Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Simon, 22 ans, son stage d'officier de quart

Publication : 2 novembre 2015
Peut-on encore vivre de l’aventure ? C'est la principale question que se pose Simon, 22 ans, en 3ème année d’officier de la Marine marchande à Marseille. Lui rêve de devenir officier de quart. Il en a le profil et les qualités. Il va effectuer son stage auprès d'un lieutenant en navigation. Cela l'aidera-t-il à conforter son choix ? Retour en vidéo sur cette 1e expérience.

Simon, 22 ans, son stage d'officier de quart

-> Son profil

Savez-vous ce qu'est un officier de quart ? Celui-ci assure la permanence (un quart de huit heures par jour divisé en deux tranches de quatre heures aux machines ou à la passerelle) du commandement d'un bateau. C'est ce métier qui attire Simon, 22 ans, actuellement en 3e année à l'ENSM (Ecole Nationale Supérieure Maritime) de Marseille. L'école prépare à être officier sur les bateaux de commerce. On en sort officier de quart et on peut monter les échelons jusqu’à commandant ou chef mécanicien. L’éventail des bateaux concernés est large : porte-conteneurs, pétroliers, vraquiers, transport de passagers en ferry ou en croisière, bateaux scientifiques ou océanographiques. Simon a passé toute sa vie à contempler la mer. Il est né au Havre, un des premiers ports d’Europe. Il a grandi à Concarneau, en Bretagne où ses parents et son frère vivent toujours. Son père est instituteur et sa mère est professeure de sport. Se décrivant comme un garçon curieux, motivé, tenace, toujours plein d’idées, Simon reconnaît que le revers de la médaille est que sa passion peut empiéter sur son entourage amical et familial auquel il est très attaché : quand il a un projet, il ne parle que de ça tout le temps !

-> Ses goûts

Il y a de nombreux aspects qui attirent Simon vers ce métier : D’abord le voyage, l’inconnu, partir loin, découvrir de nouvelles contrées. Ensuite, la variété des bateaux et des gens qui travaillent dessus. C’est l’aventure. Maintenant que Simon est en 3e année, il a moins de temps pour lui qu’avant, mais il essaie de continuer l’escalade et le surf, les sports de plein air en général, ainsi que son autre passion : la construction, notamment bricoler les matériaux composites et écologiques. Il construit actuellement avec des amis un bateau pour un concours.

-> Ses idées de métier

Quand il était adolescent, Simon rêvait d’être pilote de ligne. Mais alors qu’il préparait le concours, il a eu la sensation que le métier était "bouché" et il s’est dit qu’il serait sage de tenter un autre concours en même temps : il s’est dirigé vers la marine marchande. Son père l’a beaucoup encouragé à tenter ce deuxième concours, ayant longtemps rêvé lui-même d’être dans la marine s’il n’avait pas été instituteur. Pour autant, Simon a des questions, car l’aventure a toujours deux visages. Par exemple, il a l’impression que le métier est en train de beaucoup changer. Alors à quoi ressemblera le métier demain ? Quelles seront les débouchés de ce métier ?  Comment trouver son premier emploi ? Y a t-il davantage d’opportunité à l’international ? Autant de questions que l'on n'apprend pas à l’école et qu'il va pouvoir poser à un lieutenant en navigation d'une petite compagnie marseillaise de trois navires.

Avant, pendant et après le stage : parcours de réflexion sur son futur métier (5 vidéos)

  

 

 

Épisode 1 : Une 1e idée du métier

Épisode 2 : Une démarche soutenue par ses proches

Épisode 3 : Le projet d'orientation décrypté par un enseignant

Épisode 4 : Un stage pour découvrir le métier de ses rêves

Épisode 5 : Bilan de cette expérience professionnelle

Vient de paraître