Sommaire du dossier

Fiche secteur

Audiovisuel : des emplois intermittents

publication : 19 mai 2016
Cinéma, télévision, radio, vidéo, musique… les métiers de l’image et du son attirent de nombreux jeunes. Pour s’imposer dans l’audiovisuel, il faut avoir du talent, de la volonté, une bonne formation, de la ténacité et accepter la précarité.

secteur audiovisuel

Cinéma, télé, radio… de nombreux intermittents

Le cinéma, la télévision et la radio sont les 3 piliers de l'audiovisuel. Ce secteur repose sur 9 300 entreprises, dont la plupart emploient moins de 4 salariés (81 % des entreprises du secteur).

Il s’agit principalement de sociétés de production qui assurent la réalisation de films, de téléfilms, de vidéos d’entreprise, de reportages, de programmes télévisés… Majoritaires, les producteurs indépendants (MK2, Endend fiction, etc.) coexistent avec des groupes liés à un diffuseur (France Télévisions, Lagardère, etc.).

L’essentiel du travail se situe en Île-de-France, où se concentrent 65 % des entreprises.

Les effets visuels et l’animation 3D ont le vent en poupe, mais représentent un petit volume d’emplois.

Il n’est pas facile de s’introduire puis de se maintenir dans le secteur audiovisuel qui comptait environ 180 000 actifs en 2014 dont la moitié en tant qu'intermittents du spectacle. Les techniciens, cadres et artistes du film sont recrutés le temps d’une production.

De plus en plus nombreux, ces derniers sont en forte concurrence.

La radio et la télévision comptent 125 000 salariés dont 29 % en CDI (contrat à durée indéterminée).

Les chaînes thématiques et locales qui se sont multipliées fonctionnent à effectif réduit. Les programmes et reportages sont en partie réalisés par des collaborateurs extérieurs, dont des sociétés de production audiovisuelle.

Environ 675 entreprises du secteur cinéma et audiovisuel ont une activité liée aux industries techniques qui réunissent des opérations telles que la post-production image et son, le tournage, la fabrication... Elles emploient quelque 6 300 salariés permanents (et près de 16 500 personnes par an avec les intermittents). Caractérisées par leur petite taille, ces sociétés sont implantées à 80% en Île de France.

Du réalisateur au mixeur, en passant par le machiniste

Pas de film sans comédiens, pas d’émission radio ou télé sans animateur. Néanmoins, le secteur ne se limite pas aux personnalités qui passent à l’antenne ou à l’écran.

Sur les plateaux comme en studio d’enregistrement, à la régie comme en salle de montage, les professionnels de l’image et du son mettent leurs compétences artistiques et techniques au service des productions audiovisuelles.

Les projets, conçus et dirigés par des producteurs et des réalisateurs, font appel à de nombreux ouvriers, techniciens et cadres techniques (machinistes, opérateurs et chefs opérateurs image et son, régisseurs…).

Sans oublier les gestionnaires (assistants et directeurs de production…).

Un réalisateur, une monteuse, un cadreur, une scripte, un ingénieur du son, un technicien radio et un mixeur racontent leur quotidien

BTS, La Fémis, Louis Lumière : les places sont chères

Du CAP (certificat d’aptitude professionnelle) au bac pro, on peut viser les métiers de machiniste, électricien, constructeur de décor…

Les formations de niveau bac + 2 à bac + 5 préparent à la prise de vue ou de son, au montage et/ou au mixage, à la réalisation audiovisuelle, à la gestion de production, etc. Elles sont implantées en lycée (BTS – brevets de technicien supérieur), en université (licence, master) ou en école.

Les grandes écoles publiques ( La Fémis, Louis Lumière, ENSP Arles) sont très sélectives. Tout comme les écoles spécialisées dans le cinéma d’animation, peu nombreuses.

Du côté des écoles privées, certaines sont reconnues par la profession.

Études d'art - La lumière, tout un art !

Rencontre avec Soraya, élève en 3e année à l'École supérieure de réalisation audiovisuelle (ESRA) Paris , en spécialité "Image".

 

 

quiz

Vous êtes désormais incollable sur le secteur de l'audiovisuel ?

Testez vos connaissance en jouant au Qui fait quoi :

Imprimer

Les publications de l'onisep

  • métiers
  • Les métiers de l'audiovisuel, collection Parcours
    Les métiers de l'audiovisuel
    Les métiers de l'audiovisuel
    collection Parcours
    parution en novembre 2014
    Conception, réalisation, diffusion... des emplois variés à la fois techniques et artistiques
    Les médias audiovisuels, collection Pourquoi pas moi ?
    Les médias audiovisuels
    Les médias audiovisuels
    collection Pourquoi pas moi ?
    parution en août 2016
    12 professionnels aux profils et aux parcours variés ont surmonté les obstacles et les préjugés pour accéder aux métiers du secteur.
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels