Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Communication

Les métiers et l'emploi dans la communication

Publication : 2 octobre 2019
Valoriser l'image d'une marque, d'une collectivité ou d'une entreprise auprès de partenaires, médias...telle est la mission des professionnels de la communication. Un bon contact, de la persuasion, une grande réactivité : des qualités indispensables. Panorama des métiers du secteur.

Vidéo : Théodore, community manager chez un éditeur de jeux vidéo

Dir'com, attaché de presse : piliers de l'entreprise

Le directeur de la communication (dir'com) définit la politique de communication et garantit la cohérence de toutes les actions menées par des professionnels plus spécialisés : attaché de presse (relations avec les journalistes), chargé de communication, chargé de relations publiques, de la communication événementielles (organisation de salons, de conférences), de la communication interne (relations avec les partenaires sociaux), de la communication financière (relations avec les actionnaires et la presse économique), du "B to B" (relations avec les annonceurs), journaliste d'entreprise et webmestre (informations sur papier ou sur Internet), community manager (animation des réseaux sociaux), directeur artistique et graphiste chargés de l'identité visuelle (logo), publicitaires...

En agence, on commence comme consultant junior (généralement chargé des relations avec la presse, la base du métier), puis on grimpe les échelons en se spécialisant et en assumant des missions de plus en plus importantes.

Communication :  un secteur dopé par le numérique

Selon un rapport paru en 2017, environ 700 000 personnes travaillent dans la communication (en comptant les emplois indirects) : les agences-conseils en emploient 115 000 et les entreprises 155 000. Mais il y a également des débouchés dans le secteur public (ministères, collectivités territoriales …), les associations, ou les institutions internationales... comme dans toute organisation qui souhaite promouvoir son image ou ses actions.

Si le volume de recrutement a longtemps été lié à la situation économique, la montée du numérique a redynamisé le secteur, en offrant des opportunités aux social media managers, consultants E-réputation et autres data analysts...

Mais pour les jeunes diplômés, l’entrée sur le marché du travail peut être difficile avec des CDD (contrats à durée déterminée), peu rémunérés. Une grande partie des offres concerne l'Île-de-France et émane surtout des agences, dont le turn-over permet de leur donner leur chance. Dans ces métiers, le rythme est dense : nombreux sont les professionnels de la communication à travailler plus de 40 heures par semaine.

Vient de paraître