps d’emmagasiner les connaissances et les travaux sont plus variés." Cela laisse de la disponibilité pour la vie associative et le sport : "En plus de présider le BDE, je me suis inscrit dans un club de triathlon, je fais partie de l’équipe de foot universitaire et je profite de la vie parisienne."

Et après ?

Nathan veut travailler dans l’aménagement de la ville, mais sans idée précise du secteur. Ce qui l’a motivé à choisir l’EIVP, c’est justement que le cursus lui permet de balayer les différentes thématiques du génie urbain sans se spécialiser : aménagement de la ville, traitement des déchets, construction... Il compte sur les stages et les séjours à l’étranger pour affiner son projet. "Entre la 1re et la 2e année, je vais essayer d’effectuer mon stage de 8 semaines dans un grand groupe de transports car ce créneau m’intéresse. Si je ne m’y plais pas, je profiterai de mes prochains stages pour tester d’autres secteurs : bureau d’études, bâtiment et travaux publics…" Grâce aux partenariats et doubles diplômes avec d’autres écoles (École des Ponts, ENTPE, ESTP…), il pourra alors approfondir une thématique particulière de génie urbain.

 

 

Fiche d’identité

Durée : 3 ans après une prépa scientifique, une L3 ou une ATS.

Sélection : sur concours pour les étudiants de prépas (sauf PT) ; admission sur dossier et entretien après une licence, une prépa PT ou ATS.

Profil des admis : étudiants des prépas MP, PC, PSI, PT, TSI ou ATS, ou étudiants issus de licence à dominante génie civil, mathématiques, mécanique, physique.

Emploi du temps : autour de 30 heures de cours par semaine, auxquels s’ajoutent du travail à la maison et des projets, de plus en plus nombreux au fil de la scolarité.

Matières : informatique et sciences fondamentales (statistiques, DAO-CAO…), socle métier (mécanique des solides, environnement et développement durable, énergie-climat, aménagement public…), construction (matériaux, architecture, réglementations, résistance des matériaux…), économie, management, communication et langues.

Vie de classe : 120 étudiants par promotion, TD et TP en petits groupes. Nombreux projets de groupes.

Vie associative : riche ; l’EIVP compte une quarantaine d’associations culturelles, ludiques et sportives.

Validation : contrôle continu et examen écrit ; obtention du niveau B2 en anglais, stage ou semestre à l’étranger ; stages.

Diplôme : diplôme d’ingénieur (bac + 5 ans).

Statut : public, comme deux tiers des écoles d’ingénieurs.

Coût de la scolarité : 1850 € par an (en 2015-2016). 10 élèves sont recrutés sous le statut d’élève fonctionnaire et rémunérés pendant leurs études.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • études
  • Après le bac, collection Dossiers
    Après le bac
    Après le bac
    collection Dossiers
    parution en décembre 2016
    Toutes les filières de formation : BTS, DUT, licences, prépas, écoles. Des formations répertoriées par domaines
    Ecoles d'ingénieurs, collection Dossiers
    Ecoles d'ingénieurs
    Ecoles d'ingénieurs
    collection Dossiers
    parution en novembre 2016
    Pour bien choisir son école : concours, écoles, études, débouchés
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr