Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Kevin, 18 ans : son 1er stage de journaliste

Publication : 5 février 2015
Kevin, 18 ans, rêve de devenir journaliste spécialisé en politique et à la radio. Déficient visuel, il a fait de ce média une priorité et une passion qu'il entretient au quotidien en marge de ses études de terminale ES en internat à l'INJA (Institut national des jeunes aveugles) à Paris. Il va rencontrer deux professionnels, journalistes à la Maison de la Radio. Retour en vidéo sur cette 1e expérience professionnelle.

Kevin, 18ans : son 1er stage de journaliste

→ Son profil

Kevin, 18 ans, habite dans un petit village à côté de Blois. Il a une sœur, un père technicien dans la fabrication de parfums et sa mère est assistante d'éducation. Kevin est atteint d'un handicap visuel. Il a perdu la vue à l'âge de 6 ans. Il perçoit juste des taches de lumière. Du lundi au vendredi, il est en internat à l'INJA (institut national des jeunes aveugles) dans le 7e arrondissement de Paris. Il est en classe de Terminale ES. A la différence de ses autres camarades qui ont tous choisi les spécificités du bac S ou L, Kevin a lui opté pour le volet économique. Avec une idée en tête : devenir journaliste politique.

Kevin adore l'internat : "C'est une ambiance assez familiale parce qu’on se connaît tous depuis trois ans. On va rigoler ensemble, on va se faire des coups en douce. On va mettre des seaux d’eau, on va inonder les chambres." Par ailleurs, Kevin pratique des activités physiques comme l'athlétisme (course, vitesse, endurance). L'école est équipée d'une cour adaptée et un partenaire est à ses côtés pour l'aider.

→ Ses goûts

Kevin est un jeune homme qui se dit dynamique mais "qui peut confondre vitesse et précipitation". Il aime que ça percute. Pour lui, il faut avancer, ne pas pleurer sur son sort. Au risque d'être "un peu trop direct parfois" reconnaît-il. Kevin s'est très vite intéressé à la politique, dès l'âge de 8 ans. La politique est ensuite devenue une passion, avec ses rendez-vous quotidien : "On a l’habitude avec mes camarades de l’internat d’écouter en replay l’interview mythique de Jean-Jacques Bourdin qui est retransmis sur BFM et RMC. On se pose dans une chambre, on l’écoute et ensuite on débat." Sa meilleure amie, Emilie, confirme cet attrait : "Je trouve qu'il s'exprime très bien, comme un politicien."

Kevin s'est inscrit à Sciences Po pour l'année prochaine. Car il a soif d'apprendre. Monsieur Latournald, son conseiller principal d'éducation (CPE), l'atteste : "Il fait partie des rares élèves qui font du travail un passe-temps mobilisateur. Et par ailleurs, il ne fait pas chambre à part avec l'intelligence". Comme tout bon futur journaliste, il lit toute la presse, Le Monde, Libé, écoute les radios d'infos et toujours… les émissions politiques.

→ Ses idées de métiers

Son CPE a beau voir en lui un futur avocat plutôt qu'un journaliste, Kevin n'en démord pas. "Je rencontrerai forcément des difficultés" admet-il. "Après, il faut savoir les surmonter, essayer de trouver des solutions". Ce jeune homme à la fois obsessionnel et ouvert d'esprit s'interroge simplement sur l'accessibilité du métier de journaliste politique compte tenu de sa déficience visuelle. Sa rencontre avec un journaliste de Radio France, atteint du même handicap, suffira-t-elle à le rassurer ?

 

Avant, pendant et après le stage  : parcours de réflexion sur son futur métier (5 vidéos)

 

Épisode 1 : Une 1e idée du métier

Épisode 2 :  Une démarche soutenue par ses proches

Épisode 3 : Le projet d'orientation décrypté par un enseignant

Épisode 4 :   Un stage pour découvrir le métier de ses rêves

Épisode 5 : Bilan de cette expérience professionnelle

 

À lire aussi

Sur le même sujet

Fiche secteur

Haut de page

Vient de paraître