Sommaire du dossier

Culture et patrimoine

Les formations pour exercer dans la culture et le patrimoine

Publication : 2 octobre 2019
Les universités et certaines écoles d'art publiques proposent des formations de haut niveau dans le domaine de la culture et du patrimoine. Pour autant, l'insertion des jeunes diplômés reste compliquée.

Formations de la culture

Dans le secteur culturel, un niveau bac + 5 est requis. Reste à choisir parmi les nombreuses formations en gestion et administration de la culture, dont un important volume de masters universitaires accessibles notamment avec une licence en arts, en arts plastiques ou en histoire de l'art et archéologie ou un diplôme équivalent (DNA par exemple).

Les doubles cursus arts et économie/gestion, histoire de l'art et droit sont appréciés. La licence droit-histoire de l'art et archéologie permet de se former au métier de commissaire-priseur.

Du côté des écoles, l'École du Louvre, publique, dispense des formations en histoire de l'art, en muséologie... ouvrant à la médiation culturelle.

Par ailleurs, trois écoles privées, parisiennes et reconnues par l'État, mènent au marché de l'art et au management culturel : EAC, IESA, ICART.

Formations du patrimoine

Pour le secteur du patrimoine, l'école de référence est l'INP (Institut national du patrimoine), publique, qui forme des conservateurs en 18 mois (accès sur concours avec un bac + 3 au moins), ainsi que des restaurateurs en 5 ans (accès sur concours avec le bac).

Deux écoles supérieures d'art, publiques également, délivrent en 5 ans un DNSEP mention conservation-restauration : TALM Tours et ESA Avignon (accès sur concours avec le bac).

Autre formation de niveau bac + 5 reconnue pour exercer comme restaurateur d'art sur les objets des collections nationales : le master conservation-restauration des biens culturels.

De son côté, l'école de Condé à Paris, privée, délivre un diplôme de restaurateur-conservateur d'œuvres d'art certifiée au niveau bac + 4.

L'université propose par ailleurs des formations de niveau bac + 3 tournées vers l'animation et la valorisation du patrimoine.

Et les guides-conférenciers? La licence pro guide conférencier ou développement et protection du patrimoine culturel permet d'exercer auprès des Villes et Pays d'art et d'histoire. Elle se prépare en 1 an dans une quinzaine d'universités. Accès avec une 2e année de licence validée en histoire de l'art et archéologie, arts, histoire, lettres, langues, ou un BTS tourisme.

Quelle que soit la formation choisie, multiplier les stages et les expériences (associatives notamment) tout au long de son cursus permet de se constituer un carnet d'adresses et de justifier d'une expérience significative.

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels