Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

"Demain je serai interprète LSF (Langue des signes française)"

Publication : 27 novembre 2017
Gulli et l'Onisep s'associent de nouveau pour faire découvrir à 13 jeunes téléspectateurs 13 métiers qui les intéressent ou dont nous rêvions enfant (sage-femme, astronaute, footballeuse, restauratrice d’œuvres d'art …) et leur offrir une vraie rencontre avec un professionnel ! Dans cet épisode, Emma, 12 ans, a trouvé sa vocation : aider les malentendants à pouvoir communiquer. Elle va rencontrer Alexandra Bilisko, interprète langue des signes depuis 2003 notamment pour la télévision.

 

Ce sera moi

→ Revoir l'épisode : "Demain je serai interprête LSF (Langue des signes française)"

 

→ Notre fiche métier : "Interprète en langue des signes"

Le métier consiste à traduire des échanges entre des personnes sourdes qui pratiquent la langue des signes et des personnes entendantes qui parlent en français.

Avoir un bon niveau en langue des signes est une condition nécessaire mais pas suffisante pour devenir interprète. Pour exercer ce métier il faut suivre une formation de cinq années après le bac et parfaire votre expression en LSF et en français (qui sont les deux langues de travail).  

La LSF contient en effet une grammaire mais aussi une syntaxe. Il faut savoir qu'elle n'est pas universelle et qu'il existe donc une langue des signes pour chaque pays; on recense même plusieurs patois.

Il est possible de se former à la LSF au sein de la mention sciences du langage, en vue de devenir traducteur ou interprète. Ce parcours permet également d'enseigner la LSF notamment via le CAPES (quelques postes au concours en LSF).

 

→ Visionner les vidéos Onisep.tv

 

  • Vidéo 1 : Interprète en langue des signes

La langue sourde (langue des signes française) est une langue vivante, possédant sa grammaire, sa syntaxe et ses influences culturelles. C'est une langue visuelle utilisée par les personnes sourdes pour communiquer. Les professionnels en contact avec des déficients auditifs la pratiquent, mais aussi des accompagnateurs touristiques, des enseignants et de nombreux travailleurs sociaux.

  • Vidéo 2 : En quoi consiste la licence LSF ?

Stéphanie Gobet-Jacob, responsable de la licence Langues des Signes Françaises à l'Université de Poitiers, répond aux questions de lycéens sur les formations de la filière Lettres-Langues-Philosophie dans l'enseignement supérieur.

  • Vidéo 3 : Quels sont les débouchés de la LSF ?

Stéphanie Gobet-Jacob, responsable de la licence Langues des Signes Françaises à l'Université de Poitiers, répond aux questions de lycéens sur les formations de la filière Lettres-Langues-Philosophie dans l'enseignement supérieur.

  • Vidéo 4 : Est-ce qu'après une licence LSF on peut devenir professeur interprète en école primaire ?

Stéphanie Gobet-Jacob, responsable de la licence Langues des Signes Françaises à l'Université de Poitiers, répond aux questions de lycéens sur les formations de la filière Lettres-Langues-Philosophie dans l'enseignement supérieur.

  • Vidéo 5 : Licence Sciences du langage - parcours d'étudiantes en Langue des signes

Deux étudiantes en L3 parcours Langue des Signes Française nous livrent leur parcours. UFR de lettres et sciences humaines. Université de Rouen

 

 

→ Retour au sommaire

 

 

 

Imprimer

Les publications de l'Onisep

Les métiers des langues et de l'international , collection Parcours
Les métiers des langues et de l'international
Handicap auditif, collection Annuaire handicap
Handicap auditif
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels