Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Quel bac pour devenir architecte ?

Publication : 24 octobre 2016
Le diplôme d’État d’architecte (DEA), ou son équivalent, est indispensable pour exercer. Si les bacheliers S sont majoritaires au sein des écoles d’architecture qui y préparent, ces dernières sont ouvertes à d’autres profils.

Quel bac pour devenir architecte

Bac S : majoritaire sans être indispensable

Pour candidater en école d’architecture, il faut être titulaire du bac, quelle que soit la série. Contrairement aux idées reçues, la formation n’est pas réservée aux bacheliers scientifiques. Pour preuve, la promotion entrée en 2015 compte 14 % de bacheliers ES et 3 % de bacheliers L. Si les bacheliers S sont majoritaires (53 %) sur les bancs des écoles d’architecture, c’est aussi parce qu’ils sont les plus nombreux à candidater. Cependant, le département d’architecture de l’Insa Strasbourg fait exception, puisqu’il recrute après une 1re année de classes préparatoires scientifiques. Et pour suivre un double cursus architecte et ingénieur, il faut absolument posséder un bac S d’un très bon niveau.

Environ 8 % de bacheliers technologiques

Les bacs STI2D et STD2A sont les plus adaptés car ils abordent certaines matières au programme des études d’architecture : mathématiques, physique et enseignements technologiques pour le bac techno STI2D, design et arts appliqués pour le bac STD2A. Les autres spécialités (STL, ST2S, STMG…) sont peu adaptées à cette poursuite d’études.

Près de 3 % de bacheliers professionnels

Il faut avoir obtenu un bac pro dans une spécialité du domaine du bâtiment et des travaux publics pour avoir une chance d’être admis. Par exemple, le bac pro technicien d’études du bâtiment et le bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre

Avoir un profil équilibré

Les matières enseignées en école sont variées : maths, physique, géométrie dans l’espace, informatique, histoire de l’art, histoire de l’architecture, sociologie, anglais… Il faut avoir une bonne culture générale et éviter d’être en grande difficulté dans une matière scientifique ou littéraire.

En admission parallèle

D’autres entrées permettent également de mixer les profils des étudiants. Il est possible de faire une demande d’admission après certains cursus d’études supérieures : principalement le DUT génie civil–construction durable et le BTS design d’espace, éventuellement les licences de génie civil ou de géographie et aménagement. Après sélection, les candidats sont admis en 1re, 2e, voire 3e année, selon leurs acquis. Autre possibilité : demander l’admission en 2e cycle des écoles d’architecture après un master ou un diplôme d’ingénieur d’architecture-génie civil. De plus, les personnes qui ont une expérience professionnelle significative en architecture d’intérieur, urbanisme…, peuvent demander leur admission sur dossier.

 

Bien débuter son cursus grâce au tutorat

Les écoles nationales supérieures d’architecture proposent un dispositif d’aide aux étudiants de 1re ou 2e année qui éprouvent des difficultés. Ce dispositif, appelé tutorat ou monitorat, est assuré par des étudiants de 2e cycle (master). Le soutien concerne généralement les matières scientifiques (géométrie, physique…) et le français (grammaire, expression écrite). Une aide est également prévue pour les étudiants qui éprouvent des difficultés dans la conduite ou la pratique du projet.

À lire aussi

Sur le même sujet

Fiche métier

Fiche secteur

Haut de page

Vient de paraître