Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

La création d'entreprise : les réponses de nos 2 experts

publication : 2 novembre 2015
La création d'entreprise demande du temps et de la préparation. Définir son projet, choisir un statut juridique, accomplir les formalités nécessaires... De l'idée à la création d'entreprise, de nombreuses étapes sont nécessaires. Forts de leurs expériences, deux experts vous ont offert leurs conseils pour vous aider à mieux comprendre pour bien choisir.

La création d'entreprise : posez vos questions à nos experts (visuel article)

Durant 3 semaines, vous avez eu la possibilité de poser toutes vos questions sur la création d'entreprise à nos 2 experts : Renaud Attal (Co-Fondateur d'entreprises & CEO) et Sylvie Alaux (accompagnement stratégique et opérationnel des dirigeants de TPE). Ils vous ont apporté une réponse personnalisé. Consultez ci-dessous votre question/réponse.

 

Syl : Bonjour, quelles sont les aides financières  à la création d'entreprise ?

Des aides existent au profit des créateurs d’entreprise inscrits à Pôle Emploi (aide financière ou prêt à taux zéro). D’autres mesures (prêt d’honneur) peuvent aussi aider le créateur ou repreneur d’entreprise (Initiative France
, Réseau Entreprendre,  ADIE
, France Active).

Dans tous les cas, il faut consulter les collectivités territoriales (région, département) dont on dépend et l’ensemble des associations venant en aide aux créateurs d’entreprise.

 

Franck : quels sont les statuts possibles pour une entreprise ?

Il est possible de créer une société (personne morale) avec des formes variées (SARL, SA, SAS …) ou d’être en entreprise individuelle (artisanale, commerciale ou libérale). Le choix dépend de nombreux critères : rester seul ou non, importance des risques, capital, protection sociale du dirigeant…

Une étude préalable permet de retenir la forme juridique la plus appropriée au type de projet et aux souhaits du dirigeant.

 

Jérome : J'ai entendu parler du statut étudiant / entrepreneur, c'est quoi ?

C’est le dispositif Pépite (Pôle étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat). Il peut vous fournir des informations sur les étapes d'un projet de création d'entreprise ou tout autre projet entrepreneurial (reprise d'entreprise, création d'activité sous forme associative, etc.). Vous pourrez présenter un dossier de demande de candidature pour le statut national d'étudiant-entrepreneur (téléchargeable sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur).

Avantages du statut : il permet de bénéficier de prestations dans le cadre du Pépite :

  • L'accès à des espaces de coworking
  • Une meilleure visibilité et crédibilité auprès des milieux sociaux économiques, notamment  auprès des banquiers, fournisseurs et clients.
  • Des éléments dérogatoires comme le droit à la césure.
  • Un accompagnement individualisé par 2 tuteurs : un enseignant et un praticien du réseau Pépite (entrepreneur, chargé de mission de structures d'accompagnement ou de financement, notamment dans le cadre du diplôme d'établissement étudiant-entrepreneur).

 

Thom : comment fait-on une étude de marché avant de créer une entreprise ?

  • Il s'agit tout d'abord de clairement identifier votre marché : marché des entreprises, des particuliers, des loisirs, des biens de grande consommation ? marché en développement, en stagnation, en déclin ? que représente-t-il en volume de vente et en chiffre d'affaires ? Qui sont les acheteurs et les consommateurs ? Quels sont leurs besoins ? Comment achètent-ils ? Où vivent-ils ? Comment se comportent-ils ?
  • Qui sont les concurrents ? Combien sont-ils ? Où sont-ils ? Que proposent-ils ? A quels prix ?
  • Quel est l'environnement de mon marché ? Il s'agit ici d'identifier :

- les processus d'innovation et les évolutions technologiques de votre marché,

- son cadre réglementaire et législatif (autorisations requises, diplôme à posséder,...),

- son environnement social, économique, politique et écologique.

  • Quelles sont les contraintes de mon marché et les clefs de succès ? Quelles sont les opportunités et les menaces éventuelles ? Que faut-il maîtriser, détenir, acquérir pour réussir sur votre marché ?
  • Y-a-t-il, oui ou non, une opportunité pour que mon projet réussisse ? Votre projet a-t-il sa place sur le marché ? Va-t-il apporter un "plus" par rapport à la concurrence ? Va-t-il répondre à un besoin non encore couvert par la concurrence ?

 

Mathis : Est-ce que cela coûte de l'argent de créer son entreprise ?

Oui car il y a nécessairement des achats et/ou investissements à faire pour lancer son activité sans oublier le coût des formalités de création si vous vous faites bien aider pour ne pas commettre d’erreurs difficilement rattrapables.

 

Adriana du 77 : Il vaut mieux se lancer tout seul ou en étant plusieurs ?

Tout dépend du projet lui-même : des compétences complémentaires sont-elles nécessaires, faut-il  de capitaux importants pour  lancer le projet ?

 

Max : Quelles questions doit-on se poser avant de se lancer ?

Elles sont très nombreuses et toutes aussi importantes les unes que les autres. Parmi elles, nous pouvons trouver : être seul ou non dans l’aventure, besoin de capitaux, quel sera mon marché, état de la concurrence, comment vais-je vendre mes produits ou services, à quel prix, quelles seront mes charges….

 

Dom : Bonjour à  vous, quelles sont les compétences requises pour la création d'une entreprise ?

Pour créer seul son entreprise, en dehors de l’idée elle-même, il faut être capable de s’y retrouver dans toutes les formalités juridiques et d’établir un business plan, indispensable pour convaincre le banquier que le projet est viable. A défaut de ces compétences, il est impératif de se faire aider. Il faut parfois mieux dépenser au démarrage pour éviter de grosses erreurs qui peuvent coûter bien plus cher après…

 

Pseudo75 : Doit-on ouvrir un compte bancaire professionnel en entreprise individuelle ?

Non, à la différence des sociétés, il n’est pas obligatoire d’ouvrir un compte professionnel pour une entreprise individuelle. Elle peut fonctionner en utilisant un compte bancaire de particulier ; ce qui leur permet de ne pas payer de frais ou d'abonnement.

Cependant l’ouverture d’un compte bancaire pour l’entreprise individuelle différent du compte courant personnel est vivement conseillée. Car le fait de mêler les dépenses strictement personnelles de l’entrepreneur, aux dépenses de l’entreprise, peut créer une confusion en cas de contrôle fiscal.

 

Djib : Peut-on être Entrepreneur et Salarié en même temps ?

Le cumul est possible dès l'instant où le salarié respecte son obligation de loyauté envers son employeur. Sa nouvelle activité ne doit donc pas être susceptible de concurrencer ce dernier. Aucune limitation dans la durée du travail ne s'applique dans ce cadre. Si le contrat de travail du salarié comporte une clause d'exclusivité, celle-ci ne lui sera pas opposable pendant une durée d'un an (ou 2 dans certains cas).

 

Question entreprise : Qui dois-je rencontrer avant de me lancer ?

Des associations accompagnent les futurs entrepreneurs, Pôle Emploi si vous êtes au chômage. Je vous invite à consulter le site de l’APCE (Agence Pour la Création d’Entreprise) : www.apce.com

 

Isa : Quel type d'entreprise vous aimeriez créer prochainement ?

J’ai personnellement créé mon entreprise, il y a plusieurs années et mon métier est d’accompagner quotidiennement les créateurs ou repreneurs d’entreprises. J’aimerais pouvoir continuer longtemps à accompagner tous ceux qui ont envie et le courage d’entreprendre.

 

Carole : Les démarches administratives sont-elles lourdes ?

En France, les démarches administratives de création d’entreprise sont réputées lourdes et compliquées ; des mesures récentes les ont considérablement simplifiées, en termes de formalités. Il est possible, désormais, de créer une entreprise sans se déplacer avec des formalités en ligne auprès des greffes des tribunaux de commerce.

Pour autant le vocabulaire n’est pas toujours facile à comprendre et il faut préparer de nombreux documents (pour le greffe et pour la banque) ; il est donc très difficile de faire tout cela sans être accompagné.

 

Sophie : Comment trouver une bonne idée de création d'entreprise ?

Il n’y a pas de méthode connue pour trouver la bonne idée ; certains cherchent longtemps quand d’autres ont, dans des circonstances inattendues, une idée. Je ne peux vous donner une réponse miracle !

 

Cyril : Bonjour, Comment gère-t-on le financement de son entreprise ? Banque ? Angel investor ? Incubateur ? Accélérateur ? Quelle sont généralement les conditions des financements de ces acteurs ? Enfin, que ce passe-t-il si l'entreprise fait faillite ?

Tous les intervenants que vous citez peuvent contribuer au financement de l’entreprise à des stades différents de son développement (création, croissance, innovation…) et sous des formes variées :

  • Prêt, remboursable selon un calendrier d’amortissement
  • en capital : associés en attente d’une rémunération sur leur apport (dividendes) et/ou  de la valorisation de celui-ci (plus-value à la revente)

 

Julie : Bonjour, j'ai un projet de création d'entreprise. Y a-t-il des recours en cas d'échec ? Merci.

J’aurais aimé que vous précisiez votre question ; s’agit-il de recours de créanciers (fournisseurs-salariés…) non payés ? la réponse dépend de la forme juridique sous laquelle vous développez votre affaire ou si l’échec est du à une grosse faute de gestion de votre part. Dans certains cas, les créanciers peuvent, alors, se faire payer sur vos biens personnels quand les biens professionnels ne suffisent pas à les rembourser.

 

Catherine : J'ai entendu parler de "chasseurs de tendance" qu'est-ce que c'est ?

Il s’agit de personnes qui ont pour activité de « flairer » les modes et donc d’anticiper les futures tendances commerciales.

 

Dominique : Bonjour, j'ai pour idée de reprendre un commerce en restauration (ou de le créer). Ou trouver des investisseurs ?

La famille, les amis ("love money") sont, avant tout, ceux qui vous connaissent le mieux quand vous démarrez de zéro. Ensuite, vous pouvez rechercher des "clubs" d’investisseurs que vous devrez convaincre de la pertinence et du sérieux de votre projet. Regardez aussi du côté des business-angels.

 

Florence : Quelle est la partie ou le moment le plus difficile dans  la création d'entreprise ?

La plus difficile est souvent celle des choix et démarches administratifs et juridiques car ce n’est plus la passion du créateur qui s’exprime…

 

Rémy : Si vous aviez  à  choisir une carrière ou un chemin totalement différent, quel serait-il ?

Les deux ne s’opposent pas, selon moi. Ce sont souvent les circonstances de la vie (professionnelle, notamment) qui poussent vers un choix plus qu’un autre ; chacun a une conception personnelle de son épanouissement au travail.

 

Isabelle : Bonjour, pouvez-vous m'en dire plus sur le régime d'auto-entrepreneur ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Merci

Il s’agit désormais du régime de la micro-entreprise. Les principaux avantages résident dans la relative simplicité de création, d’un fonctionnement très basique, des charges qui ne sont calculées que sur le chiffre d’affaires (pour simplifier : pas d’activité, pas de charges). Les principaux inconvénients sont : une couverture sociale dégradée, une faible crédibilité des clients dans certains domaines d’activité et un risque de requalification en contrat de travail dans les cas de « mono-client ».

 

 

Sylvie Alaux, consultante TPE

Son CV express

+ de 20 ans d'expérience

→ Directrice Administrative et Financière d'une PME
→ Formatrice Economie, Droit, Gestion
→ Analyste Risques Entreprise en Banque

Formation supérieure

→ Licence en Droit et Sciences Economiques
→ Diplôme de Sciences Po Paris, section Economique et Financière
→ Diplôme du CESB (Centre d'études Supérieures de Banque)

 

Vous accompagner à tous stades de votre développement, dans vos moments de doute,  dans vos choix stratégiques, dans vos démarches  pour optimiser votre savoir-faire, tel est le crédo d’ASSET TPE, Tout Pour l'Entreprise. 

Défendre les TPE/PME, c’est porter des projets d’avenir, consolider de véritables maillons de la vie locale, soutenir les foyers d’innovations, et assurer l’emploi de proximité. En un mot c’est défendre l’économie réelle et la première entreprise en France…

Vous faire partager plus de 20 Ans d’expérience dans les métiers de la Gestion, l’Administration et les Finances dans les milieux aussi divers que la banque d’affaire, des centres de profit et des associations est mon ambition.

 

Renaud Attal, Co-Fondateur & CEO

Son CV express

Mon parcours :

→ Bac et BTS Electronique
→ Ecole d'ingénieur informatique et télécom
→ Master à l'ESCP

 

Co-fondateur et DG de Co-Recyclage (Collaborative-Recycle.comCo-Recyclage.com)
Entreprise à vocation environnementale et sociale, qui donne une seconde vie aux matériels destinés à la poubelle (mobilier de bureaux et scolaire, matériels d'expositions, de salons et du BTP, …) et accompagne le recyclage matière des déchets. Co-Recyclage redistribue gratuitement ces matériels à un réseau de récepteurs (associations, structures ESS, collectifs d'artistes, startups, ...).

– Co-fondateur et Président de RCube.org (RCube.org)
Fédération des structure de la réduction, du réemploi et de la réutilisation (comprenant les métiers de la réparation et le marché de l'occasion), qui travaille au développement du secteur et des structures qui le composent, tout en favorisant les collaborations et la mutualisation entre les structures. Création et lancement du Label Mobile Certifié Reconditionné, le 1er référentiel européen et label qualité du marché de l'occasion, créé pour engager les structures du secteur et assurer aux consommateurs des produits de qualité et incluant systématiquement une garantie et un service client réactif.

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr