Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Bâtiment et travaux publics

Les métiers et l'emploi dans le BTP

Publication : 17 juillet 2019
Poids lourd de l’économie, le secteur du BTP est ouvert à tous les candidats du CAP au bac + 5. Grands travaux obligent, les perspectives de recrutement y sont très bonnes, notamment dans les fonctions manuelles et d’encadrement.

Vidéo 1 - Christophe, conducteur d'engins | Vidéo 2 - Valérie, cheffe de chantier 

Du bureau d'études au chantier

À l’origine de toute opération de construction, il y a la signature d’un contrat et la réalisation d’études. C’est le domaine des chargés d’affaires, des ingénieurs d’études et des techniciens qui dimensionnent les ouvrages, réalisent les plans détaillés, définissent les méthodes de construction et chiffrent le coût des travaux. Les normes environnementales font partie intégrante des études techniques. Sur les chantiers, les ouvriers sont majoritaires. Ils se répartissent le gros œuvre (maçonnerie, coffrage, charpente…) et le second œuvre qui intervient une fois la structure posée (chauffage, électricité, plomberie…).

Les travaux publics s’appuient aussi sur des équipes ouvrières pour la construction et l’entretien des routes et des autoroutes, l’installation d’éclairages publics… À la tête des équipes, des chefs de chantier et des conducteurs de travaux coordonnent l’activité. Ils assurent la relation avec les fournisseurs et veillent au respect des règles de qualité et de sécurité.  

Métiers manuels et encadrants de chantiers recherchés

Avec 1 146 000 salariés, le BTP est l’un des premiers employeurs de France. Composé à 95 % d’entreprises de moins de 10 salariés, le secteur compte aussi des PME, des grandes entreprises (comme Eiffage ou Vinci) et des bureaux d’études.

De son côté, l’État et les collectivités territoriales sont les premiers donneurs d’ordre des travaux publics : voiries, canalisations, éclairages publics… Conjoncture favorable oblige (chantiers du Grand Paris, perspective des JO à Paris en 2024…), les prévisions de recrutement sont bonnes dans le bâtiment et les travaux publics. Les besoins concernent les postes de maçon, couvreur et coffreur, où les candidats manquent. Les chauffagistes, soudeurs et plombiers sont aussi très recherchés.

Côté travaux publics, les constructeurs en voirie urbaine, les conducteurs d’engins et les monteurs de réseaux électriques sont des profils prisés. Les besoins concernent aussi les postes d’encadrement : chef d’équipe, chef de chantier, conducteur de travaux. Enfin, avec la montée en puissance des outils numériques et de la modélisation 3D, les experts en maquette numérique (ou BIM manager) vont être de plus en plus recherchés.

Vient de paraître